Changer d'édition

Un chat testé positif au covid-19 au Royaume-Uni
International 28.07.2020

Un chat testé positif au covid-19 au Royaume-Uni

«La contamination a eu lieu du maître vers le chat», a assuré Yvonne Doyle, directrice médicale de la santé publique en Angleterre.

Un chat testé positif au covid-19 au Royaume-Uni

«La contamination a eu lieu du maître vers le chat», a assuré Yvonne Doyle, directrice médicale de la santé publique en Angleterre.
Photo: dpa-tmn
International 28.07.2020

Un chat testé positif au covid-19 au Royaume-Uni

Le félin est devenu le tout premier animal domestique contaminé au Royaume-Uni. Les autorités sanitaires précisent qu'il n'y avait «pas de preuve» qu'il puisse transmettre la maladie aux êtres humains

(AFP) - Des tests effectués la semaine dernière par l'Agence de la santé animale et végétale (Apha) dans son laboratoire de Surrey, près de Londres, ont confirmé la contamination d'un chat, a annoncé Christine Middlemiss, vétérinaire en chef britannique. 

«Il s'agit du premier cas au Royaume-Uni de chat domestique testé positif au Covid-19, mais ça ne devrait pas être une source d'inquiétude», a réagi Yvonne Doyle. La directrice médicale de la santé publique en Angleterre, soulignant qu'«il n'y avait pas de preuve que les animaux peuvent transmettre la maladie aux êtres humains». 


Non, les animaux ne propagent pas le virus
Les animaux domestiques peuvent-ils transmettre le virus? Si aucun élément ne peut le certifier et que les cas restent très isolés, l'Organisation mondiale de la santé animale recommande toutefois de prendre des précautions pour protéger les compagnons à quatre pattes et leurs maîtres.

Selon les premiers éléments de l'enquête sanitaire, «la contamination a eu lieu du maître vers le chat», a-t-elle ajouté. Le matou avait d'abord été diagnostiqué par un vétérinaire comme souffrant d'herpès virus félin, mais un échantillon testé par la suite au Covid-19 s'est révélé positif. 

Quelques cas de contamination chez les animaux de compagnie ont déjà été confirmés ailleurs en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. «C'est un événement très rare et les animaux contaminés à ce jour ne présentent que des signes cliniques bénins, puis se rétablissent en quelques jours», a rassuré Christine Middlemiss. 

Dès avril, l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) soulignait que les risques de contamination animale ne pouvaient pas être écartés. Avant le 2 avril, trois cas avaient été identifiés: deux chiens à Hong Kong et un chat en Belgique.


Sur le même sujet

Non, les animaux ne propagent pas le virus
Les animaux domestiques peuvent-ils transmettre le virus? Si aucun élément ne peut le certifier et que les cas restent très isolés, l'Organisation mondiale de la santé animale recommande toutefois de prendre des précautions pour protéger les compagnons à quatre pattes et leurs maîtres.