Changer d'édition

Un couvre-feu obligatoire pour Anvers et sa province
International 4 min. 28.07.2020

Un couvre-feu obligatoire pour Anvers et sa province

A Anvers, les rues seront désormais désertes entre 23h30 et 6h du matin.

Un couvre-feu obligatoire pour Anvers et sa province

A Anvers, les rues seront désormais désertes entre 23h30 et 6h du matin.
Photo: AFP
International 4 min. 28.07.2020

Un couvre-feu obligatoire pour Anvers et sa province

Pour contrer le rebond de la pandémie, des mesures sanitaires spécifiques sont imposées à ce territoire situé au cœur de la Flandre. Personne ne peut y sortir de nuit.

De notre correspondant, Max Hellef (Bruxelles) - Anvers et sa province se sont partiellement coupées du monde lundi en soirée en se donnant une série de mesures sanitaires spécifiques qui doivent en principe contrer le rebond de la pandémie.

Dès à présent, la province d'Anvers impose à ses citoyens un couvre-feu : chacun doit rester chez soi entre 23h30 et 6h du matin (sauf pour les déplacements essentiels). Le port du masque buccal est obligatoire dans tous les lieux publics et dans les endroits où la distance physique de 1,5 mètre ne peut être garantie. Les sports de contact individuels sont interdits, les sports d'équipe autorisés jusqu'à l'âge de 18 ans. Le télétravail est obligatoire (alors qu’il est «recommandé» dans le reste de la Belgique). Enfin, les marchés sont soumis aux mêmes règles que les magasins : il faut s'y rendre seul ou en compagnie d'un enfant mineur, les courses étant limitées à 30 minutes.


(FromL) Brussels City Mayor Philippe Close, Belgian Prime Minister Sophie Wilmes and King Philippe - Filip of Belgium stand during a visit to the mural of artist Dema One at Bozar Centre for Fine Arts, on the occasion of the Belgian National Day, in Brussels, on July 21, 2020. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
A son tour, la Belgique vire «à l'orange»
Depuis samedi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies classe le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg. Cela signifie que la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants a été dépassée ces deux dernières semaines.

Ces mesures ont été décrétées par la gouverneure de la province, la chrétienne-démocrate Cathy Berx. Qui avertit : «N’allez pas faire la fête, ne vous exposez pas vous et les autres au danger […] L’impact du covid-19 peut être aussi grave pour les plus jeunes si leur état empire que pour les personnes âgées».

La ville portuaire et sa province s’imposent ainsi un confinement d’un genre nouveau. Toutefois, les magasins restent ouverts et la bulle sociale est fixée comme pour tous les Belges à 5 personnes par foyer (hormis les enfants) pendant les quatre semaines à venir, conformément à la décision qui a été prise par le Conseil national de sécurité (CNS), lundi.

La batterie de mesures sanitaires supplémentaires imposée à Anvers est justifiée par l’impressionnante flambée virale qui menace ses habitants. Ce week-end, 47% des contaminations (en nette hausse) ont été relevées dans la métropole dirigée par le président de la N-VA nationaliste flamande Bart De Wever.

Le même Bart De Wever a exercé une pression maximale sur le gouvernement Wilmès pour qu’un Conseil national de sécurité se tienne lundi, anticipant ainsi de quatre jours la réunion initialement fixée le vendredi 31 juillet. Pour que le nationaliste n’ait pas à porter seul la responsabilité du reconfinement partiel de sa ville, il fallait que le reste de la Belgique soit associé aux nouvelles mesures. Le CNS a finalement accepté de porter le chapeau, mais à la condition qu’Anvers fasse le nécessaire pour combattre le virus.


A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren
Le virus reprend sa course dans la Grande Région
Alors que le nombre de cas détectés augmente au Luxembourg, la situation ne va pas en s'améliorant non plus de l'autre côté des frontières. Selon les autorités françaises, le covid-19 recommence à circuler plus activement à l'Est de la France notamment, tandis des mesures sont prises pour endiguer la pandémie.

Ce n’est toutefois pas Bart De Wever qui a pris les mesures exigées, mais la gouverneure de la province Cathy Berx. Depuis plusieurs jours, De Wever se refusait à reconfiner les quartiers concernés par le rebond de la pandémie, craignant d’être accusé de stigmatiser des communautés entières. Il s’agit en effet de quartiers turcs et juifs. La gestion sanitaire de la ville menaçait de prendre ainsi un tour électoraliste.

Dans la nuit de lundi à mardi, Bart De Wever est toutefois sorti du bois pour assurer via son porte-parole que les nouvelles mesures seront « strictement appliquées » à Anvers.

Au plan national, les nouvelles dispositions sanitaires décidées lundi auront un impact certain sur plusieurs secteurs de l’économie. La réduction de la bulle sociale condamne ainsi les gîtes touristiques de moyenne et de grande capacité à la fermeture, d’où les réticences du monde politique wallon. Les manifestations culturelles et sportives devront compter sur un public à nouveau réduit (100 personnes en intérieur et 200 en extérieur maximum). La foire du Midi, une attraction estivale incontournable du paysage bruxellois, est annulée au dernier moment…


Relatives mourn the death of a loved one, victim of COVID-19, outside the La Bermeja municipal cemetery in San Salvador on July 27 2020. (Photo by Yuri CORTEZ / AFP)
Les restrictions se multiplient dans le monde
«Bulle de contact» rétrécie en Belgique, tests de dépistage en Allemagne ou encore déplacements restreints au Maroc : de nombreux pays durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la pandémie, qui a franchi la barre des 650.000 morts.

Les Belges pourront se consoler en se disant que, pour l’instant, leurs vacances à l’étranger ne sont pas menacées. Ils peuvent continuer à se déplacer vers les autres pays européens, mais doivent tenir compte du formulaire de voyage (Passenger Locator Form) finalisé lundi. Il deviendra obligatoire pour tous les retours depuis l’étranger à partir du 1er août, peu importe le mode de transport et la raison du déplacement, pour peu que l’absence du pays dépasse les 48 heures. Selon le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem, des contrôles «ponctuels et dynamiques» seront effectués pour que l’obligation de remplir le formulaire soit respectée.

Depuis lundi, les agents de police verbalisent tout qui ne porte le masque là où il est devenu obligatoire, soit essentiellement dans les commerces, lors de l’accès aux établissements de l’horeca et dans les rues fréquentées. A bon entendeur…

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»
Depuis samedi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies classe le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg. Cela signifie que la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants a été dépassée ces deux dernières semaines.
(FromL) Brussels City Mayor Philippe Close, Belgian Prime Minister Sophie Wilmes and King Philippe - Filip of Belgium stand during a visit to the mural of artist Dema One at Bozar Centre for Fine Arts, on the occasion of the Belgian National Day, in Brussels, on July 21, 2020. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Le virus reprend sa course dans la Grande Région
Alors que le nombre de cas détectés augmente au Luxembourg, la situation ne va pas en s'améliorant non plus de l'autre côté des frontières. Selon les autorités françaises, le covid-19 recommence à circuler plus activement à l'Est de la France notamment, tandis des mesures sont prises pour endiguer la pandémie.
A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren
Les bons comptes européens de la Belgique
Droits de douane et compensations post-Brexit rendront à l'avenir la pilule moins amère. La Première ministre Sophie Wilmès estime que le sommet de l'UE a connu une issue favorable au pays.
Belgium's Prime Minister Sophie Wilmes leaves after a last roundtable discussion following a four days European summit at the European Council in Brussels, Belgium, early July 21, 2020. - EU leaders approved a 750-billion-euro package to revive their coronavirus-ravaged economies after a tough 90-hour summit on July 21, along with a trillion-euro budget for the next seven years. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)
Le masque obligatoire sur les marchés belges
La Première ministre belge Sophie Wilmès a annoncé ce jeudi un renforcement des mesures face à la hausse des cas de coronavirus. Le port d'une protection sera désormais imposé dès samedi dans «tout endroit à forte fréquentation», tandis que la bulle sociale reste maintenue à 15 personnes.