Changer d'édition

Une course très serrée entre Le Pen et Macron
International 3 min. 08.04.2022 Cet article est archivé
Premier tour de l'élection présidentielle française

Une course très serrée entre Le Pen et Macron

La candidate populiste de droite Marine Le Pen se montre sous son jour le plus charmant.
Premier tour de l'élection présidentielle française

Une course très serrée entre Le Pen et Macron

La candidate populiste de droite Marine Le Pen se montre sous son jour le plus charmant.
Photo: AFP
International 3 min. 08.04.2022 Cet article est archivé
Premier tour de l'élection présidentielle française

Une course très serrée entre Le Pen et Macron

De nombreux Français n'ont pas encore décidé pour qui ils allaient voter dimanche. La principale rivale de Macron a-t-elle une chance ?

Par Christine Longin (Paris)

Marine Le Pen avait choisi Perpignan pour son dernier grand meeting de campagne. «Nous sommes prêts», a lancé la populiste d'extrême droite à quelque 3.000 partisans dans la ville du sud-ouest de la France, dirigée par son ancien compagnon Louis Aliot.


A city hall employee carries a ballot box in the polling place of the 10th Paris district city hall in Paris on April 8, 2022. - French voters head to the polls on April 10 and 24 for a two-round presidential election. (Photo by STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Réunions publiques et tracts interdits depuis minuit
Silence, place au vote ! La campagne électorale pour le premier tour de l'élection présidentielle qui se tient ce dimanche a pris fin vendredi soir.

Peu avant le premier tour de l'élection présidentielle française, les sondages montrent que Marine Le Pen a de bonnes chances de gagner. Selon les chiffres de l'institut de sondage Ipsos, elle devrait arriver dimanche à 23%, juste derrière le président sortant Emmanuel Macron avec 26,5%. Le président pourrait remporter le second tour de l'élection présidentielle de justesse, avec 53%.

Faible campagne électorale de Macron

Alors que presque tous les candidats ont occupé jusqu'à la fin le terrain, Macron, occupé par la guerre en Ukraine, a été le grand absent de la campagne. Après son meeting de masse samedi dernier à Nanterre près de Paris, le chef de l'Etat n'a fait qu'une seule apparition supplémentaire. Au lieu de l'enthousiasme dont il avait fait preuve il y a cinq ans, l'homme de 44 ans a cette fois-ci fait preuve d'une grande retenue. Il a refusé de participer à un débat télévisé avec ses rivaux, ce qui a été interprété comme de l'arrogance. «Emmanuel Macron, qui s'était toujours vanté de sa prise de risque, est devenu un rentier», a critiqué le chef des Verts, Julien Bayou.


A pedestrian walks past a poster reading "I vote = I decide", calling for people to vote in the French presidential election on April 8, 2022 in the Paris suburb of Ris-Orangis. - French voters head to the polls on April 10 and 24 for a two-round pesidential election. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)
Des fissures apparaissent dans le «front républicain»
La campagne électorale pour le premier tour de l'élection présidentielle se termine ce vendredi avec des fissures dans le camp républicain.

C'est surtout Le Pen qui a profité de la faible campagne électorale de Macron. La populiste de droite a progressé de quatre points dans les sondages au cours des deux dernières semaines. Même une première place au premier tour ne semble plus exclue. L'avocate profite du thème du pouvoir d'achat, qu'elle avait identifié très tôt.

L'immigration, que son parti, le Rassemblement national, avait l'habitude de thématiser pendant la campagne, elle l'a largement laissée à son rival d'extrême droite, Eric Zemmour. Le commentateur de télévision, condamné pour incitation à la haine, a récemment chuté dans les sondages et n'était plus qu'à 8,5 % - à égalité avec la conservatrice Valérie Pécresse.

«Regardez le Brexit»

Les autres concurrents n'ont pratiquement aucune chance de se qualifier pour le second tour le 24 avril : l'homme de gauche Jean-Luc Mélenchon est encore le mieux placé, avec 16,5 %. L'écologiste Yannick Jadot obtient 5,5 % et la socialiste Anne Hidalgo 2 %.

Le candidat Emmanuel Macron tente de se rapprocher du peuple.
Le candidat Emmanuel Macron tente de se rapprocher du peuple.
Photo: AFP

Alors que Zemmour devrait donner une consigne de vote pour Le Pen, Pécresse ne veut pas dire à ses électeurs pour qui ils doivent voter au second tour. Le «front républicain», dans lequel les partis s'étaient unis depuis des décennies contre l'extrême droite, est donc définitivement de l'histoire ancienne. Il avait encore permis à Macron de remporter une nette victoire contre Le Pen il y a cinq ans, avec 66%. Lors de son intervention à Nanterre, le président a mis en garde avec insistance contre un succès électoral de sa rivale populiste d'extrême droite. «Regardez le Brexit et tant d'élections qui semblaient improbables et qui se sont pourtant produites», a-t-il déclaré à ses quelque 30.000 partisans.

Deux politiciens impopulaires

Contrairement aux précédents scrutins, nombre des quelque 48 millions d'électeurs ne devraient se déterminer que peu de temps avant de se rendre dans l'isoloir. «C'est une élection extrêmement volatile, car la plupart des indécis n'apprécient aucun des deux favoris et pourraient se décider au gré de leur humeur«, analyse le politologue Paul Hilder dans le journal Libération. Il voit un parallèle avec les élections américaines de 2016, lorsque les électeurs étaient également indécis et que deux politiciens impopulaires, Hillary Clinton et Donald Trump, étaient en lice.


This picture taken on April 6, 2022 in Marseille, southern France, shows electoral leaflets of (from L to R) French leftist party La France Insoumise (LFI) presidential candidate Jean-Luc Melenchon, French Socialist Party (PS) presidential candidate Anne Hidalgo, French far-right party Reconquete! presidential candidate Eric Zemmour, French right-wing Les Republicains (LR) Ile-de-France Regional Council President and presidential candidate Valerie Pecresse Valerie Pecresse, France's President Emmanuel Macron, French ecologist party Europe Ecologie� Les Verts (EELV) presidential candidate Yannick Jadot and French far-right party Rassemblement National (RN) presidential candidate Marine Le Pen ahead of the first round of the French presidential election. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)
Pour qui voteraient nos politiques luxembourgeois?
À quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, nous avons sondé les différents partis luxembourgeois. Et il semblerait que ces derniers soient fidèles à leurs valeurs avant tout.

Dans les sondages, les Françaises et les Français s'étaient toujours prononcés contre une réédition du duel entre Macron et Le Pen de 2017. Le fait que les mêmes candidats arrivent désormais en tête qu'il y a cinq ans devrait conduire à ce que moins de personnes que d'habitude se rendent aux urnes. Le taux d'abstention pourrait être le plus élevé jamais enregistré, avec plus de 30 %. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans une lettre ouverte le LSAP appelle les électeurs du Grand Est à voter Emmanuel Macron. Les politiciens luxembourgeois des autres partis alertent aussi sur le danger d'une victoire de Marine Le Pen pour le Grand-Duché.
This photograph taken on April 21, 2022 in Paris shows of French far-right Rassemblement National (RN) party and presidential candidate Marine Le Pen with a sticker depicting a veiled woman. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Chronique de l’élection présidentielle en France
Le regard hebdomadaire de notre chroniqueur Gaston Carré sur l’élection présidentielle en France.
Election présidentielle française
Le Premier ministre luxembourgeois viendra jeudi soutenir le président et candidat Emmanuel Macron en faveur de sa réélection lors d'une réunion publique organisée à Strasbourg, annonce Le Figaro.
France's President Emmanuel Macron greets Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel (L) at the Palace of Versailles, near Paris, on March 10, 2022, prior to the EU leaders summit to discuss the fallout of Russia's invasion in Ukraine. - EU leaders are scrambling to find ways to urgently address the fallout of Russia's invasion of Ukraine that has imperilled the bloc's economy and exposed a dire need for a stronger defence. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Election présidentielle française
A moins de quinze jours du premier tour, seuls deux des douze candidats que compte l'élection présidentielle française étaient présents par la voix de leurs militants sur le marché du Sablon, à Metz.
Jean-Luc Mélenchon qui cultive son espoir du second tour, Eric Zemmour se disant «seul candidat de droite», Yannick Jadot qui s'offre un Zenith: les principaux candidats à la présidentielle ont entamé la dernière ligne droite de la campagne ce dimanche.
French far-right Reconquete! party President and presidential candidate Eric Zemmour (C) stands with supporters and allies on stage at the end of a campaign rally on the Trocadero square in Paris on March 27, 2022. - French voters head to the polls in April 2022 for a presidential election. (Photo by BERTRAND GUAY / AFP)