Changer d'édition

Toujours plus de morts et plus de moyens
International 6 min. 29.03.2020

Toujours plus de morts et plus de moyens

Aux Etats-Unis, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a explosé ces derniers jours.

Toujours plus de morts et plus de moyens

Aux Etats-Unis, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus a explosé ces derniers jours.
Photo: AFP
International 6 min. 29.03.2020

Toujours plus de morts et plus de moyens

Le coronavirus continue ses ravages en Europe, où les pays les plus touchés renforcent leur lutte contre la pandémie qui a déjà fait plus de 31.000 morts dans le monde, alors qu'aux Etats-Unis, Donald Trump a renoncé à boucler New York.

(AFP) - Faute de vaccin ou de traitement éprouvé, plus de trois milliards de personnes restent confinées chez elles dimanche sur tous les continents, de gré ou de force. Les Etats-Unis sont eux aussi frappés par une forte accélération du nombre de contaminations au covid-19, près de la moitié des quelque 124.000 cas recensés touchant l'Etat de New York et sa métropole emblématique. 

Après avoir évoqué le placement en quarantaine des Etats de New York et du New Jersey, le président américain Donald Trump y a renoncé samedi soir. Il avait dans un premier temps dit l'envisager, suscitant une levée de boucliers dans la région new-yorkaise. Finalement, à la demande de Trump, le Centre de contrôle des maladies (CDC), autorité de santé nationale, a demandé «instamment aux résidents de New York, du New Jersey et du Connecticut d'éviter tout voyage non essentiel (dans le pays) durant les 14 prochains jours avec effet immédiat». 

Les Etats-Unis ont par ailleurs déploré samedi la mort d'un bébé de moins d'un an, dans l'Etat de l'Illinois, une des plus jeunes victimes de cette maladie qui épargne en général les enfants. Deux tiers des 30.000 morts sont à déplorer en Europe, continent le plus touché, l'Italie loin devant avec 10.023 morts (889 en 24 heures), suivie par l'Espagne avec 5.690 décès (+832) et la France avec 2.314 morts (+319). 

Bons alimentaires

Devant cette aggravation, les pays les plus touchés multiplient les moyens et les mesures pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent depuis un siècle. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a ainsi annoncé samedi soir l'arrêt de toutes les activités économiques «non essentielles» pendant les deux prochaines semaines, mesure qui doit être approuvée dimanche lors d'un conseil des ministres extraordinaire. 

En Italie, des bons alimentaires vont être distribués aux plus démunis, particulièrement touchés par l'arrêt de l'économie italienne, a annoncé samedi soir le Premier ministre, Giuseppe Conte. Des policiers étaient positionnés devant les supermarchés pour prévenir tout pillage en Sicile, après que des clients ont tenté de sortir d'un supermarché sans payer la nourriture prise, expliquant ne plus avoir d'argent pour en acheter. 

En France, le gouvernement a commandé un milliard de masques et compte passer à 14.000 lits en réanimation contre 5.000 initialement. L'épidémie s'accélère aussi au Royaume-Uni, où le prince Charles, héritier de la couronne, ainsi que le Premier ministre Boris Johnson sont contaminés. Le bilan dépasse la barre des 1.000 morts, avec 260 nouveaux décès en une seule journée, selon un bilan officiel publié samedi. «Nous savons que les choses vont s'aggraver avant qu'elles ne s'améliorent», a prévenu Boris Johnson dans une lettre dévoilée par ses services, qui sera envoyée dès la semaine prochaine à 30 millions de foyers dans le pays. Il y exhorte la population à respecter le confinement général mis en place lundi soir pour trois semaines. 

Les équipements manquent

Cependant, les premiers effets du confinement commencent à se ressentir en Italie, la contagion poursuit son lent ralentissement. «Dans tous les services d'urgences, on enregistre une réduction (des arrivées de patients). Dans quelques-uns, elle est légère, dans d'autres plus marquée», a déclaré Giulio Gallera, responsable de la santé en Lombardie, région la plus touchée. Bonne nouvelle également au Canada où l'épouse du Premier ministre, Sophie Grégoire Trudeau, a annoncé samedi soir être guérie du coronavirus. 

Pour prévenir la contamination de cas de coronavirus «importés», la Chine a fermé depuis samedi temporairement ses frontières à la plupart des étrangers et réduit drastiquement ses vols internationaux. La Russie, dernier pays de premier plan à n'avoir encore pris aucune mesure de confinement généralisé, va elle fermer ses frontières à partir de lundi, après avoir déjà ordonné la clôture de ses restaurants et la plupart de ses commerces avant une semaine chômée. En conséquence, les rues de Moscou étaient inhabituellement désertes samedi. 

A New York, comme dans de nombreux endroits du monde, les médecins et personnels soignants sont considérés comme des héros, en première ligne de cette «guerre» contre la pandémie. Mais ils sont confrontés à une pénurie d'équipements. 

«On doit manger»

«Il y a à la fois un sentiment de désespoir et de solidarité entre nous. Tout le monde a peur, on essaie de s'épauler», a confié Diana Torres, 33 ans, infirmière en rééducation intensive dans un hôpital de la capitale économique des Etats-Unis. Dans les pays les plus pauvres, notamment en Afrique, les restrictions de déplacements sont compliquées à mettre en œuvre et provoquent une vague d'exode urbain, notamment au Kenya et à Madagascar. Ainsi des centaines de Malgaches s'étirent en file indienne en laissant derrière eux leur capitale Antananarivo. 

«On a arrêté de travailler pour respecter la discipline du confinement, alors qu'on doit manger et nourrir nos enfants», explique Richard Rakotoarisoa père de famille de 30 ans. «Pour moi, c'était être indiscipliné ou partir» de la capitale Antananarivo. Et en Afrique du Sud, la police a tiré samedi des balles en caoutchouc pour disperser des centaines de personnes qui se pressaient devant un commerce de Johannesburg, en violation du confinement. 

Face à l'autre catastrophe, économique, qui se profile, la communauté internationale tente de mobiliser des sommes astronomiques. Outre les 2.000 milliards annoncés par les Etats-Unis, les pays du G20 ont promis cette semaine d'injecter 5.000 milliards de dollars pour soutenir l'économie mondiale.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Infectés, ils quittent Metz pour l'Allemagne
La première évacuation effectuée par les airs avec deux patients gravement atteints par le coronavirus a été conduite samedi matin dans le cadre de l'opération Résilience. Les deux malades ont franchi la frontière depuis la Moselle vers la République fédérale.
Medical staff carry a patient on a gurney towards a German medical helicopter on a parking lot beside Mercy hospital CHR in Metz-Thionville, eastern France, to be evacuated to a German hospital, on March 23, 2020,  on the seventh day of a lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 (novel coronavirus) in France.



A general view shows the "Place de la comedie" in the city of Montpellier on March 23, 2020, in the south of France, since a strict lock-out obliging most French people to stay at home came into force on March 17, 2020 A strict lock-out forcing most French people to stay at home came into effect at noon on March 17, 2020, prohibiting all outings, except essential, in order to curb the spread of the coronavirus. - Two patients are evacuated at the same time by two german medical helicopters. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Les Etats-Unis passent le cap des 100.000 cas positifs
Depuis le premier malade détecté fin janvier sur le sol américain, à plus de 100.000 personnes touchées vendredi, le pays a gagné le triste titre de pays du monde comptant le plus de cas officiellement recensés de coronavirus.
Medical staff stand inside an intensive care unit at a newly inaugurated hospital by the Tamil Nadu state during a government-imposed nationwide lockdown as a preventive measure against the COVID-19 coronavirus, in Chennai on March 27, 2020. (Photo by Arun SANKAR / AFP)
L'épidémie s'aggrave en France
Une nouvelle évacuation de patients atteints du coronavirus dans le Grand Est est prévue ce vendredi, alors que l'épidémie prend de l'ampleur dans le pays avec près de 1.700 morts. Dont une adolescente de 16 ans devenue la plus jeune victime.
Medical staff look on after loading patients infected with the new coronavirus into ambulance cars of the mobile emergency service (SMUR) Angers, during a stopover of the medicalized TGV train from Strasbourg, in Angers, western France, on March 26, 2020, on the tenth day of a strict lockdown in France aimed at curbing the spread of COVID-19 caused by the novel coronavirus. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Comment sauver l'économie du pays... en trois points
Les ministres des Finances, de l'Economie et des Classes moyennes ont présenté, mercredi soir, leur plan pour aider les entreprises du pays à passer la crise. Soit 8,8 milliards d'euros répartis entre dépenses d'urgence, report de paiement et aides au crédit.
Un plan de plus de mille milliards d'euros en Allemagne
Le Bundestag a adopté mercredi des mesures globales d'un montant proche de 1.100 milliards d'euros destinées à permettre à la première économie européenne de faire face aux conséquences de la pandémie de nouveau coronavirus.
The shelves in the meat section of a Berlin supermarket are empty on March 23, 2020, amid a new coronavirus COVID-19 pandemic. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
«Les comparaisons entre pays sont peu significatives»
La pandémie de Covid 19 pousse certaines personnes à consulter Internet pour compléter leur information sur le covid-19. Mais cette démarche risque de donner une mauvaise vision de la situation. «Il est extrêmement difficile de collecter des données fiables sur cette pandémie», estime l'épidémiologiste Joël Mossong.
An Grafiken und Statistiken zu Covid-19 herrscht momentan kein Mangel, doch was sagen die Daten aus und was nicht?
La ruée vers les sorties dans le Hubei
Trains et autocars pris d'assaut, embouteillages sur les routes, après deux mois de bouclage pour cause de coronavirus, la province du centre de la Chine a commencé mercredi à ouvrir ses portes. Wuhan reste en quarantaine.
People wearing face masks queue up outside to buy tickets at the railway station in Macheng, in China�s central Hubei province on March 25, 2020. - China lifted tough restrictions on the province at the epicentre of the coronavirus outbreak on March 25 after a months-long lockdown as the country reported no new domestic cases. (Photo by Noel Celis / AFP)