Changer d'édition

Une sécheresse déjà qualifiée d'historique en France
International 4 4 min. 05.08.2022
Inquiétudes

Une sécheresse déjà qualifiée d'historique en France

Le bétail, comme ici dans un champ à Lierde près de Bruxelles, doit se contenter de quelques brins d'herbes non encore brûlés par la sécheresse.
Inquiétudes

Une sécheresse déjà qualifiée d'historique en France

Le bétail, comme ici dans un champ à Lierde près de Bruxelles, doit se contenter de quelques brins d'herbes non encore brûlés par la sécheresse.
Photo: AFP
International 4 4 min. 05.08.2022
Inquiétudes

Une sécheresse déjà qualifiée d'historique en France

Une cellule de crise a été activée ce vendredi dans l'Hexagone, où plus de 100 communes sont sans eau potable. En Belgique et au Luxembourg, l'inquiétude grandit, notamment pour les cours d'eau.

(m. m. avec AFP) - Des cours d'eau presque à sec ou aux niveaux d'eau extrêmement bas, des réservoirs qui se vident à vue d'œil, des cultures asséchées,... L'Europe se dirige vers un été record en termes de sécheresse. Celle-ci a d'ores et déjà été qualifiée d'«historique» en France, par la Première ministre Elisabeth Borne. Plus d'une centaine de communes françaises se retrouvent aujourd'hui sans eau potable.


Une sécheresse record attendue pour les cours d'eau
La consommation d'eau potable ayant diminué après la mise en place d'une phase de vigilance, l'État luxembourgeois a décidé de lever certaines restrictions qui s'appliquaient, mais la situation des cours d'eau du pays reste inquiétante.

Ces communes sont approvisionnées par des camions d'eau potable, mais «tout l'enjeu c'est de durcir un certain nombre de restrictions pour éviter d'en arriver là», a expliqué le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu.

Cette journée marque un tournant dans la prise en compte de ce phénomène climatique intense, avec les déclarations empreintes de gravité de la Première ministre ce vendredi matin. Elisabeth Borne s'est inquiétée que cette sécheresse - «la plus grave jamais enregistrée dans notre pays» - perdure, voire devienne «plus préoccupante encore».

Elle a activé, pour mieux coordonner l'action des autorités publiques, la cellule interministérielle de crise. Il s'agit de «réunions techniques» qui ont débuté vendredi en fin de matinée, sans décision attendue dans la foulée.

La crise couve depuis des mois dans certaines régions où les arrêtés sécheresse se sont multipliés depuis le printemps, faute de pluie.

93 départements en France métropolitaine sur 96 font déjà l'objet de restrictions d'eau à différents degrés et 66, soit environ les deux-tiers du pays, sont «en crise». Dans ce niveau d'alerte le plus élevé, l'arrosage des pelouses, des véhicules ou encore l'irrigation des cultures sont interdits, tout comme le remplissage des plans d'eau.

Juillet 2022 a été le deuxième mois le plus sec jamais enregistré en France, après mars 1961, avec un déficit de précipitations d'environ 84% par rapport aux normales de la période 1991-2020.

«On est sur un événement majeur, qui se compare sans difficulté à 1976 ou 2003», a commenté Jean-Michel Soubeyroux, climatologue à Météo-France. Avec en outre une «situation de sécheresse record pour l'humidité des sols depuis le 17 juillet au niveau national».

La sécheresse va encore s'accentuer en Wallonie

Du côté belge, c'est aussi l'inquiétude. La Cellule d'expertise sécheresse, qui s'est réunie jeudi, estime qu'on est «sur les bases d'une année historique». Le mois de juillet a été le plus sec jamais enregistré en Belgique depuis... 1885.

Et cela ne devrait pas s'arranger dans un futur proche puisqu'aucunes précipitations ne sont attendues dans les dix prochains jours, ce qui devrait encore accentuer la sécheresse dans les zones qui souffrent déjà du manque d'eau. 

L'est de la province de Liège, près des frontières au nord du Luxembourg, est répertoriée comme zone «extrêmement sèche». On constate également des zones sèches en provinces de Liège, de Namur et de Luxembourg.

Les prévisions de l'IRM annoncent une aggravation de la sécheresse, surtout dans les zones qui souffrent déjà particulièrement du manque d'eau
Les prévisions de l'IRM annoncent une aggravation de la sécheresse, surtout dans les zones qui souffrent déjà particulièrement du manque d'eau
Crédit: Institut Royal Météorologique

Dans les barrages et réservoirs, les niveaux d'eau continuent de baisser. L'inquiétude est grande surtout pour le barrage de Nisramont en province de Luxembourg, situé à une trentaine de kilomètres de la frontière luxembourgeoise. 

Les débits des cours d'eau préoccupent également les autorités, qui surveillent la situation avec une grande attention. Certaines rivières connaissent déjà des débits historiquement bas et le kayak, très pratiqué en Wallonie, est interdit quasiment partout. La pêche n'est plus autorisée non plus dans certains cours d'eau.


ARCHIV - 26.06.2019, Bayern, Kempten: Die Sonne strahlt am wolkenlosen Himmel. Schon in den nächsten Jahren könnte es in Deutschland bis zu einem Grad wärmer als in den schon recht warmen vergangenen drei Jahrzehnten werden. Das haben neue Klimavorhersagen ergeben, die der Deutsche Wetterdienst (DWD) für Deutschland, Europa und auch weltweit berechnet hat. Die Vorhersagen gehen auch von größerer Trockenheit aus. Foto: Karl-Josef Hildenbrand/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un ensoleillement record en juillet au Luxembourg
Le soleil n'a jamais autant brillé qu'au mois de juillet 2022 au Luxembourg. C'est ce que révèle le dernier rapport mensuel de MétéoLux. Pour autant, le record de température n'a pas été atteint.

Par contre, «les niveaux de la majorité des masses d’eau souterraines sont toujours comparables aux niveaux moyens rencontrés à la même période, ces cinq dernières années», indique la Cellule d'expertise sécheresse, ce qui permet de conserver une production et une distribution d'eau normale quasiment partout, sauf dans 13 communes wallonnes, où il est demandé aux habitants de restreindre leur usage de l'eau de distribution.

Inquiétude pour les cours d'eau au Luxembourg

De côté luxembourgeois, l'inquiétude est également de mise en ce qui concerne les cours d'eau. Ce temps sec et les faibles précipitations enregistrées ces dernières semaines pourraient entraîner des minima encore jamais égalés au Luxembourg. Certains seuils critiques ont déjà été atteints en 2022.  Les dégâts sur la faune et la flore du milieu fluvial pourraient être irréversibles.

Des débits bas sont en effet synonymes d'une forte concentration des charges polluantes dans l'eau, mais également d'une augmentation des températures, ce qui représente un cocktail particulièrement toxique pour les organismes aquatiques et pour les poissons.   

Le 13 juillet dernier, le pays était entré dans une «phase de vigilance», avec la mise en place de certaines restrictions pour limiter l'usage de l'eau potable, l'approvisionnement en eau étant menacé. Il était notamment demandé à la population de ne plus laver sa voiture ou remplir sa piscine avec l'eau potable. Cette phase de vigilance a été levée ce 4 août, du fait d'une baisse de cette consommation d'eau potable. Mais si la situation le nécessite, de nouvelles restrictions pourraient de nouveau être appliquées dans les prochaines semaine.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que la sécheresse touche l'ensemble des quatre départements lorrains, la source de la Moselle s'est tarie dans les Vosges, à Bussang.
La consommation d'eau potable ayant diminué après la mise en place d'une phase de vigilance, l'État luxembourgeois a décidé de lever certaines restrictions qui s'appliquaient, mais la situation des cours d'eau du pays reste inquiétante.
Face aux récents feux de forêt survenus notamment en France, le CGDIS joue la prudence et appelle la population à se préparer à l'éventualité d'une augmentation du nombre de feux de végétation, voire de forêt.
A firefighter works to extinguish a wildfire at the bottom of the Dune du Pilat near La Teste-de-Buch, southwestern France on July 13, 2022. - A fire in progress since the afternoon of July 12, 2022 has burned 1500 hectares of pine forest near Landiras (Gironde), about 40 kilometers south of Bordeaux, leading to the evacuation of 150 people, the prefecture said. (Photo by Thibaud MORITZ / AFP)