Changer d'édition

Von der Leyen sous pression
International 3 min. 12.09.2019

Von der Leyen sous pression

International 3 min. 12.09.2019

Von der Leyen sous pression

La nouvelle présidente de la Commission européenne était sous pression jeudi pour retirer l'intitulé controversé «protection du mode de vie européen» du portefeuille du commissaire chargé du dossier migration, face aux protestations de députés européens.

(AFP) - La question est sensible, dans la perspective des auditions des nouveaux commissaires par le Parlement européen, prévues du 30 septembre au 8 octobre, et qui doivent adouber par un vote le nouvel exécutif européen.

Le Grec Margaritis Schinas (PPE, droite) a été nommé vice-président pour «protéger notre mode de vie européen» et chargé notamment du dossier des migrations, dans la nouvelle équipe annoncée mardi par l'Allemande Ursula von der Leyen.

L'intitulé a suscité la polémique, les opposants politiques au PPE - la famille de la droite conservatrice de Mme von der Leyen et première force dans l'hémicycle - et des associations dénonçant une «rhétorique empruntée à l'extrême droite».

L'intitulé du titre du commissaire de la migration a été vivement controversé.
L'intitulé du titre du commissaire de la migration a été vivement controversé.
Photo: AFP

Les trois principaux groupes rivaux du PPE au Parlement réclament l'abandon de ce titre. Le chef de file du PPE Manfred Weber ne s'est pas exprimé publiquement sur la controverse. «Le moment est venu pour le Parlement de dire qu'il ne peut accepter un tel intitulé», a déclaré à l'AFP la députée européenne Karima Delli (EELV), présidente de la commission transports et tourisme, qui a soumis l'idée d'une lettre de protestation à adresser à Mme von der Leyen.

L'initiative a été soutenue par une majorité des présidents de commission, a affirmé Mme Delli, et doit être soumise à discussion jeudi matin aux présidents des groupes politiques au Parlement. «Nous n'aimons pas ce titre, nous le refusons», a indiqué jeudi à la presse l'Espagnole Iratxe Garcia, cheffe de file du groupe social-démocrate au Parlement. «Nous avons dit à la Commission hier que notre groupe ne pouvait pas l'accepter».

Pas de précipitation

Le chef de file de Renew Europe, le Roumain Dacian Ciolos, a annoncé avoir demandé le retrait de l'intitulé à Mme von der Leyen, le qualifiant de «trompeur et ambigu». La présidente élue «est consciente des problèmes que cela pose», a-t-il confié à l'AFP, se disant convaincu qu'elle allait changer le titre officiel.

Mais la décision «lui revient, il n'est pas question pour elle de donner l'impression qu'elle a été imposée par la pression». L'entourage de Mme von der Leyen a fait savoir qu'aucune décision ne serait prise dans la précipitation. «Tous les arguments sont examinés», a indiqué cette source.

«Apaiser les craintes»

La nouvelle équipe de commissaires désignés, qui doit entrer en fonction le 1er novembre, est réunie en séminaire depuis mercredi soir au sud de Bruxelles pour préparer les auditions. Jusqu'ici porte-parole en chef de la Commission européenne, le Grec Margaritis Schinas, dont le pays est en première ligne des arrivées de migrants, n'a quant à lui pas utilisé l'intitulé controversé sur son profil Twitter officiel.

Il mentionne en revanche les sujets «migration», «sécurité», «droits sociaux», «éducation», «culture» et «jeunesse». «Le mode de vie européen repose sur la solidarité, la tranquillité d'esprit et la sécurité. Nous devons répondre et apaiser les craintes et préoccupations légitimes sur l'impact d'une immigration irrégulière sur notre économie et notre société», écrit Mme von der Leyen dans la lettre de mission de M. Schinas.

Malgré une forte baisse des arrivées, le dossier des migrations reste brûlant dans l'UE, en proie à une montée des populismes. Pressée d'expliquer l'intitulé lors de la présentation de sa nouvelle Commission, Ursula von der Leyen avait rappelé que les noms des portefeuilles des vice-présidences étaient tirés du programme politique qu'elle avait présenté devant le Parlement européen. «Notre mode de vie européen, c'est rester fidèle à nos valeurs», avait-elle dit.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ursula von der Leyen peine à former sa Commission
Confirmée de justesse par le Parlement européen, la première présidente de l'exécutif européen travaille à la composition de sa future équipe, un exercice «délicat» au vu de la nécessité de composer avec les exigences des partis politiques pour obtenir leur investiture en octobre.
(FILES) In this file photo taken on July 23, 2019 outgoing president of the European Commission Jean-Claude Juncker (L) welcomes German Defence Minister and newly-appointed EU Commission Chief Ursula von der Leyen, in Brussels. - While others spend August on the beach, EU president-elect Ursula von der Leyen works on the "delicate" task of building a team to run the bloc's executive for the next five years. After she was only narrowly approved by the European Parliament, the former German defence minister faces a tricky balancing act. She is trying to accommodate the competing demands of different political parties to make sure her team survives a confirmation vote by MEPs in October. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Ursula von der Leyen élue de justesse
Pour la première fois, la Commission européenne aura une femme à sa tête. Le eurodéputés en ont décidé ainsi, mardi 16 juillet, à Strasbourg. Mais celle qui succède à Jean-Claude Juncker est loin d'avoir fait l'unanimité.
Ursula von der Leyen verdit son discours
L'Allemande Ursula von der Leyen a promis aux eurodéputés, ce mardi 15 juillet, de faire du climat l'une des priorités de son mandat si elle est élue. Ce soir, les parlementaires auront à voter sur sa nomination à la tête de la Commission européenne.
German former Defence Minister and newly-appointed EU commission Ursula von der Leyen delivers a speech during her statement for her candidacy for President of the Commission at the European Parliament on July 16, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Von der Leyen présentera sa «vision» courant juillet
La ministre allemande, candidate des États membres pour prendre la tête de la Commission européenne, a déclaré mercredi qu'elle se donnait deux semaines pour dévoiler les grandes lignes souhaitées pour l'UE au cours des cinq prochaines années. Elle rencontrera ce jeudi Jean-Claude Juncker.
German Defence Minister Ursula von der Leyen speaks to journalists during the first plenary session of the newly elected European Assembly at the European Parliament on July 03, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Droits d'auteur: feu vert des eurodéputés
Les eurodéputés ont voté mercredi en faveur de la très sensible réforme du droit d'auteur, censée mettre à contribution financièrement les géants du net pour les contenus artistiques et les articles qu'ils utilisent.