Changer d'édition

Trump froisse la Belgique avec ses comptes erronés
International 3 min. 22.04.2020 Cet article est archivé

Trump froisse la Belgique avec ses comptes erronés

La sortie de Déborah Birx, la coordinatrice du groupe de travail coronavirus pour la Maison-Blanche, a fait beaucoup de bruit en Belgique.

Trump froisse la Belgique avec ses comptes erronés

La sortie de Déborah Birx, la coordinatrice du groupe de travail coronavirus pour la Maison-Blanche, a fait beaucoup de bruit en Belgique.
Photo: AFP
International 3 min. 22.04.2020 Cet article est archivé

Trump froisse la Belgique avec ses comptes erronés

Max HELLEFF
Max HELLEFF
Une énième fake news ? La sortie du président américain présentant la Belgique comme le pays où l'on meurt le plus du Covid-19 a été peu appréciée au Plat Pays.

De notre correspondant, Max Hellef (Bruxelles) - L'image a été reprise en boucle par les médias. On y voit Déborah Birx, la coordinatrice du groupe de travail coronavirus pour la Maison-Blanche, commenter un tableau présentant la Belgique comme le pays au monde où le Covid-19 aurait fait le plus de morts. Sur ce diagramme, elle devance l'Espagne et l'Italie.

Cette présentation serait passée inaperçue si elle n’avait servi Donald Trump lors d’une intervention destinée à défendre son action dans la lutte contre le coronavirus. Selon l’hôte de la Maison-Blanche, les Etats-Unis seraient loin d’être le pays le plus touché par la pandémie. Le Plat Pays occuperait en revanche la première marche du funeste podium …

D’un côté la Belgique, 11,5 millions d’habitants et quelque 6.000 morts attribuées au coronavirus. De l’autre, les Etats-Unis, 328 millions d’habitants et 45.000 décès. Le calcul serait vite fait…


Belgian Prime Minister Sophie Wilmes (R) speaks during a press conference following a meeting of the National Safety Council, gathering politicians and intelligence services, to discuss how to tackle the spread of the COVID-19, the novel coronavirus, in Brussels on April 15, 2020. (Photo by Benoit DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Haro sur les pouvoirs spéciaux en Belgique
La N-VA mène la fronde contre les dispositions particulières confiées au gouvernement Wilmès dans la lutte contre le coronavirus. Les pouvoirs spéciaux pourraient ne pas être renouvelés en juin.

Cette sortie a été peu appréciée au sein du gouvernement Wilmès. Mardi matin, sur la chaîne télévisée LN24, le ministre Denis Ducarme a trouvé « ça » « assez ignoble ». « Je suis assez stupéfait de voir le président des Etats-Unis présenter la colonne des décès à travers le monde et dire que tout va bien aux Etats-Unis. C’est vraiment de la politique au niveau zéro », a martelé le libéral francophone.

En réalité, rapporter le nombre de morts par centaines de milliers d’habitants comme l’a fait le président américain est un mode de calcul qui fait débat parmi les scientifiques.

Les «cas possibles» de décès inclus

Les experts belges qui ont à traiter chaque jour de la pandémie réfutent ainsi cette méthode. Steven Van Gucht, le virologue et le porte-parole interfédéral dans la lutte contre le coronavirus, répète que le décompte journalier établi pour la Belgique inclut les « cas possibles » de décès attribués au virus, mais non avérés, contrairement à d’autres pays. Or, la moitié des décès sont comptabilisés dans les maisons de repos, où la mort surviendrait le plus souvent au terme d’affections qui n’ont rien à voir avec le Covid-19.

Début avril, l’hebdomadaire The Economist avait consacré un dossier à la morbidité liée au coronavirus dans des pays comme l’Espagne, la France,  l’Angleterre, le Pays de Galles, ou encore la région de Lombardie. Il concluait que, faute d’intégrer les décès en maison de repos, les chiffres officiels y étaient très certainement fortement sous-évalués.


TOPSHOT - Staff members and residents salute their families at the elderly residence Christalain on April 17, 2020, in Brussels, during a strict lockdown in the country to fight against the novel coronavirus. (Photo by kenzo tribouillard / AFP)
Le drame des maisons de repos belges
Les séniories paient cher le manque de préparation du pays face à la pandémie. Plus d’un mort sur deux attribué au covid-19 est un pensionnaire.

Pour honnête qu’il veut être sur le plan scientifique, le mode de calcul belge a toutefois ses inconvénients. Jamais la Belgique ne connaîtra le nombre exact de décès réellement liés au virus, faute d’avoir procédé à temps à une autopsie. Autre dommage collatéral : le lourd – mais hypothétique – bilan humain présenté chaque jour contribue à plomber le moral de la population tout aussi sûrement qu’il dessert l’image du pays à l’étranger.

Si elles ont douté un moment de la méthode adoptée, les autorités belges ont jusqu’ici gardé le cap. Dans Le Soir de ce week-end, la Première ministre Sophie Wilmès expliquait que les testings faits en maison de repos démontrent qu’environ la moitié des résidents « en vie » sont bien infectés par le virus, ce qui conforte quant au choix du mode de calcul employé. 

« Je ne suis pas en train de tirer des conclusions définitives sur le nombre de décès en Belgique et la gestion de la crise, expliquait la libérale francophone. Ce que je fais, c’est démontrer que tirer des conclusions définitives sur les chiffres, ce n’est pas pertinent à ce stade. C’est malheureux que cela rajoute de l’angoisse à la population belge. »

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La N-VA mène la fronde contre les dispositions particulières confiées au gouvernement Wilmès dans la lutte contre le coronavirus. Les pouvoirs spéciaux pourraient ne pas être renouvelés en juin.
Belgian Prime Minister Sophie Wilmes (R) speaks during a press conference following a meeting of the National Safety Council, gathering politicians and intelligence services, to discuss how to tackle the spread of the COVID-19, the novel coronavirus, in Brussels on April 15, 2020. (Photo by Benoit DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Les séniories paient cher le manque de préparation du pays face à la pandémie. Plus d’un mort sur deux attribué au covid-19 est un pensionnaire.
TOPSHOT - Staff members and residents salute their families at the elderly residence Christalain on April 17, 2020, in Brussels, during a strict lockdown in the country to fight against the novel coronavirus. (Photo by kenzo tribouillard / AFP)