Changer d'édition

Gros plan sur la cohérence cardiaque: Gérer son stress en maîtrisant les battements de son coeur
Lifestyle 1 4 min. 11.04.2015

Gros plan sur la cohérence cardiaque: Gérer son stress en maîtrisant les battements de son coeur

Mieux gérer son stress en contrôlant les battements de son cœur? Oui, c'est possible grâce à une méthode encore méconnue du grand public: la cohérence cardiaque. Wort.lu et le sophrologue Loïc Andrieux vous donnent les clés de cette méthode de gestion des émotions qui a déjà fait ses preuves outre-Atlantique.

Par Virginie Orlandi - @VirginieOrlandi

Mieux gérer son stress en contrôlant les battements de son cœur? Oui, c'est possible grâce à une méthode encore méconnue du grand public: la cohérence cardiaque. Wort.lu et le sophrologue, Loïc Andrieux, vous donnent les clés de cette méthode de gestion des émotions qui a déjà fait ses preuves outre-Atlantique.

shutterstock

Dans notre corps, le cœur ne bat pas de manière régulière, il accélère à l'inspiration et ralentit à l'expiration. La différence est de 5 à 7 battements par minute, une variation de presque 10% et le cœur réagit continuellement à l'environnement extérieur: il accélère et décélère à chaque instant. Gérer son stress, c'est savoir gérer cette variation.

Loïc Andrieux est sophrologue et spécialiste en cohérence cardiaque et le seul praticien à Luxembourg d'une méthode de gestion des émotions encore méconnue du grand public, la cohérence cardiaque: «Entrer en cohérence cardiaque, c'est savoir équilibrer les variations de son cœur dans le but de mieux contrôler ses émotions, son anxiété ou son stress», explique le sophrologue, «Pour cela, il faut parvenir à synchroniser sa respiration aux battements de son cœur grâce à différents exercices».

Inspirez, expirez... 

Pour permettre à ses patients d'entrer en cohérence cardiaque, Loïc Andrieux utilise un logiciel spécifique. Le patient est équipé d'un capteur fixé au lobe de son oreille qui mesure les battements de son cœur et peut suivre en temps réel les variations de celui-ci. Une courbe qui est loin d'être régulière mais que le praticien va rendre plus uniforme.

«Cette courbe représente l'émotion que perçoit la personne par rapport au traitement des informations de son environnement», explique Loïc Andrieux, «c'est une courbe anarchique et le but de l'exercice va donc être de la rendre plus harmonieuse grâce à des exercices de respiration».

En contrôlant son souffle, le patient parvient à harmoniser le tracé de la courbe, à contrôler les battements de son cœur et donc à mieux gérer le flux de ses émotions.

Cette technique a récemment été introduite dans l'armée de l'air en France et permet aux pilotes de chasse une gestion optimale du stress et de rester concentrés sur leur mission. La cohérence cardiaque est arrivée en Europe au début des années 2000, importée par le docteur David Servan-Schreiber mais elle est courante outre-Atlantique depuis plus de 20 ans à travers le travail de docteur David O'Hare qui a exploré ses effets physiologiques sur les patients.

Des études sur la variabilité cardiaque sont menées depuis les années 50 et il a été démontré que l'effet principal de cette technique est une baisse du cortisol, l'hormone du stress.

Le secret? une bonne amplitude cardiaque

Être moins stressé, c'est augmenter son capital santé et entrer en cohérence cardiaque permet deux choses primordiales à la bonne santé de l'organisme: synchroniser le système nerveux autonome avec le rythme cardiaque et harmoniser ainsi les systèmes sympathique et parasympathique.

Ces deux systèmes ont des fonctions bien différentes. Le sympathique concerne le stress, l'angoisse, le combat, la dépense d'énergie et le parasympathique, à l'inverse, concerne le relâchement, la détente, le réconfort et l'économie d'énergie. Lorsqu'on est stressé, le système sympathique prend le dessus sur le parasympathique et produit un déséquilibre dans l'organisme.

C'est ainsi qu'on ne «déstresse pas ou plus» et que notre cœur en subit les conséquences. Le secret pour gérer son stress au quotidien est donc d'apprendre à respirer en cohérence cardiaque.

Ce déclenchement volontaire de la respiration abdominale va permettre d'équilibrer l'amplitude cardiaque et donc permettre un recentrage émotionnel rapide en cas de coups de stress ou pour gérer des périodes de travail plus intenses, des difficultés personnelles.

Trois fois par jour et effets immédiats

Pour Loïc Andrieux, la cohérence cardiaque est plus qu'un outil, elle peut vite devenir un véritable art de vivre: «Ce recentrage émotionnel devient vite une »bonne habitude« car ses effets sont immédiats: diminution du stress, meilleure gestion des émotions, plus de tranquillité. La cohérence cardiaque a également des effets d'ordre médical à moyen terme comme la diminution de la fréquence artérielle, de la fréquence cardiaque, elle régule l'insuline, la sérotonine, augmente la DHEA et les ondes Alpha cérébrales».

Les ondes Alpha du cerveau caractérisent un état de conscience apaisé, et sont principalement émises lorsqu'on a les yeux fermés et la DHEA est communément appelée «hormone de jouvence».

Cependant, pour améliorer son état de santé, le sophrologue préconise 1/4 d'heure d'exercices répartis en trois temps de 5 minutes: «On commence par 5 minutes au lever car lorsque nous nous réveillons le matin, notre organisme est au comble du stress, ce premier exercice permet de le stabiliser pour bien débuter la journée. Ensuite, on consacre 5 minutes avant de déjeuner et 5 minutes encore, l'après-midi, 8 heures après le réveil. Savoir accompagner son stress tout au long de la journée, tel est le secret», conclut le sophrologue.