Changer d'édition

Le médecin délivre des milliers de faux certificats covid
International 2 min. 23.11.2021
En Wallonie

Le médecin délivre des milliers de faux certificats covid

Même Xavier Bettel en visite en Belgique avait dû valider son "Covid safe ticket".
En Wallonie

Le médecin délivre des milliers de faux certificats covid

Même Xavier Bettel en visite en Belgique avait dû valider son "Covid safe ticket".
Photo : AFP
International 2 min. 23.11.2021
En Wallonie

Le médecin délivre des milliers de faux certificats covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le généraliste aura encodé plus de 2.000 fausses authentifications de bonne santé ou de vaccination. Mais plusieurs autres docteurs seraient dans le collimateur des autorités belges pour des faits similaires.

Ce mardi, Christie Morreale ne parle plus de «suspicion majeure de fraude à la vaccination». Les faits semblent avérés et la ministre de la Santé wallonne vient de confirmer qu'un médecin faisait l'objet d'une action en justice pour avoir permis l'édition de 2.018 faux certificats de vaccination. De quoi permettre à leur possesseur de passer au travers des contrôles liés à la présentation d'un Covid safe ticket valide sur le territoire belge et à l'étranger.


Belgium's Prime Minister Alexander De Croo (R) and his French counterpart Jean Castex (L) address a press conference after a bilateral ministerial meeting on November 22, 2021 in Brussels. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Jean Castex entraîne les ministres belges en quarantaine
Si Alexander De Croo et quatre membres de son gouvernement ont dû s'isoler, c'est parce qu'ils avaient rencontré le Premier ministre français, lundi. Un Jean Castex infecté par le covid.

Pour l'heure, l'enquête se poursuit autour de ce praticien qui aurait ainsi fraudé en plusieurs points de la région wallonne. Toutefois, l'homme a vu son autorisation d'encoder ce type de certificats (via le système Vaccinet) suspendue jusqu'à ce que les autorités aient fait toute la lumière sur l'ampleur de cette fraude. Le tribunal de Charleroi a toutefois déjà fait savoir que le professionnel risquait une amende de 10.000 euros si les actes étaient avérés, mais d'autres juridictions pourraient bien se saisir à leur tour de cette affaire. Y compris l'ordre des médecins pour statuer sur le sort de ce collègue peu scrupuleux.

D'ailleurs, Christie Morreale n'a pas caché, mardi, que le médecin avait certainement dû facturer ces actes. Ce qui pourrait constituer une autre infraction en plus de la fabrication de faux documents administratifs. La justice va également se pencher sur les quelque 2.000 clients qui auraient déboursé pour obtenir le certificat falsifié et s'attribuer une fausse immunité alors que le pays, lui aussi, souffre des conséquences d'une nouvelle vague d'infections covid. Eux seraient alors poursuivis pour usage de faux, et risqueraient à leur tour une sanction financière. 

Identifiés, ces patients vont être invités à se présenter en centre de vaccination soit pour y recevoir une dose antivirus, soit pour contrôler leur réel statut.


La chasse aux falsificateurs est lancée
«Triste», «tragique» : la ministre de la Santé n'a pas manqué, vendredi, de commenter la découverte de faux certificats sanitaires destinés à déjouer les contrôles CovidCheck. La riposte s'organise en coulisses.

La révélation de ces faits n'est pas sans rappeler la problématique, soulevée jeudi à la Chambre des députés, concernant la circulation de faux QR-codes ou données de vaccination au Luxembourg. Une duperie qui fausserait au Grand-Duché la sincérité des données collectées via CovidCheck. Dans leur conférence de presse, vendredi, le Premier ministre et la ministre de la Santé s'en étaient émus. «C'est triste, c'est tragique», avaient commenté Xavier Bettel (DP) et Paulette Lenert (LSAP). 

Mais les deux politiques luxembourgeois avaient eux aussi laissé filtrer quelques phrases laissant supposer que des médecins ou des laborantins aient pu être à l'origine de fausses déclarations de données sanitaires au pays.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.