Changer d'édition

Vague d'espoir liée au vaccin anti-covid-19
International 3 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Vague d'espoir liée au vaccin anti-covid-19

La course lancée entre groupes pharmaceutiques pour trouver un vaccin a eu des effets collatéraux, puisque les essais du sérum créé par le laboratoire chinois Sinovac Biotech ont dû être suspendus au Brésil après «un incident grave» constaté chez un volontaire.

Vague d'espoir liée au vaccin anti-covid-19

La course lancée entre groupes pharmaceutiques pour trouver un vaccin a eu des effets collatéraux, puisque les essais du sérum créé par le laboratoire chinois Sinovac Biotech ont dû être suspendus au Brésil après «un incident grave» constaté chez un volontaire.
Photo: AFP
International 3 min. 10.11.2020 Cet article est archivé

Vague d'espoir liée au vaccin anti-covid-19

L'annonce par le groupe pharmaceutique Pfizer que son sérum réduisait de 90% le risque de tomber malade du virus suscitait mardi un immense optimisme à travers le monde, l'Union européenne estimant qu'elle pourrait avoir un vaccin autorisé d'ici «début 2021».

(AFP) - S'il est encore incertain que le vaccin confère une immunité longue contre le virus, l'annonce lundi soir a immédiatement provoqué une vague d'optimisme et un bond des Bourses mondiales, dix mois seulement après le séquençage du coronavirus. Une prouesse scientifique. Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a jugé l'annonce «encourageante», saluant dans un tweet «une innovation et une collaboration scientifique sans précédent pour mettre fin à la pandémie!». 


Un vaccin anti-covid efficace à «90%»
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo 2020, reportés en raison de la pandémie, ont déclaré mardi que le succès annoncé du vaccin était un «soulagement», même s'ils continuaient pour l'instant à préparer des JO l'été prochain dans un scénario sans vaccin. Selon Pfizer et son partenaire allemand BioNTech, leur vaccin, pris en deux doses espacées de trois semaines, est «efficace à 90%», d'après des résultats préliminaires d'un essai à grande échelle encore en cours et qui n'ont pas été détaillés. Il a réduit de 90% le risque de tomber malade dans le groupe vacciné, par rapport au groupe placebo. 

Pour les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, cela signifie que les premières vaccinations pourraient commencer avant la fin de l'année, à condition que l'innocuité soit confirmée, d'ici la semaine prochaine. Pfizer a alors prévu de déposer une demande d'autorisation à l'Agence américaine des médicaments (FDA), qui devra trancher si le vaccin est sûr et efficace. La distribution ne serait plus qu'une question de «semaines», a assuré sur Fox News Alex Azar, secrétaire à la Santé de Donald Trump, président qui a fait du développement des vaccins le socle de sa réponse à la crise sanitaire. 

Dans l'Union européenne, qui a préacheté 200 millions de doses et négocie pour 100 millions d'autres, le vaccin pourrait être disponible «début 2021», selon une source européenne. D'autres pays - Japon, Canada, Royaume-Uni...- ont également passé commande auprès de Pfizer, et la demande initiale est assurée de dépasser l'offre, Pfizer prévoyant de pouvoir fabriquer 50 millions de doses en 2020 et 1,3 milliard l'an prochain. Les ONG s'inquiètent néanmoins depuis des mois de la monopolisation des doses par les pays riches, ainsi que du prix auquel Pfizer vendra le vaccin. «Le vaccin sera efficace à 0% pour les personnes qui n'ont pas les moyens d'y accéder», a réagi Robin Guittard, porte-parole d'Oxfam France. 


(FILES) In this file photo Dr. Nita Patel, Director of Antibody discovery and Vaccine development, lifts a vial with a potential coronavirus, COVID-19, vaccine at Novavax labs in Gaithersburg, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - New York Governor Andrew Cuomo said September 24, 2020 his state will conduct its own verification of any federally approved vaccination, citing concerns that the vetting process is overly politicized. "Frankly, I'm not going to trust the federal government's opinion," the Democratic state leader told journalists. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
420.000 vaccins anti-covid pour le Luxembourg
C'est le quota minimal que le Grand-Duché pourra obtenir sur le marché d'achat passé en commun avec la Commission européenne. Mais le ministère de la Santé pourra demander un surplus, si besoin.

Un autre vaccin expérimental, développé par la société américaine Moderna et dont on attend les résultats dans les prochaines semaines, utilise la même technologie nouvelle, à base d'ARN messager. Et le monde attend aussi les résultats d'un autre vaccin très avancé, développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford. Le candidat vaccin CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac Biotech, lui, a en revanche connu un coup d'arrêt: l'autorité sanitaire du Brésil a annoncé dans la nuit de lundi à mardi en avoir suspendu les essais cliniques après «un incident grave» constaté chez un volontaire. Sinovac Biotech s'est dit mardi «confiant dans la sûreté du vaccin», affirmant dans un communiqué que l'incident en question était «sans rapport» avec le vaccin.


(FILES) In this file photo taken on April 22, 2020 a woman in a mask walks past a mural of a hand on the side of a building in Midtown New York City  April 22, 2020. - The United States recorded its 10 millionth case of the coronavirus Monday, according to a count by Johns Hopkins University, the same day that Pfizer and BioNTech announced their vaccine showed 90 percent effectiveness.
Shortly before 1400 GMT on November 9, 2020 the tracker by the Baltimore-based university showed 10,018,278 cases recorded in the US since the pandemic began, and 237,742 deaths. Both are the highest tolls in absolute terms in the world. (Photo by TIMOTHY A. CLARY / AFP)
L'épidémie poursuit sa course
Si l'espoir d'un vaccin se concrétise, le virus continue de faire des victimes à travers le monde. Au total, plus de 1,2 million de personnes sont décédées des suites de la maladie. En Europe, les gouvernements durcissent à nouveau le ton.

Au total, plus de 50,3 millions de cas de nouveau coronavirus ont été détectés dans le monde depuis décembre, selon un bilan établi à partir de sources officielles. En Europe, où plus de 12,7 millions de cas ont été enregistrés, le Portugal est entré lundi en état d'urgence sanitaire, assorti d'un couvre-feu dans la majeure partie du pays. «Ce n'est pas la peine de croire que nous pourrons faire face à cette pandémie sans douleur», a reconnu le Premier ministre socialiste Antonio Costa, alors que le bilan quotidien a pour la première fois dépassé la barre des 60 morts. La plupart de l'Europe est soumise à divers niveaux de confinements ou de couvre-feux. 



Sur le même sujet

Les laboratoires vont augmenter de 50 millions de doses les arrivages à destination des pays de l'UE, annonce mercredi Ursula von der Leyen. Une décision qui intervient après la décision de retarder le déploiement des flacons du laboratoire américain Johnson&Johnson.
(FILES) This file photograph taken on March 30, 2021, shows vials of the Pfizer/BioNTech vaccine in a cold room before being packaged for shipping at an AGEPS (Agence Generale des Equipements et Produits de Sante - General Agency for Health Equipment and Products ) of the Paris public hospitals (AP-HP) warehouse in the Paris suburbs, amidst the coronavirus (Covid-19) pandemic. - The EU is turning more heavily to BioNTech/Pfizer to make up for suspended Johnson & Johnson vaccine doses and for longer-term needs to fight the mutating coronavirus, European Commission chief Ursula von der Leyen said April 14, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Pour répondre aux critiques sur la lenteur des campagnes d'injection du vaccin anti-covid19, la Commission a doublé vendredi ses commandes de doses Pfizer-BioNTech tandis que le Royaume-Uni valide à son tour le vaccin créé par Moderna.
A medical staff receives a dose of the Pfizer-BioNTech Covid-19 vaccine on January 8, 2021 at the Cavale Blanche hospital in Brest, western France during a vaccination operation of the medical staff against the Covid-19 disease. (Photo by Fred TANNEAU / AFP)
Si l'espoir d'un vaccin se concrétise, le virus continue de faire des victimes à travers le monde. Au total, plus de 1,2 million de personnes sont décédées des suites de la maladie. En Europe, les gouvernements durcissent à nouveau le ton.
(FILES) In this file photo taken on April 22, 2020 a woman in a mask walks past a mural of a hand on the side of a building in Midtown New York City  April 22, 2020. - The United States recorded its 10 millionth case of the coronavirus Monday, according to a count by Johns Hopkins University, the same day that Pfizer and BioNTech announced their vaccine showed 90 percent effectiveness.
Shortly before 1400 GMT on November 9, 2020 the tracker by the Baltimore-based university showed 10,018,278 cases recorded in the US since the pandemic began, and 237,742 deaths. Both are the highest tolls in absolute terms in the world. (Photo by TIMOTHY A. CLARY / AFP)
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.
C'est le quota minimal que le Grand-Duché pourra obtenir sur le marché d'achat passé en commun avec la Commission européenne. Mais le ministère de la Santé pourra demander un surplus, si besoin.
(FILES) In this file photo Dr. Nita Patel, Director of Antibody discovery and Vaccine development, lifts a vial with a potential coronavirus, COVID-19, vaccine at Novavax labs in Gaithersburg, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - New York Governor Andrew Cuomo said September 24, 2020 his state will conduct its own verification of any federally approved vaccination, citing concerns that the vetting process is overly politicized. "Frankly, I'm not going to trust the federal government's opinion," the Democratic state leader told journalists. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)