Changer d'édition

Un premier «vaccidrive» s'ouvre en France
International 13.04.2021

Un premier «vaccidrive» s'ouvre en France

Seules sont admises à se présenter les personnes ayant reçu une invitation à la vaccination anti-covid.

Un premier «vaccidrive» s'ouvre en France

Seules sont admises à se présenter les personnes ayant reçu une invitation à la vaccination anti-covid.
Photo : AFP
International 13.04.2021

Un premier «vaccidrive» s'ouvre en France

Italie et Etats-Unis ont déjà adopté ce mode d'injection, mais voilà que près de Montpellier les automobilistes et leur passager peuvent bénéficier d'un vaccin anti-covid sans quitter leur voiture.

(AFP) - Le premier «vaccidrive» de France a ouvert mardi à Saint-Jean-de-Védas, dans la périphérie de Montpellier, avec un objectif de 100 doses de vaccin par jour.  «Tout est identique d'un point de vue médical mais le contexte est plus apaisant» car «vous restez dans un environnement connu», confirme le docteur Lucas Rondepierre, médecin généraliste qui assure avec d'autres soignants libéraux l'accueil et la vaccination sur le site.


HANDOUT - 08.04.2021, Saarland, Lebach: Im Impfzentrum der Bundeswehr in Lebach, das rund um die Uhr in Betrieb ist, sind Saarländer zu Nachtterminen erschienen (zu dpa «Nachttermine im Impfzentrum Lebach werden gut wahrgenommen») Foto: Sascha Jung/Bundeswehr/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit der aktuellen Berichterstattung und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
La Sarre vaccine même la nuit
A Lebach, l'armée allemande tient un centre de vaccination 24/7. Et les particuliers ne manquent pas de répondre à l'invitation, de jour comme de nuit, pour recevoir le précieux vaccin anti-covid. Exemple à suivre?

L'idée est d'offrir un moyen supplémentaire de se faire vacciner, même si pour ce test sur le sol français une allocation modeste de 200 doses par semaine a été accordée dans un premier temps. Mais en fonction du rythme des équipes et de l'adhésion du public, ce mode d'injection pourrait monter en puissance et faire des émules sur d'autres régions.

Sur le plan pratique, les candidats à la vaccination arrivent dans l'espace du parking dédié et suivent les mêmes étapes que dans un centre conventionnel: vérification de l'inscription, questionnaire médical, si besoin consultation médicale, vaccination effectués par des médecins et infirmiers libéraux rémunérés à la vacation puis temps de surveillance.

Les personnes éligibles à cette vaccination sont les mêmes que dans les autres centres grand public français: les 55 ans et plus sans comorbidités et les personnes à haut risque vital (transplantées, dialysées ou sous chimiothérapie notamment).

S'il a choisi le mode «drive» pour assurer le dépistage covid, via le Large Scale Testing, le Grand-Duché a préféré la version «en dur» pour la campagne vaccinale. Depuis lundi, cinq centres de vaccination fonctionnent ainsi sur le pays : au Findel, à Luxembourg, Ettelbrück, Esch-sur-Alzette et Mondorf-les-Bains.


Sur le même sujet

Le groupe pharmaceutique américain Johnson a indiqué mardi qu'il avait «pris la décision de retarder le déploiement» de son sérum contre le covid-19 en Europe. Un choix qui arrive après la décision des autorités sanitaires américaines de recommander «une pause» dans son emploi aux Etats-Unis
A picture taken on April 12, 2021 shows a phial of Johnson & Johnson Janssen Covid-19 vaccine as the first doses proceeding from the Dutch city of Leiden are stored at the Movianto distribution center in Oss. - Johnson & Johnson Janssen Covid-19 vaccine is the fourth corona vaccine that will become available in the Netherlands. (Photo by ROB ENGELAAR / ANP / AFP) / Netherlands OUT
Au Luxembourg, comme ailleurs en Europe, une épidémie de rhinopneumonie sévit dans les écuries. Et les vétérinaires ont bien des difficultés à se procurer les sérums protecteurs pour les montures.
Horses stick their heads out of stables as actors and media, not seen, walk by, after a press conference to present a new TV reality show called "La fattoria" (The farm) in Concorezzo, near Milan, Italy, Monday, April 5, 2004. (AP Photo/Luca Bruno)
Alors que la Haute autorité de santé recommandait sa suspension, l'agence régionale de santé et la préfecture ont décidé ce lundi de poursuivre la vaccination comme prévu. Suscitant ainsi l'incompréhension des médecins.