Changer d'édition

Voilà le D-Day pour le Brexit
International 3 min. 31.01.2020 Cet article est archivé

Voilà le D-Day pour le Brexit

Les "Anti-Brexit" continuent à protester dans les rues de Londres. Même si la partie est jouée.

Voilà le D-Day pour le Brexit

Les "Anti-Brexit" continuent à protester dans les rues de Londres. Même si la partie est jouée.
Photo : AFP
International 3 min. 31.01.2020 Cet article est archivé

Voilà le D-Day pour le Brexit

Les Brexiters sont à la fête, les europhiles ont le cœur gros. Après plus de trois ans de déchirements, le Royaume-Uni devient vendredi le premier pays à quitter l'Union européenne.

(AFP) - Le mariage, houleux, aura donc duré 47 ans entre l'Europe et le Royaume-Uni. Mais le divorce est prononcé ce vendredi. Après avoir été repoussé trois fois et semé la zizanie des foyers britanniques aux bancs du Parlement, le Brexit est prévu à 23h (heure de Londres et GMT), trois ans et demi après son vote par 52% des Britanniques au référendum de 2016.

Ce clap de fin n'en est pas vraiment un: il marque en réalité le début d'une deuxième saison dans la saga du Brexit. Celle des complexes négociations sur les liens qui uniront Londres et Bruxelles après une transition jusqu'au 31 décembre. Celle peut-être aussi d'un rapprochement avec l'allié historique américain, Donald Trump s'étant montré un enthousiaste soutien de ce divorce synonyme selon lui de nouvelles perspectives économiques. 


This picture taken with a drone on January 20, 2020, shows the geographic center of the European Union after Brexit in the Gadheim district of Veitshoechheim near Wuerzburg, southern Germany. - In the tiny village of Gadheim in northern Bavaria, a lovingly laid out garden marked with regional, German and European flags marks the spot that will stand at the geographic centre of the European Union after Brexit. (Photo by Yann Schreiber / AFP)
Le Brexit propulse un village bavarois au cœur de l'UE
Sur un vaste champ à Gadheim, humble village de Bavière, trois drapeaux, un rocher et une table de pique-nique marquent le point qui, à partir de ce 1er février, deviendra le centre géographique de l'Union européenne.

«C'est le moment d'un vrai renouveau et changement national», doit dire le Premier ministre Boris Johnson dans un discours à la nation diffusé une heure avant le grand saut, tandis qu'une horloge lumineuse projetée sur Downing Street lancera le compte à rebours. Champion du Brexit, élu à une large majorité en décembre sur la promesse de le réaliser, le conservateur souhaite «unifier» pour aller «de l'avant».


Le jour a beau être historique, il n'entraînera pas de grand changement concret dans l'immédiat, si ce n'est le retour du passeport bleu, préféré au bordeaux européen, ou la fermeture du ministère du Brexit qui perd sa raison d'être. Pour que la séparation se fasse en douceur, le Royaume-Uni continuera d'appliquer les règles européennes, sans avoir voix au chapitre, durant la période de transition. 


(FILES) In this file photo taken on January 05, 2020, the flags of the United Kingdom and the European Union are pictured. - Britain is set to leave the European Union at 2300 GMT on January 31, 2020, 43 months after Britons voted in the June 2016 referendum to leave the EU, ending more than four decades of economic, political and legal integration with its closest neighbours. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Le Brexit, un trou béant dans les finances de l'UE
Douze milliards d'euros par an à partir de 2021, c'est le manque financier que laissera le départ du Royaume-Uni au budget européen. Ce qui complique encore les négociations entre les 27 sur le prochain budget à long terme de l'Union européenne.

«Le Royaume-Uni quitte toutes les institutions politiques européennes, explique Jill Rutter, du centre de réflexion Institute for Government. Pour les gens ordinaires et les entreprises, rien ne change.» N'empêche, les eurosceptiques les plus fervents comptent bien marquer l'événement, leur figure de proue Nigel Farage en tête, qui voit un vieux rêve se réaliser. Il a prévu une fête devant le Parlement, dont la célèbre cloche Big Ben, en travaux, restera toutefois muette.

Une pièce spéciale Brexit de 50 pence (60 centimes de l'euro que le Royaume-Uni a toujours refusé d'adopter) entrera aussi en circulation. 


Sur le même sujet

L'Irlande retourne aux urnes à cause du Brexit
Le Premier ministre irlandais Leo Varadkar a convoqué des législatives anticipées pour le 8 février. Selon lui, il s'agit du «meilleur moment» juste après le Brexit et au moment où s'ouvrent les négociations sur la relation future entre Royaume-Uni et Union européenne.
Ireland's Prime Minister Leo Varadkar (R) walks with Britain's Prime Minister Boris Johnson during their meeting inside Parliament Buildings, the seat of the of the Northern Ireland Assembly, on the Stormont Estate in Belfast on January 13, 2020. - British Prime Minister Boris Johnson promised a "bright future" for Northern Ireland Monday as he visited Belfast to mark the reopening of its power-sharing devolved government after a three-year hiatus. (Photo by HO / IRISH GOVERNMENT / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / Irish Government / HANDOUT  " - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS
Le Brexit approuvé après trois ans de crise
Cette fois, «it's done»: les députés britanniques ont donné leur feu vert au grand saut. Londres va enfin pouvoir quitter l'Union européenne, même si les négociations à venir s'annoncent délicates à mener même pour un Boris Johnson conforté par ce vote.
A video grab from footage broadcast by the UK Parliament's Parliamentary Recording Unit (PRU) shows tellers announcing the result of a vote on the third reading of the European Union (Withdrawal Agreement) Bill, in the House of Commons in London on January 9, 2020. - The European Union (Withdrawal Agreement) Bill has cleared the House of Commons after getting its third reading by 330 votes to 231. (Photo by HO / PRU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO USE FOR ENTERTAINMENT, SATIRICAL, ADVERTISING PURPOSES - MANDATORY CREDIT " AFP PHOTO / PRU "
Johnson dévoile sa vision pour le Royaume-Uni
Réaliser le Brexit et augmenter les moyens du système de santé: le Premier ministre britannique donne corps à ses promesses de campagne. Son programme de politique nationale est présenté ce jeudi aux députés lors du traditionnel discours du trône de la reine Elizabeth II.
Britain's Houses of Parliament, incorporating the House of Lords and the House of Commons, is pictured in central London on December 16, 2019. - Prime Minister Boris Johnson vowed Saturday to repay the trust of former opposition voters who gave his Conservatives a mandate to take Britain out of the European Union next month. Johnson toured a leftist bastion once represented by former Labour leader Tony Blair in a bid to show his intent to unite the country after years of divisions over Brexit. (Photo by Tolga Akmen / AFP)