Tuerie à Noyon

Quatre membres d'une même famille tués

L'auteur présumé de la fusillade s'est «manifestement donné la mort après les faits», a dit peu après à l'AFP la procureur de la République de Compiègne, Mme Virginie Girard.
L'auteur présumé de la fusillade s'est «manifestement donné la mort après les faits», a dit peu après à l'AFP la procureur de la République de Compiègne, Mme Virginie Girard.
AFP

(AFP) - Quatre membres d'une même famille, deux adultes et deux enfants, sont morts dimanche matin par arme à feu à la gare de Noyon, dans l'Oise, le suspect présumé, le père, s'étant vraisemblablement suicidé après les faits, a-t-on appris de sources concordantes.

«Il y a quatre décès confirmés, ils ont été tués par balle. On ne s'oriente pas vers la piste terroriste», a dit un porte-parole de la préfecture à l'AFP, précisant que le périmètre de la gare était bouclé.

L'auteur présumé de la fusillade s'est «manifestement donné la mort après les faits», a dit peu après à l'AFP la procureur de la République de Compiègne, Mme Virginie Girard.

«L'hypothèse privilégiée, après l'exploitation des caméras de surveillance, est que le père se soit suicidé après les faits», a ajouté Mme Girard.

Le bilan total est donc de quatre morts (BIEN quatre morts), les deux enfants et les deux parents.

Selon une source proche de l'enquête, «les faits se sont déroulés vers 11h30 à la gare. Un individu a fait feu sur plusieurs personnes», a indiqué une source proche de l'enquête à l'AFP.

Une cinquième personne présentée comme un témoin de la scène, est recherchée par les gendarmes, de source proche de l'enquête.

La procureur de la République tiendra une conférence de presse au Tribunal de grande instance (TGI) de Compiègne à 17H00.

Noyon est une ville de 13.000 habitants, située à environ 60 km au sud-est d'Amiens.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.