Changer d'édition

Xi Jinping promet un vaccin contre le covid
International 2 min. 18.05.2020

Xi Jinping promet un vaccin contre le covid

Parade masquée devant la Cité interdite à Pékin.

Xi Jinping promet un vaccin contre le covid

Parade masquée devant la Cité interdite à Pékin.
Photo : AFP
International 2 min. 18.05.2020

Xi Jinping promet un vaccin contre le covid

Accusée par l'administration Trump d'avoir tardé à réagir, la Chine a promis lundi par la voix de son président de partager un éventuel vaccin et d'allouer 2 milliards de dollars au combat mondial contre la maladie.

(AFP) - Dans un message vidéo transmis à Genève à l'occasion de la 73e assemblée de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le président chinois XI Jinping s'est dit favorable à une «évaluation complète» et «impartiale» de la réponse mondiale au nouveau coronavirus, une fois que l'épidémie aura été enrayée. La Chine, premier pays à avoir fait état de malades du Covid-19 fin 2020, est accusée par l'administration US d'avoir tardé à donner l'alerte et à prendre des mesures. Réfutant ces accusations, l'homme fort de Pékin a assuré que son pays avait «toujours» fait preuve de «transparence» et de «responsabilité», en partageant les informations avec l'OMS et d'autres pays en temps utile

Soucieux de protéger les Chinois et de faire taire les critiques occidentales sur sa gestion de l'épidémie, Pékin se positionne par ailleurs en acteur incontournable dans la course à un éventuel vaccin. Le pays encourage instituts publics et compagnies privées à accélérer leurs recherches. Et la Chine a assuré vendredi que cinq vaccins expérimentaux étaient déjà testés sur l'homme


(FILES) In this file photo  Dr. Rhonda Flores looks at protein samples at Novavax labs in Rockville, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - The US Federal Bureau of Investigation and cybersecurity experts believe Chinese hackers are trying to steal research on developing a vaccine against coronavirus, two newspapers reported on May 11, 2020. The FBI and Department of Homeland Security are planning to release a warning about the Chinese hacking as governments and private firms race to develop a vaccine for COVID-19, the Wall Street Journal and New York Times reported. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Sanofi et son vaccin créent la polémique
La société française réservera-t-elle aux Etats-Unis la primeur d'un éventuel vaccin contre le covid-19? Évoquée par le groupe, qui renvoie l'Europe à ses responsabilités, l'idée provoque une série de réactions indignées et pousse à réagir Bruxelles comme le gouvernement français.

 Tout vaccin éventuel mis au point par la Chine deviendra un «bien public mondial». Le produit serait alors rendu accessible et abordable dans les pays en développement, a promis Xi Jinping.

Selon la plupart des experts, un vaccin contre le covid-19 ne pourra cependant être finalisé qu'en 12 à 18 mois au minimum. Le président chinois a également déclaré que son pays contribuerait à hauteur de 1,8 milliard d'euros à la lutte mondiale contre le virus, notamment dans les pays en développement. Il y a quelques jours, l'Europe s'était engagée, elle, à un effort de 7,5 milliards d'euros.

«La Chine va travailler avec les membres du G20 pour mettre en oeuvre l'initiative d'allègement de la dette des nations les plus pauvres», a-t-il par ailleurs promis. Enfin, il a proposé de faire de son pays, en collaboration avec l'ONU, une «plateforme logistique» et un «entrepôt» humanitaires d'urgence, destinés à faciliter l'approvisionnement en équipements contre le coronavirus dans le monde.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 315.000 morts à l'échelle planétaire.



Sur le même sujet

Le virus pourrait ne jamais disparaître
Le coronavirus pourrait devenir une maladie avec laquelle l'humanité devra apprendre à vivre, a averti l'Organisation mondiale de la santé, alors que le bilan mondial s'approche ce jeudi des 300.000 morts.
A medical worker takes a swab sample from a man to be tested for the COVID-19 novel coronavirus in Wuhan, in China�s central Hubei province on May 14, 2020. - China has largely brought the virus under control, but the emergence of new cases in Wuhan in recent days, after weeks without fresh infections, has prompted a campaign to test all 11 million residents in the city where COVID-19 first emerged late last year. (Photo by Hector RETAMAL / AFP)
Et maintenant, la deuxième vague?
Il ne fait guère de doute, pour Rudi Balling (directeur du Luxembourg center for systems Biomedecine) que le covid-19 peut à nouveau frapper, et même fort. Le spécialiste rappelle qu'une partie de la réponse ne tient qu'au respect des consignes sanitaires. Donc à nous.
A member of the Red Cross takes the temperature of a man in a car as a preventive measure against the spread of the novel coronavirus, COVID-19, on the Guadalajara-Morelia highway, Jalisco State, Mexico, on May 2, 2020. (Photo by Ulises RUIZ / AFP)