Changer d'édition

Vive inquiétude autour du plomb de Notre-Dame de Paris
International 3 min. 06.08.2019

Vive inquiétude autour du plomb de Notre-Dame de Paris

Quatre mois après l'incendie, le chantier de Notre-Dame doit reprendre le 12 août, non sans de nouvelles mesures de protection des riverains et des personnels travaillant sur le site.

Vive inquiétude autour du plomb de Notre-Dame de Paris

Quatre mois après l'incendie, le chantier de Notre-Dame doit reprendre le 12 août, non sans de nouvelles mesures de protection des riverains et des personnels travaillant sur le site.
Photo: AFP
International 3 min. 06.08.2019

Vive inquiétude autour du plomb de Notre-Dame de Paris

En plus des dégâts causés à l'édifice, l'incendie qui a ravagé la cathédrale a probablement causé l'émission de particules toxiques dans l'air et dans l'eau de la capitale française. Des mesures de précaution sont vivement réclamées.

(AFP) - Ce mardi, de nouveaux relevés mesurant la contamination au plomb autour de la cathédrale Notre-Dame,  devraient être publiés par la mairie de Paris. Et c'est peu dire que l'inquiétude reste vive malgré l'annonce d'une intensification des mesures de dépollution sur et autour du monument qui avait été ravagé par le feu, le 15 avril dernier. 

Parmi les particuliers ou professionnels dans la crainte figurent de nombreux pompiers, agents de nettoyage, policiers, personnels de l'Hôtel-Dieu mais aussi bouquinistes, salariés des bars et restaurants avoisinants ou employés chargés de déblayer les débris.


TOPSHOT - Smoke billows as flames burn through the roof of the Notre-Dame de Paris Cathedral on April 15, 2019, in the French capital Paris. - A huge fire swept through the roof of the famed Notre-Dame Cathedral in central Paris on April 15, 2019, sending flames and huge clouds of grey smoke billowing into the sky. The flames and smoke plumed from the spire and roof of the gothic cathedral, visited by millions of people a year. A spokesman for the cathedral told AFP that the wooden structure supporting the roof was being gutted by the blaze. (Photo by Fabien Barrau / AFP)
L'embrasement de Notre-Dame de Paris minute par minute
Un épais nuage de fumée, une odeur de brûlé sur l'île de la Cité en plein cœur de Paris, un prêtre et des touristes frappés d'effroi: en quelques minutes lundi, Notre-Dame s'est embrasée et sera sauvée in extremis des flammes.

Pendant l'incendie qui a en partie détruit la cathédrale, plusieurs centaines de tonnes de plomb contenues dans la charpente de la flèche et la toiture ont fondu et se sont répandues sous forme de particules. 

Le chantier de Notre-Dame de Paris, suspendu fin juillet, doit reprendre progressivement à partir de la semaine du 12 août avec l'arrivée de nouvelles mesures de protection pour les salariés potentiellement exposés au plomb. Une réouverture qui «ne nous va pas», a grondé Benoît Martin du collectif de syndicats CGT et d'associations.

Confinement du site

Les protestataires demandent le «confinement total du site» de Notre-Dame de Paris. La «mise sous cloche» du chantier n'est «pas spécialement adaptée à la situation» et «pas pérenne», a répondu Anne Souyris, adjointe à la santé de la mairie de Paris, qui a regretté que la CGT ne soit «pas venue [la] voir». 

Lundi, sur le parvis de Notre-Dame, des dizaines de particuliers et salariés potentiellement exposés aux particules de plomb sont venus réclamer le confinement total du site de la cathédrale.
Lundi, sur le parvis de Notre-Dame, des dizaines de particuliers et salariés potentiellement exposés aux particules de plomb sont venus réclamer le confinement total du site de la cathédrale.
Photo: AFP

Le confinement du site n'est «absolument pas envisageable», a abondé l'archiprêtre Monseigneur Chauvet. Le recteur de la cathédrale a estimé lundi sur Europe 1 que les personnels étant intervenus sur le chantier n'étaient «plus en danger», ajoutant: «Tout le monde a fait une plombémie (analyse) et je peux vous dire: on n'est pas plombés». 

Souleymane Soumaro, responsable du collectif parisien de nettoyage CGT, a affirmé que les 500 employés qu'il représente n'ont «pas été informés du risque» lié à la pollution au plomb, ni «équipés» pour y faire face. «Ils ont continué à utiliser leurs balais» et, parfois, «ont lavé leurs tenues à la maison», faisant courir un risque de contamination à leur famille, a-t-il expliqué. 

La Seine non impactée

Des doutes sont également émis sur une éventuelle contamination des parcs, notamment du jardin du Luxembourg, et des fontaines proches. «Jusqu'à présent, nous n'avons aucune indication d'aucun problème chez nos personnels», de nettoyage ou qui travaillent dans les parcs et jardins, a affirmé Anne Souyris. 

Interrogée sur une éventuelle contamination de l'eau de la Seine, l'adjointe a répondu que les prélèvements ne montraient aucune anomalie liée au plomb. 

 Il n'y a aucune raison de penser que les écoles ne rouvriront pas de façon normale

«Il faut aller vite», a jugé l'adjointe à la santé, annonçant que la «dépollution sérieuse» du parvis et des rues adjacentes commencerait le 7 août afin que «d'ici la fin du mois», ces sites soient «effectivement dépollués». Les résultats des nouveaux relevés, attendus ce mardi, seront «immédiatement rendus publics», a assuré sur France Info Emmanuel Grégoire, premier adjoint de la mairie de Paris, transmis à l'Agence régionale de santé et mis en ligne sur le site de la Ville de Paris.

Depuis l'incendie, des taux de concentration importants de plomb, auxquels les enfants sont particulièrement exposés, ont été relevés aux alentours de l'édifice et un groupe scolaire a été récemment fermé pour des travaux de nettoyage. Selon Emmanuel Grégoire, «sauf information nouvelle (...) il n'y a aucune raison de penser que les écoles ne rouvriront pas de façon normale» à la rentrée. 


People walk on the opposite side of the Seine River overlooking the Notre-Dames de Paris Cathedral, following a major fire a week ago that destroyed the roof and spire, in the French capital Paris on April 23, 2019. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
Éviter la «précipitation» pour Notre-Dame
Plus d'un millier d'experts du patrimoine mettent en garde Emmanuel Macron pour la restauration de la cathédrale et appellent à ne pas s'affranchir des règles de protection du patrimoine.

Anne Souyris a confirmé que la réouverture totale des écoles dépolluées, «c'est possible», et a dévoilé que les prélèvements avaient été «élargis» aux crèches, écoles et collèges privés. 


Sur le même sujet

Querelle des anciens et modernes sur Notre-Dame
Le Sénat dominé par l'opposition de droite examine ce lundi en première lecture, après l'Assemblée nationale, le texte encadrant la restauration de la cathédrale, critiqué comme «une loi d'exception» rédigée «dans la précipitation». Le type de restauration, le choix des matériaux et des techniques figurent au centre des débats.
Le débat sur la reconstruction de Notre-Dame enflamme les esprits depuis qu'un concours d'architectes a été annoncé.