Valentin Dupont: "Le prince Philippe a les capacités pour être un bon roi"

Du haut de ses 21 ans, Valentin Dupont est un monarchiste convaincu et passionné par les familles royales belge et grand-ducale. A la veille de la fête nationale et de l'abdication du roi Albert II, le jeune homme livre ses impressions sur la monarchie belge et le futur roi Philippe.

Valentin Dupont en compagnie de la princesse Armande d'Arenberg, lors du mariage du prince Edouard de Ligne de La Trémoïlle avec l'actrice italienne Isabella Orsini
Valentin Dupont en compagnie de la princesse Armande d'Arenberg, lors du mariage du prince Edouard de Ligne de La Trémoïlle avec l'actrice italienne Isabella Orsini
Photo: Valentin Dupont

Valentin Dupont, jeune étudiant en sciences politiques de 21 ans, est un passionné de la famille royale belge et grand-ducale. Il a été piqué par le virus à l'âge de 8 ans.

"Cette passion m'est venue toute seule", explique l'étudiant, "mes parents n'étaient pas vraiment intéressés par le sujet, mes grands-parents l'étaient plus. J'ai étoffé mon savoir à travers les livres".

De cette passion est née un blog, intitulée "Royalement blog", en juillet 2011.

L'annonce de l'abdication du roi Albert II en Belgique n'a que surpris à moitié le jeune blogueur. "La rumeur courait depuis quelques temps, mais je ne pensais pas qu'il allait le faire le 21 juillet 2013", explique-t-il, "je pensais que le Roi allait attendre la fin des élections en 2014 pour passer le trône à son fils".

Valentin Dupont, qui n'a connu qu'un seul roi depuis sa naissance, estime qu'une passation de pouvoirs telle qu'il y aura ce 21 juillet est préférable à une passation suite à un décès.

Un quasi sans fautes pour Albert II

Valentin Dupont est d'avis que le roi des Belges a régné de manière quasi parfaite durant 20 ans. "D'ailleurs peu de gens le critiquent, même du côté des nationalistes", précise-t-il, "il est parvenu à maintenir l'unité de la Belgique en temps de crise".

D'Albert II, le jeune homme retiendra l'image d'un Roi proche du peuple, doté d'une certaine bonhommie.

"J'ai eu l'occasion de le croiser quelques fois, mais je n'ai jamais pu l'approcher", regrette Valentin Dupont.

Philippe: des capacités pour être un bon roi

"J'ai toujours eu une grande confiance en le prince Philippe", souligne l'étudiant en sciences politiques, "il faudra lui laisser le temps de faire ses preuves".

"Les gens qui l'ont côtoyé en mission économique ont tous salué son travail", renchérit-il.

Le jeune blogueur souligne également les efforts fournis par le Prince ces derniers temps au niveau de sa communication.

En ce qui concerne la manière de régner de Philippe, Valentin rétorque: "beaucoup d'hommes politiques craignent un côté trop interventionniste de sa part, à l'image de son oncle le roi Baudouin, mais je pense qu'il suivra plutôt la voie de son père".

"Le prince Philippe a, en tout cas toutes les capacités, pour être un bon roi", explique-t-il.

Ce 21 juillet à Bruxelles

A la question de savoir quels seront les plans du jeune homme ce week-end, il répond: "Je serai naturellement à Bruxelles le 21 juillet".

"Ce serait malheureux de passer cette journée devant sa télévision alors qu'il s'agit d'un moment historique", conclut le jeune royaliste.

Charline Lebrun