Changer d'édition

Washington et Pékin basculent dans la guerre commerciale
International 4 min. 06.07.2018

Washington et Pékin basculent dans la guerre commerciale

À compter de ce vendredi 6 juillet, les États-Unis taxent voitures et disques durs. La Chine quant à elle prévoit de taxer soja et langoustes.

Washington et Pékin basculent dans la guerre commerciale

À compter de ce vendredi 6 juillet, les États-Unis taxent voitures et disques durs. La Chine quant à elle prévoit de taxer soja et langoustes.
Photo: AFP
International 4 min. 06.07.2018

Washington et Pékin basculent dans la guerre commerciale

Les Etats-Unis et la Chine sont entrés vendredi dans la guerre commerciale avec l'application de taxes douanières américaines sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises, auxquelles Pékin a promis une «nécessaire riposte», malgré les mises en garde alarmistes et la nervosité des marchés.

Washington, 6 juil 2018 (AFP) - Les nouveaux droits de douane américains sont entrés en vigueur vendredi 6 juillet à 04h00 GMT, comme l'avait annoncé le président Donald Trump. Ces taxes de 25% sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises frapperont 818 produits dont des voitures, des composants d'avions ou des disques durs d'ordinateurs, tout en épargnant des biens populaires comme les téléphones portables ou les télévisions.

Pékin a immédiatement répliqué en annonçant être contraint à une «nécessaire riposte». «Les États-Unis ont violé les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et lancé la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique à ce jour», a déclaré le ministère chinois du Commerce dans un communiqué.

50 milliards de dollars d'importations chinoises affectées chaque année

«La Chine a promis de ne pas tirer la première, mais pour défendre les intérêts fondamentaux du pays et de sa population, elle est contrainte à une nécessaire riposte», a indiqué le ministère chinois. Le ministère ne précise pas les mesures qui seront prises, mais Pékin avait auparavant promis de rendre coup pour coup à Washington en imposant des taxes équivalentes sur des produits importés des Etats-Unis.


People fish on Hamilton Harbour near steel mills in Hamilton, Ontario on May 31, 2018, on the eve of tariffs being imposed on the Canadian industry by the Trump administration.
The United States will impose harsh tariffs on steel and aluminum imports from the European Union, Canada and Mexico as of midnight (0400 GMT Friday), Commerce Secretary Wilbur Ross announced Thursday. / AFP PHOTO / Geoff Robins
Les États-Unis à l'aube d'une guerre commerciale avec le reste du monde
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi des taxes douanières ciblant spécifiquement leurs alliés qui ont commencé à riposter, précipitant l'économie mondiale au bord de la guerre commerciale au moment de la tenue d'un G7 Finances au Canada.

Les taxes chinoises devraient affecter des produits agricoles dont le soja, très dépendant du marché chinois, le secteur automobile ou encore des produits de la mer comme les langoustes. «La Chine ne cédera pas à la menace ni au chantage», avait assuré jeudi à Pékin le porte-parole du ministère chinois du Commerce, Gao Feng.

Au total, ce sont 50 milliards de dollars d'importations chinoises annuelles qui seront affectées par les mesures américaines destinées à compenser ce que l'administration Trump considère être le «vol» de propriété intellectuelle et de technologies.

Le second lot de taxes sur 16 milliards d'importations chinoises, qui fait pour l'heure l'objet d'un examen supplémentaire de la part du représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer, entrera prochainement en vigueur, a indiqué M. Trump, évoquant une date à venir «dans deux semaines». Pékin prévoit également de frapper un total de 50 milliards de dollars d'importations américaines.

Les deux premières puissances économiques du monde ne devraient pas en rester là, puisque M. Trump a demandé à Robert Lighthizer «d'identifier 200 milliards de dollars de biens chinois en vue de taxes supplémentaires de 10%». Et le président américain s'est dit prêt à taxer 200 milliards de dollars de biens additionnels «si la Chine augmente à nouveau ses tarifs douaniers» en réaction.

Ces mesures pourraient donc porter à 450 milliards la valeur des produits chinois taxés, soit la grande majorité des importations venues du géant asiatique (505,6 milliards de dollars en 2017).

Donald Trump reste de marbre face aux mises en garde

Les experts mettent en garde depuis des mois contre les dommages potentiels d'une telle confrontation commerciale, non seulement sur l'économie américaine mais aussi sur l'économie mondiale.


Whisky, jeans, motos... l'UE va taxer certains produits américains
La guerre commerciale continue: suite aux taxations sur l'aluminium et l'acier annoncées par Donald Trump, l'Union européenne a décidé de contre-attaquer en taxant certaines importations américaines, ce qui pourrait affecter la consommation des européens.

Les entreprises américaines ont d'ores et déjà indiqué à la Banque centrale américaine (Fed) qu'elles en ressentaient déjà l'impact, avec une hausse des prix ainsi que «la réduction ou le report de projets de dépenses d'investissement en raison des incertitudes entourant la politique commerciale», a souligné jeudi la Banque centrale américaine dans le compte-rendu de sa dernière réunion de juin.

Dans une analyse intitulée «la mauvaise approche», la Chambre de commerce américaine a estimé à «environ 75 milliards de dollars» le montant des exportations américaines touchées jusqu'à maintenant par les mesures de rétorsion des partenaires commerciaux des Etats-Unis. 

Le président américain a une nouvelle fois balayé ces arguments mardi dans un tweet: «L'économie se porte probablement bien mieux que par le passé, avant que nous réglions le problème des accords commerciaux inéquitables passés avec chaque pays. Une majorité de pays est d'accord sur le fait que ceux-ci doivent changer mais personne ne l'a jamais demandé»

«L'économie se porte probablement bien mieux que par le passé, avant que nous réglions le problème des accords commerciaux inéquitables passés avec chaque pays. Une majorité de pays est d'accord sur le fait que ceux-ci doivent changer mais personne ne l'a jamais demandé»  

 La veille, le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross avait, lui, affirmé que les prévisions de ralentissement à venir de la croissance économique américaine étaient «prématurées et probablement inexactes».

(JV avec AFP) 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Avertissement de Pékin contre Washington et protestations du G7
La Chine a prévenu dimanche l'administration Trump qu'aucun compromis commercial ne serait possible en cas de sanctions douanières américaines, alors même que les alliés de Washington ont unanimement protesté lors d'un G7 Finances contre la politique commerciale agressive des Etats-Unis.
Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross était en visite samedi et ce dimanche à Pékin pour reprendre les négociations destinées à rééquilibrer les échanges bilatéraux.
Chine contre Etats-Unis: la guerre commerciale gronde
L'escalade est engagée entre Chinois et Américains: ils viennent d'annoncer coup sur coup de lourds droits de douane sur leurs produits respectifs. Quelles conséquences aurait une guerre commerciale entre les deux géants de l'économie mondiale?