Changer d'édition

Toute la France placée sous couvre-feu
International 2 min. 14.01.2021

Toute la France placée sous couvre-feu

Le Premier ministre français Jean Castex et le ministre de la Santé ont passé la journée à Metz, comme ici à l'hôpital de Mercy.

Toute la France placée sous couvre-feu

Le Premier ministre français Jean Castex et le ministre de la Santé ont passé la journée à Metz, comme ici à l'hôpital de Mercy.
Photo : AFP
International 2 min. 14.01.2021

Toute la France placée sous couvre-feu

Un couvre-feu à 18h sera mis en place à partir de samedi «pour au moins 15 jours» sur l'ensemble du territoire métropolitain français, a indiqué le Premier ministre français en visite à Metz.

Jeudi, la France s'attendait à un durcissement du régime sanitaire qui accompagne le quotidien des 66 millions d'habitants, Jean Castex n'a pas déçu. Avec cette première décision majeure annoncée : «Sauf les exceptions liées aux missions de service public, tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h», les citoyens invités à ne plus sortir et cela sur l'ensemble de l'Hexagone. Seuls 25 départements étaient jusqu'alors astreints à ce couvre-feu (qui débute cinq heures plus tôt que celui désormais actif au Grand-Duché).


French Health Minister Olivier Veran (1st-L) and French Junior Minister of Autonomy Brigitte Bourguignon visit the Mercy Hospital - Metz-Thionville Regional Hospital prior to new announcements to curb the spread of the novel coronavirus Covid-19 on January 14, 2021, in Ars-Laquenexy, eastern France. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Des tests pour un million d'enfants et enseignants
Le ministre de la Santé français a annoncé qu'un million d'enseignants et d'élèves seraient testés chaque mois selon un nouveau protocole, lors de son déplacement au CHR Metz-Thionville ce jeudi avec le Premier ministre Jean Castex.

Pour le Premier ministre nommé cet été «il apparaît à ce jour que cette mesure a une efficacité sanitaire: dans les 15 premiers départements où le couvre-feu a été mis en œuvre à 18h dès le 2 janvier dernier, la hausse du nombre de nouveaux cas y est 2 voire 3 fois plus faible que dans les autres départements métropolitains». Un Jean Castex estimant que la situation épidémique était «maîtrisée» mais «fragile» en France, en s'inquiétant de «l'émergence de nouvelles souches plus contagieuses» du coronavirus.

 Aucun département ne présente un taux d'incidence inférieur à 50 pour 100.000 habitants, correspondant au seuil d'alerte, a-t-il fait valoir. «Les premières données dont nous disposons montrent que nous avons pu passer les fêtes de fin d'année sans flambée épidémique», s'est-il félicité, en relevant que la France restait «sur un plateau élevé, avec une moyenne hebdomadaire qui fluctue autour de 16.000 contaminations par jour». 

Dérogations pour les frontaliers

Jeudi, il a été confirmé que tous les voyageurs souhaitant venir en France en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne (UE) devront dorénavant présenter un test négatif au covid-19 avant de partir. Ces personnes devront également «s'engager sur l'honneur à s'isoler pendant sept jours une fois arrivées en France, puis à refaire un deuxième test PCR à l'issue», a ajouté Jean Castex.

Le prochain Conseil européen, prévu pour le 21 janvier, permettra de régler d'éventuelles difficultés pour les salariés frontaliers. Mais pas question, à ce stade, d'envisager une quelconque fermeture des frontières.

L'exécutif a en revanche «souhaité maintenir ouverts les établissements scolaires et c'est pour nous un objectif fondamental», a ajouté M. Castex. Un protocole sanitaire plus strict s'appliquera tout de même aux élèves fréquentant les cantines, et la pratique du sport est suspendue à l'école.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La France échappe à un nouveau confinement
Mais le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé des mesures fermes pour les voyageurs qui voudront entrer sur le sol français, y compris ceux venant des pays membres de l'Union européenne.
French Prime Minister Jean Castex leaves the Elysee presidential palace after attending the weekly cabinet meeting on January 27, 2021 in Paris. (Photo by Ludovic MARIN / AFP)
Test PCR obligatoire pour se rendre en France
A partir de dimanche à minuit, un test covid négatif réalisé 72 heures avant le départ sera nécessaire pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer dans l'Hexagone, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen.
Depuis le début de la semaine, 179 nouveaux cas d'infection covid ont pu être détectés grâce à la campagne de dépistage massif.
Un travailleur frontalier de la clinique Bohler infecté
Un premier cas de Covid-19 a été signalé auprès d'un résident français travaillant à la clinique Dr. Bohler au Kirchberg. L'Inspection sanitaire luxembourgeoise enquête pour identifier les personnes qui ont été en contact avec le porteur du virus.
04.03.2020, Baden-Württemberg, Stuttgart: Röhrchen für einen Test auf das Virus SARS-CoV-2 liegen kurz bevor die Corona-Ambulanz des Klinikums Stuttgart im Katharinenhospital öffnet auf einem Tisch. In der Corona-Ambulanz können sich Patienten testen lassen. Foto: Sebastian Gollnow/dpa +++ dpa-Bildfunk +++