Changer d'édition

Un scanner luxembourgeois pour les douaniers belges
International 2 min. 29.03.2017 Cet article est archivé
Nouvel accord transfrontalier

Un scanner luxembourgeois pour les douaniers belges

Nouvel accord transfrontalier

Un scanner luxembourgeois pour les douaniers belges

Nadia Lallemant
International 2 min. 29.03.2017 Cet article est archivé
Nouvel accord transfrontalier

Un scanner luxembourgeois pour les douaniers belges

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Les ministres belge et luxembourgeois des finances ont signé un accord de collaboration qui règle le déploiement d'un scanner à camion luxembourgeois sur le territoire belge.

Par Nadia Lallemant

Les ministres belge et luxembourgeois des finances ont signé un accord de collaboration qui règle le déploiement d'un scanner à camion luxembourgeois sur le territoire belge.

La douane belge possède trois scanners à containers mobiles dont un seul est basé à Houdeng, dans la province du Hainaut, pour l’ensemble de la Wallonie. Or, les contrôles effectués sur le territoire wallon, proche du Luxembourg, de la France et de l’Allemagne, nécessitent plus d’un scanner à camion pour être réellement efficaces.

D’où la proposition des douanes luxembourgeoise et du ministre des finances, Pierre Gramegna, de mettre à la disposition des douaniers belges un scanner luxembourgeois. Le nouvel accord de collaboration entre les deux pays a été signé ce mercredi, sur l’aire autoroutière de Hondelange, près d’Arlon (B), par le ministre des finances luxembourgeois et son homologue belge, Johan Van Overtveldt, en présence des dirigeants des douanes belges et luxembourgeoises.

Nadia Lallemant

« Je tiens tout particulièrement à remercier le ministre des finances et le directeur des douanes luxembourgeois », a souligné le ministre belge. « Sans leurs efforts, cet accord de coopération aurait pu difficilement voir le jour. Mes remerciements vont aussi à Kristian Vanderwaeren, administrateur général des douanes belges. Ils ont veillé à l’augmentation des contrôles et à mieux garantir la sécurité sur notre territoire. »

En Belgique, les scanners ont permis de récupérer, en 2015, 18,7 millions d’euros et, en 2016, 8,5 millions d’euros de droits de douane, d’accises, de TVA éludés. De plus, de grandes quantités de drogues, respectivement, 23,6 tonnes et 31,4 tonnes, de cigarettes, 274,3 millions de pièces et 97,3 millions de pièces, et de contrefaçons ont été saisies.

« Les produits illégaux sont des sources de financement connues pour les organisations criminelles et terroristes », a rappelé le ministre belge.

«A cela s’ajoute l’effet dissuasif, qui n’est pas mesurable en argent, et qui permet de garantir la santé et la sécurité de chacun. Grâce à l’accord signé ce jour, nous avons désormais la possibilité de renforcer notre présence dans la région frontalière pendant les actions de contrôle. »

Pour les douanes, ce nouvel accord de collaboration se traduit par une gestion intégrée des frontières extérieures de l’Union européenne. La douane belge placera l’appareil de haute technologie, mis à sa disposition par les Luxembourgeois, sur des parkings, dans le cadre d’actions nationales et internationales avec les brigades mobiles des douanes et les services de police, à des postes d’inspection frontaliers et dans des terminaux conteneurs.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Elles se partageaient de l'ordre de 34 millions d'euros, ce sera à l'avenir 48 millions. Ainsi les communes belges limitrophes du Grand-Duché viennent-elles de recevoir un cadeau quasi inespéré. Avec assurance d'une augmentation de 5% chaque année, pendant une décennie.
A boy waves a small Belgian flag during the 'March for Unity', a march to support Belgium's unity, 18 November 2007 in Brussels. 165 days after the federal elections of June 2007 demonstrators urge leading politicians to find a solution to form a government without breaking up the country. Several thousand people demonstrated 18 November in Brussels in favour of Belgian unity as a political crisis threatened to tear the country apart into its Dutch and French-speaking communities.   AFP PHOTO / BELGA / BENOIT DOPPAGNE
A défaut de recevoir la Première ministre belge mercredi (visite annulée), le Luxembourg a reçu confirmation de Bruxelles que le gouvernement belge renouvelait l'accord sur le home-working jusqu'au 31 décembre. A la France de suivre maintenant, l'Allemagne poursuivant elle aussi le dispositif.