Changer d'édition

Le médecin traitant augmente l'espérance de vie

Le médecin traitant augmente l'espérance de vie

Photo: Shutterstock
Lifestyle 2 min. 03.07.2018

Le médecin traitant augmente l'espérance de vie

De nouvelles recherches britanniques ont montré que les patients qui consultent régulièrement le même docteur enregistrent un risque plus réduit de décéder que celles qui choisissent un médecin différent à chaque rendez-vous.

(AFP) - Des chercheurs du St Leonard's Practice d'Exeter et de la Medical School de l'Université d'Exeter ont analysé de façon systématique pour la première fois au monde la relation entre les taux de mortalité et la continuité de soins, qui se traduit par la consultation du même médecin. 

Pour cette analyse, les chercheurs ont passé en revue 22 vastes études menées dans neuf pays différents, donnant à voir différents systèmes de santé et différentes cultures. 

Ils en ont conclu que le fait de consulter de façon répétée le même médecin était associé à un recul de la mortalité.

Plus précisément, 18 des 22 études (soit 81,8%) ont montré des réductions statistiques significatives des taux de mortalité lorsque les patients recevaient une continuité de soin, et 16 de ces études ont trouvé que les réductions de décès étaient associées à toutes causes de mortalité.

Trois des 22 études n'ont pas montré de lien entre la mortalité et la continuité de soins, et une autre est arrivée à des résultats mitigés. 

Ils ont par ailleurs noté des effets protecteurs non seulement chez les personnes qui consultaient régulièrement leur médecin de famille mais aussi des spécialistes comme des psychiatres et des chirurgiens. Cet effet d'association était présent dans différents pays et différentes cultures.

Bien que ces preuves ne se fondent que sur l'observation, les chercheurs en charge de cette étude encouragent vivement la mise en place d'un système de médecin traitant comme en France dans un plus grand nombre de pays. 

Les patients savent depuis longtemps que la communication qu'ils entretiennent avec leurs médecins est importante. "Il est désormais clair que [le suivi de soin encourage] la qualité de la pratique médicale et que c'est littéralement une question de vie ou de mort", a commenté le professeur Denis Pereira Gray, de St Leonard's Practice.

Le professeur Philip Evans de l'Université d'Exeter a ajouté que "alors que la technologie médicale et les nouveaux traitements dominent les informations médicales, l'aspect humain de la pratique médicale a été négligé. Notre étude montre qu'elle peut potentiellement sauver des vies et qu'elle doit être considérée comme une priorité."

Les chercheurs ont aussi noté que la continuité de soins était associée à d'autres bienfaits comme une meilleure communication, une meilleure satisfaction des patients, un meilleur suivi des conseils médicaux et un recul des hospitalisations. 

Ces résultats sont consultables en ligne (en anglais) sur BMJ Open