Changer d'édition

Ursula von der Leyen peine à former sa Commission
International 20 2 min. 14.08.2019

Ursula von der Leyen peine à former sa Commission

Six candidats manquent encore à l'appel pour permettre à Ursula von der Leyen de constituer une équipe de 26 commissaires européens.

Ursula von der Leyen peine à former sa Commission

Six candidats manquent encore à l'appel pour permettre à Ursula von der Leyen de constituer une équipe de 26 commissaires européens.
Photo: AFP
International 20 2 min. 14.08.2019

Ursula von der Leyen peine à former sa Commission

Confirmée de justesse par le Parlement européen, la première présidente de l'exécutif européen travaille à la composition de sa future équipe, un exercice «délicat» au vu de la nécessité de composer avec les exigences des partis politiques pour obtenir leur investiture en octobre.

(AFP) - Ursula von der Leyen sera à la tête d'une équipe de 26 membres - et non plus 27 - en raison du divorce attendu le 31 octobre avec le Royaume-Uni. Mais il lui manquait encore six candidats avant la pause du 15 août pour commencer à attribuer les portefeuilles. La France, l'Italie, la Belgique, la Croatie, le Portugal et la Roumanie ont jusqu'au 26 août, date limite imposée par le Conseil européen, pour désigner leurs représentants. 

«L'inconnue sera l'Italie», a confié l'entourage de la présidente. Ursula von der Leyen s'est rendue à Rome début août, mais la fin de la coalition gouvernementale avec le Mouvement 5 étoiles décidée par le patron de la Ligue Matteo Salvini, vice-président du Conseil, complique la désignation du nouveau commissaire italien. 


FILE - In this July 16, 2013 file picture labor minister, Ursula von der Leyen , poses for the media in Berlin.   Germany will get its first female defense minister in Chancellor Angela Merkel's new government, while the country's influential finance minister will stay in his job. Merkel confirmed Sunday  Dec. 15, 2013 that Ursula von der Leyen, currently labor minister, will become defense chief. The 55-year-old mother of seven inherits the job of modernizing the German military and overseeing its deployment in Afghanistan. Finance Minister Wolfgang Schaeuble, Merkel's co-pilot in fighting Europe's debt crisis, will stay on.  (AP Photo/dpa, Victoria Bonn-Meuser,file(
Parité respectée aux commandes de l'UE
Les 28 chefs d'Etat européens auront mis trois jours pour trouver un accord.

Mme von der Leyen a besoin de connaître les noms et les qualifications de tous les candidats pour l'attribution des portefeuilles. Le Parlement doit ensuite les auditionner en septembre et le processus se terminera par le vote d'investiture du nouvel exécutif bruxellois le 22 octobre, pendant la session plénière à Strasbourg. Douze hommes et huit femmes ont été déjà été désignés, selon un décompte effectué sur la base des annonces officielles. 

 «Les candidats désignés ne seront pas nécessairement les nouveaux commissaires», a rappelé l'entourage de la nouvelle présidente qui succédera à Jean-Claude Juncker le 1er novembre. Ursula von der Leyen peut demander aux gouvernements de désigner une autre personnalité avant les auditions, et le Parlement européen peut recaler certains candidats à l'issue de leur audition. 

Jean-Claude Juncker a confié récemment avoir refusé six candidats pendant la constitution de sa Commission, et le Parlement l'a ensuite contraint à remanier son équipe en 2014 pour lui accorder l'investiture. Mme von der Leyen s'est engagée devant le Parlement européen à lui présenter une commission respectant la parité hommes-femmes. Elle pourrait réussir avec les six dernières désignations, si cinq gouvernements désignent des femmes. 

Marge de manœuvre limitée

La constitution de la nouvelle commission est un exercice «complexe et politiquement délicat», car les États ont de grandes ambitions et beaucoup réclament des portefeuilles économiques, les plus prestigieux, souligne un des collaborateurs de la présidence. Choisie par le Conseil européen, Mme von der Leyen a été confirmée en juillet avec une très courte majorité au Parlement européen, un signe de défiance dont elle doit tenir compte pour obtenir l'investiture de son équipe. 


German former Defence Minister and newly-appointed EU commission Ursula von der Leyen delivers a speech during her statement for her candidacy for President of the Commission at the European Parliament on July 16, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Ursula von der Leyen verdit son discours
L'Allemande Ursula von der Leyen a promis aux eurodéputés, ce mardi 15 juillet, de faire du climat l'une des priorités de son mandat si elle est élue. Ce soir, les parlementaires auront à voter sur sa nomination à la tête de la Commission européenne.

Sa marge de manœuvre est limitée, car les chefs d'Etat et de gouvernement lui ont déjà imposé deux vice-présidents, le socialiste néerlandais Frans Timmermans et la libérale Margrethe Vestager, deux figures de la commission sortante, et ont exigé que d'importantes responsabilités leur soient confiées après les avoir recalés pendant la course à la présidence. 


Sur le même sujet

Ursula von der Leyen élue de justesse
Pour la première fois, la Commission européenne aura une femme à sa tête. Le eurodéputés en ont décidé ainsi, mardi 16 juillet, à Strasbourg. Mais celle qui succède à Jean-Claude Juncker est loin d'avoir fait l'unanimité.
Ursula von der Leyen verdit son discours
L'Allemande Ursula von der Leyen a promis aux eurodéputés, ce mardi 15 juillet, de faire du climat l'une des priorités de son mandat si elle est élue. Ce soir, les parlementaires auront à voter sur sa nomination à la tête de la Commission européenne.
German former Defence Minister and newly-appointed EU commission Ursula von der Leyen delivers a speech during her statement for her candidacy for President of the Commission at the European Parliament on July 16, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Le Luxembourg ne choisit pas von der Leyen
Seuls deux eurodéputés luxembourgeois voteront pour Ursula von der Leyen ce mardi. Lors d'une conférence de presse, les six parlementaires élus ont fait connaître leur point de vue sur le choix qu'ils feront pour désigner la ou le successeur au poste de Jean-Claude Juncker.
Christophe Hansen, Charles Goerens, Tilly Metz, Nicolas Schmit, Monica Semedo et Isabel Wiseler feront des choix divers pour désigner le futur président de la Commission européenne.
Juncker et von der Leyen à «bras grands ouverts»
La ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, candidate des 28 dirigeants de l'UE pour prendre la tête de la Commission européenne, a rencontré ce jeudi matin à Bruxelles le président sortant Jean-Claude Juncker.
Outgoing president of the European Commission Jean-Claude Juncker (R) meets with German Defence minister and newly-appointed EU Commission Chief Ursula von der Leyen in Brussels on July 4, 2019. (Photo by Fran�ois WALSCHAERTS / AFP)