Changer d'édition

Trump et Biden opposent leurs visions
International 4 min. 16.10.2020

Trump et Biden opposent leurs visions

Le temps presse pour Donald Trump. A 19 jours de l'élection présidentielle, le candidat républicain est en retrait dans les sondages.

Trump et Biden opposent leurs visions

Le temps presse pour Donald Trump. A 19 jours de l'élection présidentielle, le candidat républicain est en retrait dans les sondages.
Photo: AFP
International 4 min. 16.10.2020

Trump et Biden opposent leurs visions

Lors d'un curieux duel télévisé à distance, les deux candidats à la Maison Blanche ont affiché jeudi soir, sur deux chaînes différentes, leurs styles radicalement opposés et leurs profonds désaccords sur la gestion de l'épidémie du covid-19.

(AFP) - «Nous sommes dans une situation où nous avons plus de 210.000 morts et qu'est-ce qu'il fait? Rien», a dit le candidat démocrate Joe Biden sur ABC d'un ton calme, se posant en rassembleur d'une Amérique divisée. «Nous avons fait un travail fantastique (...). Les vaccins arrivent et les traitements arrivent», a lancé presque au même moment Donald Trump sur NBC.

 Tendu, agressif, s'agaçant des questions qui lui étaient posées en particulier sur les raisons pour lesquelles il portait si peu le masque, Donald Trump a refusé tout mea culpa. «Je suis président, je dois voir des gens (...). Je ne peux être enfermé dans une magnifique pièce quelque part dans la Maison Blanche», a-t-il ironisé. 


WEST HOLLYWOOD, CALIFORNIA - SEPTEMBER 29: A broadcast of the first debate between President Donald Trump and Democratic presidential nominee Joe Biden is played on a TV at The Abbey, which seated patrons at socially distanced outdoor tables, on September 29, 2020 in West Hollywood, California. The debate being held in Cleveland, Ohio is the first of three scheduled debates between Trump and Biden.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==
Le débat Trump-Biden vire au chaos
Invectives, railleries, attaques personnelles: le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert la nuit dernière un spectacle particulièrement chaotique à 35 jours d'une élection présidentielle américaine sous haute tension.

Le président républicain s'est par ailleurs refusé à condamner explicitement la mouvance conspirationniste «QAnon». «Je ne connais rien de QAnon», a-t-il affirmé avant d'assurer qu'il était d'accord avec leurs positions «contre la pédophilie».  

Le contraste était saisissant avec son adversaire démocrate, qui fait la course en tête dans les sondages et répondait aux questions de l'audience dans un registre nettement plus calme. Une fois l'émission terminée, Joe Biden est même resté une trentaine de minutes de plus sur le plateau pour répondre, hors micro, aux spectateurs, sans doute conscient que les images seraient diffusées sur la chaîne. Il faut «écouter l'autre», a-t-il confié à un électeur qui lui demandait comment il comptait restaurer «la courtoisie et l'honneur» dans la politique américaine. 

Audiences très attendues

«Ce que je ferai, si je suis élu président, en premier, et je ne plaisante pas (...) je vais les appeler», les républicains, a-t-il déclaré en rappelant sa réputation lorsqu'il était sénateur, pendant plus de 35 ans, d'homme capable de franchir les barrières partisanes.  

En évoquant les plaies du racisme, il s'est présenté à l'opposé de Donald Trump que Joe Biden accuse d'aiguiser les tensions entre Américains: «Si je suis élu président, vous ne m'entendrez pas (...) diviser. Je tenterais de rassembler.» 

Les deux candidats s'exprimaient en même temps, sur deux chaînes différentes depuis la Floride et la Pennsylvanie. Deux Etats-clés remportés par le milliardaire en 2016 mais où Joe Biden apparaît en mesure de disputer la victoire. Les audiences de ces deux rendez-vous seront particulièrement attendues avant d'être comparées.   


Eindrücke vom ersten TV-Duell zwischen Donald Trump und Joe Biden
Donald Trump refuse un débat virtuel
Une semaine après avoir été testé positif, le président américain considère les conditions du prochain débat, prévu le 15 octobre, «pas acceptables».

 Quelques heures avant son entrée en scène, Donald Trump avait donné le ton: «J'aimerais pouvoir le regarder pour voir s'il pourra aller jusqu'au bout», a lancé le président de 74 ans, évoquant son adversaire de 77 ans qu'il affuble du surnom «Sleepy Joe». 

Les sondages sont inquiétants pour Donald Trump dans cette campagne à rebondissements, pour laquelle plus de 17,5 millions d'Américains ont déjà voté de façon anticipée. L'ancien vice-président démocrate mène de près de dix points de pourcentage dans la moyenne nationale des enquêtes d'opinion pour la présidentielle du 3 novembre. Mais surtout, bien qu'avec une marge plus étroite, dans les Etats-clés qui font les élections aux Etats-Unis en basculant d'un parti à l'autre.  

Rendez-vous le 22 octobre 

La campagne a de nouveau été chamboulée jeudi par le coronavirus. La candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, a suspendu ses déplacements jusqu'à dimanche «dans un souci de prudence» en raison de cas de Covid-19 dans son entourage.  L'ancien vice-président de Barack Obama a lui décidé, sur avis de ses médecins, de ne pas interrompre sa campagne de terrain malgré un autre cas découvert dans l'équipage de son avion, mais qui était resté à «plus de 15 mètres» et portait, comme lui, un masque. Joe Biden a souligné qu'il avait de nouveau été testé négatif jeudi. 

Le président, désormais rétabli du covid-19, se disant même «immunisé», intensifie lui sa campagne depuis lundi, entouré tous les soirs de milliers de partisans à la casquette rouge dans les Etats-clés. Un troisième débat est toujours prévu le 22 octobre à Nashville, dans le Tennessee. Le candidat démocrate a déclaré jeudi qu'il aimerait que Donald Trump se fasse tester avant ce nouveau duel, «par décence». Mais il a ajouté qu'il suivrait les consignes des organisateurs indépendants.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les démocrates se ruent sur le vote par anticipation
A Philadelphie, des centaines de personnes font chaque jour la queue pour voter pour le démocrate Joe Biden. A moins d'un mois de la présidentielle américaine, ces images ont de quoi énerver Donald Trump, qui ne cesse de présenter ce bastion démocrate comme une source de fraude potentielle.
Lisa O. wears an "I Voted Today!" sticker after casting her vote during early voting at City Hall in Philadelphia, Pennsylvania on October 7, 2020. (Photo by GABRIELLA AUDI / AFP)
Le covid entraîne Trump à l'hôpital
L'état de santé du président américain, infecté au coronavirus, a nécessité son placement en services de soin. Après une gestion de crise sanitaire chaotique, Donald Trump n'a toutefois pas encore transmis ses pouvoirs de chef d'Etat au vice-président Mike Pence.
US President Donald Trump walks to Marine One prior to departure from the South Lawn of the White House in Washington, DC, October 2, 2020, as he heads to Walter Reed Military Medical Center, after testing positive for Covid-19. - President Donald Trump will spend the coming days in a military hospital just outside Washington to undergo treatment for the coronavirus, but will continue to work, the White House said Friday (Photo by SAUL LOEB / AFP)
Donald Trump positif au covid-19
Après son homologue britannique, voilà le président américain infecté par l'épidémie de coronavirus. Il l'a confirmé ce vendredi matin, après avoir annoncé devoir se placer en quarantaine en tant que malade. Tout comme son épouse.
US President Donald Trump gives a thumbs up as he steps off Air Force One upon arrival at Andrews Air Force Base in Maryland on October 1, 2020. - The president returned to Washington, DC after attending a fundraiser in Bedminster, New Jersey. (Photo by MANDEL NGAN / AFP)
Le débat Trump-Biden vire au chaos
Invectives, railleries, attaques personnelles: le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert la nuit dernière un spectacle particulièrement chaotique à 35 jours d'une élection présidentielle américaine sous haute tension.
WEST HOLLYWOOD, CALIFORNIA - SEPTEMBER 29: A broadcast of the first debate between President Donald Trump and Democratic presidential nominee Joe Biden is played on a TV at The Abbey, which seated patrons at socially distanced outdoor tables, on September 29, 2020 in West Hollywood, California. The debate being held in Cleveland, Ohio is the first of three scheduled debates between Trump and Biden.   Mario Tama/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==