Changer d'édition

Vers une Europe accessible aux étrangers vaccinés
International 2 min. 03.05.2021 Cet article est archivé

Vers une Europe accessible aux étrangers vaccinés

En rouvrant ses frontières extérieures, l'UE entend donner un coup de pouce au secteur touristique qui représente 10% de son PIB.

Vers une Europe accessible aux étrangers vaccinés

En rouvrant ses frontières extérieures, l'UE entend donner un coup de pouce au secteur touristique qui représente 10% de son PIB.
Photo: AFP
International 2 min. 03.05.2021 Cet article est archivé

Vers une Europe accessible aux étrangers vaccinés

La Commission européenne a proposé lundi de permettre l'entrée dans l'Union européenne aux voyageurs en provenance de pays tiers ayant reçu les doses nécessaires de sérum anti-covid. Mais uniquement celles autorisées au niveau européen.

(AFP) C'est un pas de plus vers la relance du tourisme. Après s'être penchée sur un «certificat vert» permettant aux ressortissants européens de voyager au sein de l'Union européenne (UE), la Commission européenne s'intéresse à présent aux voyageurs étrangers. 


WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un pas supplémentaire vers le futur «pass vaccinal»
Le Parlement européen a validé, jeudi, la mise en place d'un «certificat européen covid-19» qui doit permettre de voyager au sein de l'UE, mais avec des amendements qui risquent de compliquer la mise en place que la Commission souhaite effective avant la fin juin.

Ce lundi, l'organe exécutif de l'UE a ainsi proposé à ses Etats membres d'autoriser les ressortissants de pays tiers à voyager dans l'espace européen d'ici à l'été. Une mesure qui concernerait les personnes «venant de pays dont la situation épidémiologique est bonne», mais aussi celles ayant reçu «la dernière dose recommandée d'un vaccin autorisé dans l'UE», selon le texte publié par la Commission.

A ce jour, quatre laboratoires ont vu leur sérum autorisé par les autorités sanitaires européennes: AstraZeneca, BioNTech-Pfizer, Johnson&Johnson et Moderna. Celui de Sanofi-GSK devrait également l'être dès son entrée sur le marché, et celui de CureVac est à l'étude.

Les voyageurs devraient avoir reçu cette dernière dose vaccinale au moins 14 jours avant leur arrivée. Les Etats membres pourraient étendre cette autorisation aux personnes ayant reçu un vaccin concerné par une homologation en urgence de l'OMS, est-il précisé.


Medical staff of the Military Hospital Doctor Ramon De Lara FARD is vaccinated against the novel coronavirus COVID-19, in Santo Domingo on February 16, 2021. - The Dominican Republic launched its first stage of vaccination against COVID-19 with the first doses of Covishield, the Indian-made Oxford/AstraZeneca vaccine, that arrived in the country and which will be used to immunize frontline medical staff. (Photo by Erika SANTELICES / AFP)
Ces dix vaccins anti-covid employés dans le monde
Les laboratoires pharmaceutiques d'Europe, de Chine, d'Inde, des Etats-Unis ou de Russie ont multiplié les efforts pour développer des sérums contre le SARS-CoV2. Et la recherche se poursuit toujours.

Pour rappel, l'UE a fermé ses frontières extérieures en mars 2020 pour les voyages «non essentiels» et établi à partir de juin une liste restreinte de pays tiers dont les résidents peuvent entrer dans l'Union. Depuis fin janvier, cette liste comprend l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande (et la Chine sous réserve de réciprocité).

La Commission propose de l'élargir, en assouplissant le critère du taux d'incidence sur 14 jours, qui serait relevé de 25 à 100 (pour 100.000 habitants), ce qui reste nettement en dessous de la moyenne dans l'UE, actuellement de plus de 420.

Un mécanisme est toutefois prévu pour suspendre rapidement les arrivées dans le cas où la situation épidémiologique d'un pays se détériore notamment en raison d'un variant. La proposition doit désormais être soumise aux Etats membres. Les ambassadeurs des 27 doivent l'examiner mercredi.

A noter que cette mesure serait un véritable coup de pouce pour le secteur du touriste, qui représente 10% du PIB européen. Le Grand-Duché de son côté, pourrait ainsi «promouvoir la destination Luxembourg», ce dont la crise sanitaire l'avait empêché.


Sur le même sujet

Le Parlement européen a validé, jeudi, la mise en place d'un «certificat européen covid-19» qui doit permettre de voyager au sein de l'UE, mais avec des amendements qui risquent de compliquer la mise en place que la Commission souhaite effective avant la fin juin.
WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Luxairport, Urlaub, Reisende,Covid19,Corona,Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Se fixant juillet comme nouvel objectif, la présidente de la Commission européenne est optimiste ce vendredi quant au rythme de vaccination au sein de l'Union européenne. Mais les retards de livraison pourraient changer la donne.
(FILES) In this file photo Heather Lieberman (L), 28, receives a COVID-19 vaccination from Yaquelin De La Cruz at the Research Centers of America in Hollywood, Florida, on August 13, 2020. - A key facet of the global mad scramble by Pfizer, Moderna and other pharma groups to develop a viable coronavirus vaccine is the recruitment of tens of thousands of volunteers willing to participate in clinical trials. AFP's correspondent in Miami, Leila Macor, took part in such a trial organized by US biotech firm Moderna, which on November 16, 2020 announced that its experimental vaccine against Covid-19 was nearly 95 percent effective.
Why did Macor, who suffers from asthma, decide to be one of Moderna's 30,000 test subjects? Here, she recounts her experience, which began just weeks after her own father died of Covid-19 in Chile. (Photo by CHANDAN KHANNA / AFP)
«Se protéger de l'extérieur et se montrer plus souple à l'intérieur.» Les Européens ont décidé mardi soir de cadenasser l'accès à leur territoire afin de tenter d'endiguer la pandémie de nouveau coronavirus dont le Vieux continent est plus que jamais l'épicentre.
16.03.2020, Baden-Württemberg, Weil am Rhein: Ein Bundespolizist mit Atemmaske kontrolliert am Grenzübergang zur Schweiz ein Fahrzeug. In der Coronavirus-Krise führt Deutschland am Montag umfassende Kontrollen und Einreiseverbote an den Grenzen auch zur Schweiz ein. Foto: Patrick Seeger/dpa +++ dpa-Bildfunk +++