Changer d'édition

Une anti-IVG favorite pour diriger le Parlement
International 3 min. 18.01.2022
Europe

Une anti-IVG favorite pour diriger le Parlement

Si elle est élue, Roberta Metsola sera la troisième femme à présider l'assemblée de 705 députés.
Europe

Une anti-IVG favorite pour diriger le Parlement

Si elle est élue, Roberta Metsola sera la troisième femme à présider l'assemblée de 705 députés.
Photo : AFP
International 3 min. 18.01.2022
Europe

Une anti-IVG favorite pour diriger le Parlement

La conservatrice maltaise Roberta Metsola, en dépit de son opposition à l'avortement, est en tête dans les pronostics sur l'élection du successeur de David Sassoli.

(AFP) - Le Parlement européen élit ce mardi son nouveau président. Cette élection est l'un des deux temps forts de la première session plénière de 2022 pour l'assemblée de Strasbourg, avec le discours mercredi d'Emmanuel Macron qui exposera les objectifs de la présidence française de l'UE pour les six prochains mois.


(FILES) In this file photo taken on April 28, 2021 a worker paints over graffiti of jailed Kremlin critic Alexei Navalny in Saint Petersburg. - The European Parliament on October 20, 2021 awarded the Sakharov Prize for human rights to jailed Russian opposition figure Alexei Navalny, who last year survived a poisoning attack he blames on the Kremlin, sources said. In a tweet, the parliament's right-of-centre EPP group announced the prize and called on Russian President Vladimir Putin "to free Alexei Navalny. Europe calls for his -- and all other political prisoners' -- freedom." (Photo by Olga MALTSEVA / AFP)
Le Parlement européen récompense Alexeï Navalny
Les eurodéputés ont décerné mercredi le prix Sakharov 2021 de défense des droits de l'homme et de la liberté de pensée à l'opposant russe emprisonné. Ce dernier succède à l'opposition démocratique en Biélorussie.

Pour succéder à l'Italien David Sassoli, décédé le 11 janvier et dont le mandat prenait fin cette semaine, Roberta Metsola (membre du groupe de droite du PPE), première force politique de cette institution, fait figure de favorite pour en prendre les rênes jusqu'à l'été 2024. Elle sera opposée à trois autres candidats: l'Espagnole Sira Rego (gauche radicale), le Polonais Kosma Zlotowski (ECR, eurosceptiques) et la Suédoise Alice Bah Kuhnke (Verts). Chacun d'eux défendra brièvement sa vision mardi matin, avant le scrutin. 

Députée européenne depuis 2013 et vice-présidente du Parlement depuis 2020, Roberta Metsola avait récemment gagné en visibilité en assurant l'intérim de David Sassoli, éloigné de l'hémicycle par la maladie pendant plusieurs semaines. Mais cette mère de 4 enfants s'est aussi attiré les critiques de certains de ses collègues: en cause, ses convictions anti-avortement, une opinion très largement répandue à Malte, dernier pays de l'UE où l'IVG reste complètement illégale.

Consciente des réserves qu'elle a suscitées sur cette question, la quadragénaire a assuré qu'en cas d'élection, son «devoir sera de représenter la position du Parlement», y compris sur les droits sexuels et reproductifs.

Accords et désaccords

Selon une tradition, une alternance entre gauche et droite a quasiment toujours eu lieu pour les élections de mi-législature au Parlement européen. Roberta Metsola devait bénéficier initialement de l'accord passé entre les trois principales forces politiques PPE, S&D (sociaux-démocrates) et Renew Europe (centristes et libéraux): les groupes s'étaient entendus en 2019 pour se ranger derrière la candidature du socialiste David Sassoli, et pour qu'un candidat du PPE prenne le relais pour la deuxième moitié de la législature.


Des chefs d'Etat réunis aux obsèques de David Sassoli
Plusieurs femmes et hommes politiques de la scène européenne ont assisté aux funérailles d'Etat à Rome de David Sassoli. Le président du Parlement européen est décédé en début de semaine.

Mais au vu de ses récents succès électoraux, notamment en Allemagne, le groupe S&D a remis en cause son soutien, la présidente du groupe, Iratxe García, expliquant vouloir défendre un candidat «en accord avec (ses) priorités et (ses) valeurs».

Les trois groupes sont finalement parvenus lundi à un nouvel accord, autour d'une déclaration politique mentionnant plusieurs priorités, dont la lutte contre les violences faites aux femmes et pour l'égalité des sexes, la réforme de la fiscalité européenne ou encore la mise en place d'une directive sur le salaire minimum.  

A l'extrême droite, le groupe Identité et Démocratie (ID), qui réunit notamment le RN français et la Ligue italienne, apportera son soutien au candidat eurosceptique Kosma Zlotowski, du groupe Conservateurs et réformistes européens.

Quatre tours de scrutin

Pour être élu, un candidat doit recueillir la majorité absolue des votes exprimés par bulletins secrets. Si aucune majorité absolue ne se dégage au bout de trois tours de scrutin, un quatrième tour est organisé avec les deux candidats ayant recueilli le plus de voix au tour précédent. Le vote se déroulera à distance, en raison du contexte sanitaire.

En plus du président, pas moins de 14 vice-présidents seront élus au cours de la session, pour un mandat de deux ans et demi. Des postes de responsables dans les commissions parlementaires et délégations européennes seront également renouvelés, alimentant d'âpres tractations entre les groupes politiques.


Sur le même sujet

Certes, il y a pire ailleurs mais à son échelle le Grand-Duché a encore à faire quelques progrès en matière d'Etat de droit. Le commissaire européen en charge de ces questions est venu le rappeler, lundi, aux députés.
IPO,Visite Didier Reynders Chambre des Députées.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le social-démocrate italien a été élu mercredi à la présidence du Parlement européen, au lendemain de l'accord au forceps conclu par les dirigeants des 28 à Bruxelles pour répartir les postes clés de l'UE.
David-Maria Sassoliwurde am Mittwoch mehrheitlich zum neuen EU-Parlamentsvorsitzenden gewählt.
Les dirigeants européens, en particulier le tandem Macron-Merkel, ont affiché leurs divisions mardi autour de présidence de la Commission européenne, ce qui augure d'une négociation laborieuse sur la désignation des nouveaux patrons de l'UE.
Angela Merkel a exprimé son désaccord avec Emmanuel Macron sur la succession de J.-C. Juncker à la tête de la Commission européenne.
Entre le jeudi 23 mai et le dimanche 26 mai, 427 millions de personnes sont appelées à élire leurs représentants au Parlement européen. Particularité du scrutin, ce dernier se compose de 28 élections distinctes, réalisées dans chacun des pays de l'UE... et les 73 eurodéputés britanniques élus en 2019 ne siégeront vraisemblablement qu'à peine quelques mois.
Les 751 eurodéputés doivent élire mardi le nouveau président du Parlement européen, un scrutin qui s'annonce disputé, les partis pro-européens ayant renoncé à s'entendre sur un candidat unique pour faire front contre les europhobes.
Le président actuel, Martin Schulz, va céder sa place.