Changer d'édition

Xavier Bettel fait polémique en Israël
International 2 min. 17.07.2019

Xavier Bettel fait polémique en Israël

Rafi Peretz n'a pas reçu le soutien du Premier ministre israélien. Mais son départ du gouvernement ne semble pas à l'ordre du jour.

Xavier Bettel fait polémique en Israël

Rafi Peretz n'a pas reçu le soutien du Premier ministre israélien. Mais son départ du gouvernement ne semble pas à l'ordre du jour.
Photo: AFP
International 2 min. 17.07.2019

Xavier Bettel fait polémique en Israël

En réaction aux propos favorables aux «théories de la conversion» des homosexuels du ministre israélien de l'Education, le Premier ministre luxembourgeois a boycotté une cérémonie officielle de l'ambassadrice d'Israël en Belgique et au Grand-Duché.

(PJ) Lundi, pour la fin de ses fonctions, l'ambassadrice d'Israël en Belgique et au Luxembourg Simona Frankel donnait un dîner. Xavier Bettel a volontairement boycotté cette réception. Depuis, la tension monte côté israélien sur l'attitude du Premier ministre luxembourgeois.

Le chef du gouvernement avait clairement motivé son refus de participer à la cérémonie pour marquer sa désapprobation face à de récentes prises de position du ministre israélien de l'Éducation, Rafi Peretz. Ce dernier se montrant ouvertement favorables aux «thérapies de conversion» pour les homosexuels. 

Jamais d'aval médical

Peretz, président de la Maison juive du parti national-religieux et ancien grand rabbin de l'armée, s'était ainsi exprimé positivement lors d'une interview télévisée le week-end dernier sur ces «thérapies».

Il s'agit d'un ensemble de traitements pseudo-scientifiques utilisés dans le but, controversé, de tenter de changer l'orientation sexuelle d'une personne homo ou bi vers l'hétérosexualité. Une méthode qui n'a jamais reçu d'aval médical solide.

Appel au limogeage

Très rapidement, le Premier ministre israélien Benjamin Netanjahu avait condamné les propos de son ministre. « Ces déclarations sont inacceptables et ne reflètent pas la position du gouvernement sous ma direction.»

M. Netanyahu, qui dirige ce qui est perçu comme le gouvernement le plus à droite de l'histoire d'Israël, n'a pourtant manifesté aucune intention de limoger le ministre, comme l'ont demandé des membres de l'opposition et des centaines de manifestants.

«Vous n'êtes pas le ministre de l'Education mais celui de l'obscurantisme. J'appelle Netanyahu à vous limoger immédiatement», a déclaré Nitzan Horowitz, chef du parti de gauche Meretz, lui-même ouvertement homosexuel.   

Des manifestations ont eu lieu à Tel Aviv pour demander le départ du gouvernement de Rafi Peretz.
Des manifestations ont eu lieu à Tel Aviv pour demander le départ du gouvernement de Rafi Peretz.
AFP

Amir Ohana, nouveau ministre de la Justice israélien, gay, a lui aussi pris position. «Les jeunes LGBTQ se suicident trois fois plus souvent. Les experts s'accordent à dire que l'orientation sexuelle ne peut être changée et que de telles thérapies peuvent causer de la douleur et de la souffrance chez les jeunes, même des pensées suicidaires».

Mais la polémique prend une autre ampleur désormais en Israël où certains s'interrogent à savoir pourquoi, en 2014, Xavier Bettel avait accepté de rencontrer le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammed Dzhawad Sarif, alors que ce dernier approuve les exécutions d'homosexuels en Iran. 

Pour l'heure, le Premier ministre luxembourgeois n'a pas rétorqué à cette nouvelle polémique.

Le chef du gouvernement luxembourgeois, marié à son partenaire Gauthier Destenay depuis 2015, a dénoncé à plusieurs reprises la persécution des homosexuels dans le monde arabe. En février 2019 encore, lors du sommet de l'UE avec la Ligue arabe en Égypte, le Premier ministre avait rappelé à la tribune que lui-même risquait la peine de mort dans de nombreux pays de la Ligue en raison de son orientation sexuelle. 

Ses propos avaient alors provoqué un «silence glacial» dans la salle, comme l'a rapporté un correspondant de la chaîne de télévision allemande ZDF. 


Sur le même sujet