Changer d'édition

Usines en grève et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat
International 14.12.2018

Usines en grève et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat

Usines en grève et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat

Photo: AFP
International 14.12.2018

Usines en grève et manifestations en Belgique pour un meilleur pouvoir d'achat

Usines en grève, manifestations, barrages routiers: la Belgique a connu vendredi une journée de vaste mobilisation syndicale pour un meilleur pouvoir d'achat et contre la réforme des retraites du gouvernement de centre-droit.

AFP - Selon l'agence de presse Belga, des centaines d'entreprises à travers le pays étaient touchées par des grèves, dont «plus de 260» dans les seuls secteurs de la métallurgie et du textile.

A Bruxelles, environ 1.000 personnes, selon la police, ont manifesté à l'appel d'une intersyndicale devant le siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB, patronat). A Namur, en Wallonie, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées vendredi matin devant une autre fédération patronale et le siège local du Mouvement réformateur (MR), le parti libéral du Premier ministre Charles Michel.

Cette «journée nationale d'actions» à l'initiative des trois syndicats FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral), a aussi perturbé à des degrés divers les transports en commun, établissements de soins et la collecte des déchets ménagers. Les syndicats réclament notamment une revalorisation des salaires et une meilleure prise en compte de la pénibilité au travail dans le calcul des retraites. Ils jugent que le gouvernement doit revenir sur la réforme des pensions votée en 2016.

La FGTB, premier syndicat du pays, estime que les travailleurs belges ont perdu 2,3% de pouvoir d'achat ces trois dernières années. Le Premier ministre affirme de son côté que les réformes menées depuis son arrivée au pouvoir en 2014 ont permis de créer plus de 200.000 emplois en Belgique.

Des manifestants portant les couleurs des syndicats, en rouge et vert, ont rejoint des «gilets jaunes» présents sur plusieurs barrages routiers en Wallonie, selon la chaîne francophone RTBF.

A Bruxelles, lors de la manifestation devant la FEB, il y a eu «des jets d’œufs et de projectiles» sur la façade du bâtiment, a précisé à l'AFP une porte-parole de la police, Ilse Van De Keere. Des images des médias belges montraient les vitres de la façade recouvertes de taches de peinture rouge. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.