Changer d'édition

Tension: Trump exclut un retrait d'Afghanistan, les talibans promettent "un cimetière"
International 1 22.08.2017

Tension: Trump exclut un retrait d'Afghanistan, les talibans promettent "un cimetière"

Le discours a duré une vingtaine de minutes

Tension: Trump exclut un retrait d'Afghanistan, les talibans promettent "un cimetière"

Le discours a duré une vingtaine de minutes
AFP
International 1 22.08.2017

Tension: Trump exclut un retrait d'Afghanistan, les talibans promettent "un cimetière"

Christelle BRUCKER
Christelle BRUCKER
Donald Trump a exclu lundi tout retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, ouvrant la porte à l'envoi de soldats supplémentaires.

(AFP) - Le président américain Donald Trump a exclu lundi tout retrait des Etats-Unis d'Afghanistan, ouvrant la porte à l'envoi de soldats supplémentaires et accentuant la pression sur le Pakistan accusé d'être un repaire pour "des agents du chaos".

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Les talibans n'ont pas perdu de temps pour réagir à cette annonce et promettre un "nouveau cimetière" aux Américains s'ils s'obstinent à rester dans le pays.

"Nous continuerons notre jihad"

"Tant qu'il y aura un seul soldat américain sur notre sol, et qu'ils continuent à nous imposer la guerre, nous continuerons notre jihad", ont-ils menacé. Ils ont par ailleurs revendiqué un tir de roquette ayant visé l'ambassade américaine à Kaboul tard lundi.

S'exprimant de manière solennelle dans un discours d'une vingtaine de minutes, M. Trump a martelé sa conviction qu'un retrait précipité d'Afghanistan créerait un vide qui profiterait aux "terroristes", d'Al-Qaïda comme du groupe Etat islamique.

Il n'a toutefois donné aucun chiffre sur le niveau des troupes ou aucune échéance dans le temps, jugeant que c'était "contre-productif".

Avant d'accéder à la Maison Blanche, Donald Trump avait plusieurs fois exprimé sa préférence pour un retrait du pays. "Quittons l'Afghanistan", écrivait-il sur Twitter en janvier 2013. "Nos troupes se font tuer par des Afghans que nous entraînons et nous gaspillons des milliards là-bas. Absurde! Il faut reconstruire les USA".

Un haut responsable américain a souligné que M. Trump avait donné son feu vert au Pentagone pour le déploiement de jusqu'à 3.900 soldats supplémentaires.


Sur le même sujet