Changer d'édition

Fondation Kriibskrank Kanner: Sébastien réfléchit à un projet plus fou à Vél'Oh
Sébastien aime faire le clown: il s'essaie à la pâtisserie…

Fondation Kriibskrank Kanner: Sébastien réfléchit à un projet plus fou à Vél'Oh

Capture d'écran Facebook/Challenging for Smiles
Sébastien aime faire le clown: il s'essaie à la pâtisserie…
Lifestyle 2 min. 17.06.2016

Fondation Kriibskrank Kanner: Sébastien réfléchit à un projet plus fou à Vél'Oh

Anne FOURNEY
Anne FOURNEY
Bavard, blagueur, attachant: Sébastien Cayotte, l'étudiant dont l'histoire avait déclenché une vague d'émotion au Grand-Duché l'été dernier avec son projet fou à Vél'Oh pour rejoindre Paris, poursuit ses projets de bienfaisance, "Challenging for Smiles".

Par Anne Fourney

Bavard, blagueur, attachant: Sébastien Cayotte, l'étudiant dont l'histoire avait déclenché une vague d'émotion au Grand-Duché l'été dernier avec son projet fou à Vél'Oh pour rejoindre Paris, poursuit ses projets de bienfaisance.

Il avait ému tout le Luxembourg et sensibilisé à la cause des enfants malades en récoltant plus de 2.000 euros durant l'été 2015. Sébastien Cayotte, jeune Eschois étudiant en Belgique, avait décidé, un peu sur un coup de tête, de partir à Paris à Vél'Oh sur les pistes cyclables uniquement. Mal préparé pour son aventure, il avait dégusté…

Sébastien a renouvelé l'expérience en mettant le cap sur Amsterdam début avril. Il rend son projet populaire à travers les médias et les réseaux sociaux. Un défi qui incite la population à donner de l'argent à la fondation Kriibskrank Kanner. Celle-ci vient en aide aux enfants atteints d'un cancer et à leur famille. Amsterdam a permis 900 euros de dons en faveur de la fondation.

"Si vous avez donné moins et que moins de personnes ont aimé la page, c'est qu'il y a une raison. Faut chercher cette raison, et c'est Bibi qui s'y colle!" annonce-t-il en souriant. Il promet "plus de nouveauté, plus de défi, moins de confort" et plus de "communautarisme".

Plus d'action, plus de show

"Séb" se pose des questions. Son exploit a suscité moins d'enthousiasme cette fois. Il réfléchit à un prochain défi. Un projet autour du Vél'Oh avec plus de difficultés pour inciter les internautes à le suivre et à donner pour la fondation Kriibskrank Kanner.

Il a posté une nouvelle vidéo sur la page Facebook Challenging for Smiles, qui avait déjà été visionnée près de 500 fois une heure après sa mise en ligne:

Bavard (elle dure quatre minutes), drôle, hésitant, il ne dévoile pas encore ce qu'il fera. Il tente de montrer ses talents en pâtisserie, un clin d'œil à son père, fameux pâtissier établi à Esch-sur-Alzette, évoque des idées… et parle beaucoup! Et on l'écoute avec plaisir. Parce que c'est un garçon sympa et volontaire!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

"Challenging for Smiles": Après le Vél'Oh, la trottinette!
Sébastien Cayotte se lance un nouveau défi. Il laisse le Vél'Oh pour s'attaquer à une distance sur une trottinette cette fois afin de soutenir les enfants atteints du cancer. Le jeune étudiant sportif d'Esch-sur-Alzette fait aussi des progrès en vidéo, où il fait rire beaucoup d'internautes.
Sébastien Cayotte à Amsterdam en avril avec son Vél'Oh.