Changer d'édition

Une première cargaison de vaccins partira au Cap-Vert
International 2 min. 12.08.2021
Solidarité covid

Une première cargaison de vaccins partira au Cap-Vert

En date du 7 août, Covax n'avait pu proposer qu'un peu plus de 189,6 millions de doses dans 138 pays en difficulté. Insuffisant.
Solidarité covid

Une première cargaison de vaccins partira au Cap-Vert

En date du 7 août, Covax n'avait pu proposer qu'un peu plus de 189,6 millions de doses dans 138 pays en difficulté. Insuffisant.
Photo : AFP
International 2 min. 12.08.2021
Solidarité covid

Une première cargaison de vaccins partira au Cap-Vert

En dehors de l'opération Covax, le Luxembourg est sur le point d'expédier 56.000 doses à destination de Praia. Mais au ministère des Affaires étrangères, les futurs points de distribution dans le globe sont déjà connus.

Dans le cadre de la lutte internationale contre le covid, le Luxembourg avait déjà fait savoir qu'il comptait mettre à disposition d'Etats moins bien lotis quelque 350.000 vaccins. L'engagement avait été pris en conseil gouvernemental, le 2 juillet dernier. Le geste s'apprête à devenir réalité, vient de confirmer Manuel Tonnar. Au micro de Radio 100,7, le directeur de la Coopération au ministère des Affaires étrangères a ainsi confirmé le premier envoi de doses, pour le Cap-Vert d'abord.


L'OMS veut que les laboratoires priorisent Covax
L'Organisation mondiale de la santé a demandé aux fabricants de vaccins contre le covid de réserver 50% de leur production vaccinale au dispositif international. Le but: soutenir les campagnes vaccinales des pays les plus pauvres.

Ce premier contingent devrait permettre aux autorités locales d'administrer 56.000 doses. Sachant que le pays, à la population quasi aussi importante que le Grand-Duché, a vu l'épidémie entraîner 298 décès pour 34.171 cas positifs recensés. 

Pour le Luxembourg, les dons entrant ou non dans le cadre du dispositif de soutien Covax seront étendus à d'autres contrées. Etats ou régions dont Manuel Tonnar a déjà donné plusieurs noms : Burkina Faso, Niger, Mali, Sénégal mais aussi Kosovo, Vietnam, Laos, Mongolie. L'opération devrait aussi permettre au gouvernement luxembourgeois d'expédier un stock de vaccins vers les territoires palestiniens.


Un soutien luxembourgeois aux hôpitaux du Kosovo
Le Grand-Duché, associé à la Suisse et à la Norvège, aide à l'équipement de services de soins intensifs kosovars via l'envoi de matériels de soins.

En plus de ces dons en nature, le Grand-Duché s'est engagé à verser 2 millions d'euros pour faciliter le déploiement du dispositif Covax. Une belle générosité, mais une goutte d'eau dans un océan de besoins en vaccins sur la planète. 

La Chine a, elle, signalé qu'elle entendait «s'efforcer de fournir deux milliards de doses de vaccin au monde» cette année. Pékin a aussi promis un don de 100 millions de dollars au système de distribution des vaccins aux pays les plus pauvres.

Récemment, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros, a appelé les groupes pharmaceutiques à eux aussi favoriser le système Covax, pour contrecarrer «l'inégalité vaccinale et notamment aider 92 pays pauvres à immuniser leur population». Pour l'heure, sur les 4 milliards de ces doses injectées dans le monde, 80% sont allées à des pays à revenu élevé ou moyen. Cela alors que ces pays représentent moins de 50% de la population mondiale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Grand-Duché s'engage désormais à verser pour 4 millions d'euros de vaccins au dispositif Covax. Des doses destinées aux pays les plus défavorisés.
A kid receives a dose of the Cuban Abdala vaccine against COVID-19 at a mobile vaccination center in Managua, on November 18, 2021. - The Government started a massive "house to house" vaccination campaign against the Coronavirus disease, including children, in order to increase the immunization rate in the country. (Photo by OSWALDO RIVAS / AFP)
Une soixantaine de personnes sans domicile fixe ont été vaccinées contre le covid dans les locaux de la Wanteraktioun. Si le ministère de l'Intégration affirme que «tous les volontaires» ont pu recevoir une dose, la démarche se heurte à plusieurs problèmes.
La ministre de la Santé reconnaît que quelques centaines de personnes ont été infectées par le covid-19 après avoir reçu la première ou la seconde injection. Des cas étudiés mais pas si étonnants.
A medical worker administer the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - The clinic is jointly run by FEMA and the state of Maine with the help of other federal agencies and the Maine National Guard. The United States has resumed vaccinations with the Johnson & Johnson shot, the third authorised injection, after a brief pause over links to a rare form of clotting. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)