Changer d'édition

Theresa May possède enfin un projet sur le Brexit
International 2 min. 15.05.2019

Theresa May possède enfin un projet sur le Brexit

Dans «la semaine du 3 juin» Theresa May présentera au Parlement britannique un projet de loi sur l'accord de Brexit.

Theresa May possède enfin un projet sur le Brexit

Dans «la semaine du 3 juin» Theresa May présentera au Parlement britannique un projet de loi sur l'accord de Brexit.
Photo: AFP
International 2 min. 15.05.2019

Theresa May possède enfin un projet sur le Brexit

La première ministre britannique prépare un projet de loi sur l'accord de sortie de l'UE, après une réunion mardi soir avec les députés de l'opposition. Le texte devrait être soumis au Parlement début juin.

(AFP, MA) - «Nous allons présenter le projet de loi sur l'accord de sortie au cours de la semaine du 3 juin», a indiqué un communiqué du gouvernement conservateur, précisant que les pourparlers avec le Labour se poursuivront mercredi. «Il est impératif» de présenter ce projet de loi début juin pour que le Royaume-Uni puisse quitter l'Union européenne «avant la pause parlementaire de l'été», soit d'ici juillet, a estimé le gouvernement. 

Ce dernier espère ainsi éviter que des députés britanniques élus lors des européennes, qui auront lieu le 23 mai au pays du Brexit, ne siègent au Parlement européen nouvellement constitué, dont la première session plénière est prévue le 2 juillet. 

Mais si «le Parlement (britannique) n'a pas adopté un accord de sortie, approuvé par la reine, d'ici le 30 juin», les députés «siégeront», près de trois ans après le référendum qui a décidé de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, a pointé plus tôt dans la journée un porte-parole de la Première ministre. 


À 25 ans, Eurotunnel doute de son avenir
Ce lundi, la plus grande liaison sous-marine du monde aborde son premier quart de siècle sur fond d'incertitude sur l'avenir des relations entre la Grande-Bretagne et l'Europe.


 L'accord de sortie conclu par Theresa May avec Bruxelles en novembre a déjà été rejeté trois fois par les députés britanniques, contraignant Londres à demander deux fois à Bruxelles un report du Brexit, initialement prévu le 29 mars et désormais fixé au 31 octobre au plus tard. Face à cette impasse, le gouvernement et l'opposition travailliste ont entamé début avril des pourparlers pour trouver un compromis sur la future relation entre leur pays et l'UE. 

Si le gouvernement a jugé mardi les discussions avec le Labour d'«utiles et constructives», le parti travailliste a lui émis des «doutes quant à la crédibilité des engagements du gouvernement». Il a rappelé, dans un communiqué, «les déclarations de députés conservateurs et de membres du cabinet qui cherchent à remplacer la Première ministre», dont l'autorité a sérieusement pâti des atermoiements sur le Brexit. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Tout savoir sur les programmes des européennes
Dix partis participent à la campagne électorale afin de figurer parmi les six représentants luxembourgeois au Parlement européen. Pour permettre aux électeurs de se faire un avis, le «Luxemburger Wort» présente les idées défendues dans six thématiques. Ce vendredi, détail des idées défendues sur l'environnement et le climat.
ARCHIV - 27.04.2019, Sachsen, Dresden: Zahlreiche Europa-Fähnchen sind in einem Eimer am Stand der Pulse of Europe verstaut, während auf dem Neumarkt die Pulse of Europe-Demonstration vor der Europawahl 2019 stattfindet. (zu dpa "Der Kampf ums Geld - «Wer bezahlt Europa?") Foto: Daniel Schäfer/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Juncker reconnaît ses «erreurs»
Jean-Claude Juncker a reconnu mardi deux grandes «erreurs» lors de son mandat de cinq ans à la tête de la Commission européenne: son silence lors de la campagne du référendum sur le Brexit et sa réaction trop tardive au scandale des Luxleaks.
European Commission President Jean-Claude Juncker looks on during a press conference at the European Commission headquarters in Brussels on May 7, 2019. (Photo by Eric Vidal / AFP)
À 25 ans, Eurotunnel doute de son avenir
Ce lundi, la plus grande liaison sous-marine du monde aborde son premier quart de siècle sur fond d'incertitude sur l'avenir des relations entre la Grande-Bretagne et l'Europe.
Malgré les «péripéties» du Brexit, «l'Europe continue»
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a appelé l'UE à aller de l'avant sans se laisser entraver par le Brexit, affirmant qu'il n'envisageait pas de report du départ britannique au-delà de la nouvelle date butoir du 31 octobre.
European Commission President Jean-Claude Juncker speaks during a debate on the future of Europe during a plenary session at the European Parliament on April 17, 2019 in Strasbourg, eastern France. (Photo by FREDERICK FLORIN / AFP)
Les Britanniques auront des papiers européens jusqu'en 2020
Un projet de loi prévoit de mettre en place l'«approche généreuse» prévue par la Commission européenne et permettre aux 4.600 citoyens britanniques installés au Luxembourg de s'adapter aux changements que le Brexit va provoquer dans leurs droits.
An anti-Brexit protester draped in a composite if the EU and Union flag walks past more flags outside the Houses of Parliament in London on March 4, 2019. - Britain's Prime Minister Theresa May has promised to return to parliament with an EU Withdrawl Bill for lawmakers to have a 'meaningful vote' by March 12. Unless there is a negotiated delay Britain will leave the EU on March 29. (Photo by Tolga Akmen / AFP)