Changer d'édition

«Vous avez volé mes rêves et mon enfance!»
International 1 23.09.2019 Cet article est archivé

«Vous avez volé mes rêves et mon enfance!»

Un sommet mondial de l'ONU se déroulait ce lundi 23 septembre à New-York.

«Vous avez volé mes rêves et mon enfance!»

Un sommet mondial de l'ONU se déroulait ce lundi 23 septembre à New-York.
Photo: AFP
International 1 23.09.2019 Cet article est archivé

«Vous avez volé mes rêves et mon enfance!»

Dans un discours furieux à l'ONU, la jeune Suédoise, Greta Thunberg a réprimandé les dirigeants de la planète pour leur inaction contre le changement climatique, au début d'un sommet à New York.

(AFP) -  «Je ne devrais pas être là, je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'océan», a lancé Greta Thunberg, la voix tremblante mais forte, lisant un texte depuis sa chaise. «Comment osez-vous? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses».

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

«Je fais pourtant partie de ceux qui ont de la chance. Les gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c'est d'argent, et des contes de fées de croissance économique éternelle? Comment osez-vous!».

Ce court discours est l'un des plus percutants que l'adolescente de 16 ans ait prononcés depuis son arrivée aux Etats-Unis fin août. Elle a, comme auparavant, répété les faits scientifiques confirmant le réchauffement accéléré de la planète, puis s'en est pris aux chefs d'Etat et de gouvernement présents au même sommet, auquel le secrétaire général de l'ONU l'avait invitée.

Nouvelle mobilisation le 27 septembre

«Vous nous avez laissés tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison», a dit Greta Thunberg. «Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis: nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça». «Le monde se réveille, et le changement arrive, que cela vous plaise ou non. Merci», a-t-elle conclu, très applaudie dans la grande salle de l'Assemblée générale.

Ce discours intervient trois jours après une nouvelle grève du climat mondiale, à laquelle le Luxembourg a également participé. Une semaine entière dédiée à l'environnement se déroule actuellement jusqu'à ce vendredi 27 septembre, où de nouvelles manifestations sont attendues dans le monde entier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Une semaine climatique bien engagée
Ils étaient plusieurs centaines dans les rues de la capitale ce vendredi, à l'occasion de la troisième grève pour le climat. Les jeunes du collectif «Youth for Climate» étaient plus que jamais mobilisés pour faire entendre leurs voix.
La jeunesse de 123 pays interpelle ses dirigeants
Des dizaines de milliers d'adolescents ont répondu à l'appel de la Suédoise Greta Thunberg, ce vendredi, de l'Australie à l'Europe en passant par l'Ouganda. Ils demandent à ceux qui les gouvernent d'agir contre le dérèglement du climat.
Indian school students shout slogans during a protest against global warming in New Delhi on March 15, 2019. (Photo by Prakash SINGH / AFP)