Changer d'édition

Insolite: Il y a 100 millions d'années se promenaient des araignées à queue
En plus de ses habituelles et quelque peu effrayantes pattes et filières (les appendices qu'elles utilisent pour fabriquer la soie et tisser leur toile), cette très vieille araignée aurait possédé une queue couverte de poils courts, ressemblant un peu à celle des scorpions.

Insolite: Il y a 100 millions d'années se promenaient des araignées à queue

AFP
En plus de ses habituelles et quelque peu effrayantes pattes et filières (les appendices qu'elles utilisent pour fabriquer la soie et tisser leur toile), cette très vieille araignée aurait possédé une queue couverte de poils courts, ressemblant un peu à celle des scorpions.
Lifestyle 06.02.2018

Insolite: Il y a 100 millions d'années se promenaient des araignées à queue

Des chercheurs ont annoncé lundi la découverte d'un curieux spécimen d'araignée, vieille de 100 millions d'années et possédant une queue couverte de poils.

Des chercheurs ont annoncé lundi la découverte d'un curieux spécimen d'araignée, vieille de 100 millions d'années et possédant une queue couverte de poils.

A l'origine de l'identification de cette nouvelle espèce, quatre fossiles (chacun mesurant 7/8 millimètres de long) d'araignées primitives, piégées dans de l'ambre (résultant des sécrétions de végétaux fossilisés), il y a 100 millions d'années en Birmanie.

En plus de ses habituelles et quelque peu effrayantes pattes et filières (les appendices qu'elles utilisent pour fabriquer la soie et tisser leur toile), cette très vieille araignée aurait possédé une queue couverte de poils courts, ressemblant un peu à celle des scorpions.

Cet appendice aurait pu lui permettre de «détecter l'environnement», selon Paul Selden de l'Institut de paléontologie et du Département de géologie de l'Université du Kansas, coauteur d'une des études.

Apparues il y a plus de 300 millions d'années, les araignées sont maintenant présentes sur l'ensemble du globe et se divisent en pas moins de 47.000 espèces.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.