Changer d'édition

Toute l'Italie confinée et toute l'Europe touchée
International 3 min. 10.03.2020

Toute l'Italie confinée et toute l'Europe touchée

Les derniers visiteurs ont pu découvrir Venise sans la foule. Mais désormais les déplacements de la population comme des touristes sont restreints.

Toute l'Italie confinée et toute l'Europe touchée

Les derniers visiteurs ont pu découvrir Venise sans la foule. Mais désormais les déplacements de la population comme des touristes sont restreints.
Photo : AFP
International 3 min. 10.03.2020

Toute l'Italie confinée et toute l'Europe touchée

60 millions d'Italiens sont priés de rester chez eux à compter de mardi. Et cela conformément à un décret pris par le gouvernement de Rome, sans précédent dans le monde. Même la Chine, pourtant berceau de l'épidémie de coronavirus, n'a pris pareille mesure à l'échelle nationale.

Rome, 10 mars 2020 (AFP) - «Tutti a casa» (tous à la maison), «Tout ferme»: les titres de la presse italienne résument ainsi, mardi, le nouveau décret signé par le chef du gouvernement Giuseppe Conte. Ce document étend à l'ensemble de l'Italie les mesures drastiques confinant, déjà depuis dimanche, un quart de la population dans le nord du pays. «Je vais signer un décret que l'on peut résumer ainsi: "Je reste chez moi". Il n'y aura plus de "zone rouge dans la péninsule". L'Italie tout entière deviendra une zone protégée», a affirmé le chef de l'Etat à ses compatriotes. 

Désormais, tous les Italiens doivent «éviter les déplacements» sauf pour aller travailler, se ravitailler ou encore pour des soins médicaux. Les rassemblements sont également prohibés. L'Italie, pays membre du G7, devient ainsi le premier pays de la planète à généraliser des mesures aussi draconiennes pour tenter d'enrayer la progression du coronavirus, qui a déjà fait 463 morts et plus de 9.000 cas dans la péninsule.

Dès lundi soir, à Rome ou Naples, des supermarchés ont été pris d'assaut par des Italiens apeurés par les conséquences de ce nouveau décret, inédit en Europe et dans le monde. La Chine a certes confiné elle aussi plus de 50 millions de personnes à leur domicile, dans la province d'où était partie l'épidémie, mais aucun pays n'a pris de telles mesures à l'échelle de tout son territoire. 

Le nombre de cas de personnes détectées avec le coronavirus dépasse dorénavant les 113.000, dans 101 pays et territoires. Si, lundi soir, le ministère de la Santé luxembourgeois a signalé qu'un salarié frontalier français a été dépisté positivement au Grand-Duché (en plus des 5 cas de résidents), l'Allemagne de son côté a annoncé ses deux premiers décès.  

Une pandémie contrôlable 

A l'heure actuelle, l'Organisation mondiale de la santé estime que la Chine (plus de 80.700 cas) est «en train de maîtriser l'épidémie». Cependant l'OMS a parallèlement averti lundi que «la menace d'une pandémie» à l'échelle de la planète était «devenue très réelle» jugeant toutefois qu'elle pourrait «être contrôlée».

Le monde a été «pris de court» par le coronavirus, a lancé lundi le président américain Donald Trump, en annonçant qu'il voulait voir des mesures adoptées bientôt au Congrès pour soulager l'économie américaine. Son futur directeur de cabinet Mark Meadows s'est placé de lui-même en quarantaine.   

Parmi les derniers «rebondissements» de l'actualité sanitaire en lien avec le covid-19:

  • En Israël, la quarantaine a été imposée à tous les voyageurs arrivant.
  • La Tunisie a décidé de suspendre toutes les liaisons maritimes avec l'Italie.
  • La France, cinquième pays le plus atteint avec plus de 1.400 cas, dont depuis lundi le ministre de la Culture Franck Riester, et 25 morts, avait interdit dimanche les rassemblements de plus de 1.000 personnes.
  • L'Irlande a de son côté annulé les parades prévues à Dublin et à Cork pour la Saint-Patrick le 17 mars. Même chose de l'autre côté de l'Atlantique pour les festivités prévues à Boston. 

Sur le même sujet

L'économie luxembourgeoise allergique au covid-19
Dans le plus négatif des scénarios, le Statec pense que l'épidémie du coronavirus pourrait réduire la croissance luxembourgeoise à +0,7% cette année. Les services financiers se sortant plutôt bien des effets de la crise sanitaire mondiale.
24.01.2020, Bayern, München: Ein Mundschutz und eine Schutzbrille sind in einem Besprechungszimmer der Task-Force Infektiologie» am Flughafen München vor einer Landkarte zu sehen. Die «Task-Force Infektiologie» kämpft gegen unsichtbare Gegner: Gegen SARS, die Schweinegrippe, gegen Lassafier, Masern und Windpocken - und möglicherweise bald auch gegen das neue Coronavirus aus China? Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Une première classe fermée à Woippy
Ce début de semaine est marqué par l'augmentation du nombre de personnes touchées par le coronavirus. Que ce soit en Belgique, en France ou en Allemagne, la tendance est à la hausse.
This picture taken on March 2, 2020 shows a display with a graphic updates on the progress of the coronavirus COVID-19 outbreak around the world, during a press conference held at the Emergency Response Coordination Centre in Brussels, on the EU response to COVID-19,  on March 2, 2020. - The European Union's disease control agency has increased its risk level for the novel coronavirus COVID-19 from moderate to high, EU Commission president Ursula von der Leyen said on March 2, 2020. (Photo by JOHN THYS / AFP)
L'Italie ferme ses écoles et ses universités
Les écoles sont fermées à partir de ce jeudi et pour deux semaines en Italie afin de se prémunir contre le coronavirus, qui pousse le monde à s'équiper pour se protéger et à annuler nombre d'événements.
TOPSHOT - A woman leaves the a pre-triage medical tent in front of the Cremona hospital, in Cremona, northern Italy, on March 4, 2020. - Italy will recommend people stop kissing in public, avoid shaking hands and keep a safe distance from each other to limit the spread of the novel coronavirus. Other measures to be approved by the government, which has borne the brunt of the COVID-19 disease, includes a plan to play all football matches behind closed doors. (Photo by Miguel MEDINA / AFP)
Les mesures drastiques se multiplient contre le coronavirus
Les mesures drastiques se multiplient dans le monde pour combattre la propagation du nouveau coronavirus qui fait plonger les Bourses. Le Japon décide de fermer ses écoles et l'Arabie saoudite d'arrêter d'accueillir les pèlerins à La Mecque. L'Italie est devenue un nouveau foyer de diffusion.
Mask-clad commuters make their way to work during morning rush hour at the Shinagawa train station in Tokyo on February 28, 2020. - Tokyo's key Nikkei index plunged nearly three percent at the open on February 28 after US and European sell-offs with investors worried about the economic impact of the coronavirus outbreak. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)