Changer d'édition

Von der Leyen prédit un dialogue «dur» avec Londres
International 2 min. 08.01.2020

Von der Leyen prédit un dialogue «dur» avec Londres

Ursula von der Leyen doit rencontrer ce mercredi Boris Johnson pour évoquer les futures relations entre Bruxelles et Londres.

Von der Leyen prédit un dialogue «dur» avec Londres

Ursula von der Leyen doit rencontrer ce mercredi Boris Johnson pour évoquer les futures relations entre Bruxelles et Londres.
Photo: AFP
International 2 min. 08.01.2020

Von der Leyen prédit un dialogue «dur» avec Londres

La présidente de la Commission européenne a déclaré ce mercredi s'attendre à des discussions «longues et difficiles» avec le Royaume-Uni sur la relation post-Brexit. Selon elle, il serait impossible de s'accorder sur «tous les aspects» d'ici à fin 2020, le délai actuellement imparti.

(AFP) - «Il y aura des discussions dures et chaque camp fera ce qui est le meilleur pour lui», a déclaré Ursula von der Leyen en fin de matinée lors d'une conférence à la London School of Economics (LSE).  

La cheffe de l'exécutif européen rencontre dans l'après-midi à Downing street Boris Johnson pour parler des négociations sur la relation entre Bruxelles et Londres après la sortie de l'Union européenne prévue le 31 janvier. Le Premier ministre britannique écarte d'emblée toute prolongation au-delà du 31 décembre 2020 de la période de transition prévue pour ces négociations.


Pro-EU demonstrators wave Eureopean Union and Union flags during a protest against Brexit, outside of the Houses of Parliament in central London on June 11, 2018.
After a rollercoaster week of Brexit rows within her government and with Brussels, British Prime Minister Theresa May will on Tuesday seek to avoid another setback in a long-awaited showdown with parliament. MPs in the House of Commons will vote on a string of amendments to a key piece of Brexit legislation that could force the government's hand in the negotiations with the European Union. / AFP PHOTO / Daniel LEAL-OLIVAS
L'accord de Brexit de Johnson remporte un premier vote
Les députés britanniques ont apporté vendredi leur soutien à l'accord de Brexit du Premier ministre. Un vote qui ouvre la voie à une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne au 31 janvier 2020.

«Sans une extension de la période de transition» qui doit démarrer à partir de la date officielle du Brexit le 31 janvier, «vous ne pouvez pas vous attendre à vous accorder sur tous les aspects du nouveau partenariat», a averti la présidente de la Commission.

«Nous devons choisir des priorités», a-t-elle ajouté, tout en assurant que l'UE était «prête à travailler nuit et jour» et se disant «optimiste». «Nous travaillerons pour des solutions qui préserveront l'intégrité de l'UE, de son marché commun et de son union douanière. Il ne peut pas y avoir de compromis sur ce point».

«Des liens incassables»

L'UE est prête à «concevoir un nouveau partenariat avec zéro droit de douanes, zéro quota, zéro dumping», a-t-elle ajouté, face à la volonté de Boris Johnson de ne pas s'aligner sur les règles européennes. «La vérité est que notre partenariat ne peut pas et ne sera pas le même qu'avant. Et il ne sera pas aussi proche qu'avant», a-t-elle constaté.

Pour nouer ce partenariat, qui ira «bien au-delà du commerce» et embrassera «tout, de l'action climatique à la protection des données, de la pêche à l'énergie, des transports à l'espace, des services financiers à la sécurité».


TOPSHOT - The broadcaster's exit poll results projected on the outside of the BBC building in London shows Britain's Prime Minister Boris Johnson's Conservative Party predicted to win 368 seats and a majority (L) and Jeremy Corbyn's opposition Labour Party to win 191 seats, as the ballots begin to be counted in the general election on December 12, 2019. (Photo by Tolga Akmen / AFP)
Boris Johnson et les pro-Brexit gagnent les élections
La Grande-Bretagne quittera bien l'UE le 31 janvier 2019. Les électeurs ont donné au Premier ministre une éclatante victoire aux législatives après plus de trois ans de divisions et de psychodrame autour de cette sortie.

«Quand le jour se lèvera le 1er février, l'UE et le Royaume-Uni resteront les meilleurs amis et les meilleurs partenaires. Les liens entre nous sont incassables», a-t-elle poursuivi.


A Luxembourg ce lundi 

Selon elle, le référendum qui a vu le «leave» l'emporter à 52% en 2016 a renforcé «l'unité et la foi dans l'Europe comme un bien commun», car «individuellement, les nations d'Europe sont en train de devenir plus petites et moins influentes à l'échelle du monde».    

Après Londres, Ursula von der Leyen sera attendue à Luxembourg dans le cadre de sa tournée des capitales ce lundi 13 janvier. La présidente de la Commission européenne rencontrera à cette occasion le Premier ministre Xavier Bettel pour une réunion de travail. Les discussions porteront essentiellement sur les priorités stratégiques de l'UE et les sujets de l'actualité politique européenne. Von der Leyen sera également reçue en audience par le Grand-Duc au palais grand-ducal.


Sur le même sujet

A la recherche de l'impossible accord commercial
L'Union européenne entrera samedi dans la seconde phase des négociations avec Londres, celle portant sur la relation future, en particulier au niveau économique. Etat des lieux avant ces discussions qui s'annoncent intenses.
ARCHIV - 10.04.2019, Großbritannien, London: Die Sterne einer EU-Fahne scheinen durch eine britische Fahne hindurch. Am 31.01.2020 soll Großbritannien die EU verlassen.  (zu dpa «"We will miss them"») Foto: Yui Mok/PA Wire/dpa +++ dpa-Bildfunk +++