Changer d'édition

Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat
International 2 min. 04.12.2019

Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat

La nouvelle présidente de la Commission a fixé un objectif ambitieux pour la protection du climat

Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat

La nouvelle présidente de la Commission a fixé un objectif ambitieux pour la protection du climat
AFP
International 2 min. 04.12.2019

Von der Leyen veut 100 milliards pour le climat

L'argent devra provenir de fonds publics mais également privés, a précisé la nouvelle patronne de l'exécutif européen, mercredi. Un objectif annoncé en pleine COP25, et alors que le Grand-Duché a rehaussé ses objectifs climatiques.

(DPA) - La nouvelle patronne de l'administration européenne souhaite mobiliser un montant de 100 milliards d'euros pour sa politique climatique entre 2021 et 2027. Soit cinq fois le budget 2020 du Grand-Duché. C'est en tout cas l'objectif qu'elle s'est fixée, mercredi, à Bruxelles. 


Un peu moins d'une centaine de manifestants se sont réunis devant la Chambre pour rappeler au gouvernement ses engagements en matière de protection du climat.
Youth for Climate fait le siège de la Chambre
Un peu moins d'une centaine de manifestants se sont réunis devant la Chambre, vendredi, pour rappeler au gouvernement ses engagements en matière de protection du climat. Trois jours avant le début de la COP25, lundi, à Madrid.

L'argent en question devra provenir du budget de l'Union européenne (UE), des États membres, du secteur privé et de la Banque européenne d'investissement. Une somme conséquente qui devra être versée dans un fonds dédié à la lutte contre les dérèglements causés par le réchauffement climatique.

La présidente de la Commission européenne a déjà fait un tour à la COP25, pour rappeler qu'elle veut faire de la protection du climat une priorité de son mandat.
La présidente de la Commission européenne a déjà fait un tour à la COP25, pour rappeler qu'elle veut faire de la protection du climat une priorité de son mandat.
Photo : DPA

Alors que le Parlement européen a déjà déclaré «l'urgence climatique», il faudra attendre le 11 décembre pour connaître le calendrier des mesures envisagées. En attendant ces précisions, la COP25 se déroule entre colère et espoirs, à Madrid. Un sommet international mis sous pression, comme c'est le cas au Luxembourg, par les mouvements de jeunesse.

Pour rappel, von der Leyen a succédé dimanche à Jean-Claude Juncker et fait de la protection du climat une de ses priorités. Elle s'est engagée à atteindre l'objectif de neutralité climatique de l'UE d'ici 2050. 

Tandis que le niveau de CO2 dans l'atmosphère ne cesse de grimper, Ursula von der Leyen préconise également une réduction de 50 à 55% des gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Un engagement similaire à celui du Grand-Duché, qui a récemment revu ses objectifs environnementaux à la hausse


Sur le même sujet

Les bulles de pollution de la COP25
Une installation d'art propose aux visiteurs du sommet international pour le climat de respirer un air fortement pollué dans des structures aux allures futuristes. Le but : faire prendre conscience du danger sanitaire que représente l'altération de la qualité de l'air.
En faisant respirer l'air vicié à des participants de la COP25, l'artiste espère les pousser à agir pour ne pas empirer le phénomène et protéger le climat.
L'engagement climatique passe au degré supérieur
Face à l'urgence, le Luxembourg a décidé de rehausser ses objectifs environnementaux. Ainsi, d'ici 2030, le pays n'entend plus réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% mais de 55%. Une loi va bientôt fixer la voie pour y arriver.
Lokales, Dritter Klimamarsch in Luxemburg - Youth for Climate Luxembourg, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort