Changer d'édition

Le Luxembourg va verser 91 millions d'euros de moins
International 2 min. 30.10.2014 Cet article est archivé
Tandis que Cameron fulmine contre l'UE

Le Luxembourg va verser 91 millions d'euros de moins

Le président sortant de la Commission, José Manuel Barroso, félicite son successeur lors d'une cérémonie au Berlaymont à Bruxelles, le 30 octobre 2014
Tandis que Cameron fulmine contre l'UE

Le Luxembourg va verser 91 millions d'euros de moins

Le président sortant de la Commission, José Manuel Barroso, félicite son successeur lors d'une cérémonie au Berlaymont à Bruxelles, le 30 octobre 2014
Phoot: Reuters
International 2 min. 30.10.2014 Cet article est archivé
Tandis que Cameron fulmine contre l'UE

Le Luxembourg va verser 91 millions d'euros de moins

Les contributions des Etats membres au budget européen ont été révisées sur base de nouveaux calculs du Produit national brut mesuré par chaque capitale. Il y a les gagnants (Paris et Luxembourg notamment) et les perdants, Londres refusant pour l'heure de payer une addition de plus de deux milliards d'euros.

(DN) - Les contributions des Etats membres au budget européen ont été révisées sur base de nouveaux calculs du Produit national brut mesuré par chaque capitale. Il y a les gagnants (Paris et Luxembourg notamment) et les perdants, Londres refusant pour l'heure de payer une addition de plus de deux milliards d'euros.

Gagnants: la France, première bénéficiaire de ce nouveau calcul, voit sa contribution baisser d'un milliard d'euros. Mais aussi l'Allemagne (-779 millions), le Danemark, la Pologne, l'Autriche, la Finlande, la Belgique, etc.

Perdants: le Royaume-Uni qui voit, dans le même temps, augmenter la sienne de 2,1 milliards d'euros. Mais aussi les Pays-Bas (+642 millions), l'Italie (+340 millions), la Grèce notamment.

Parmi les gagnants : le Luxembourg, dont la contribution doit baisser à hauteur de 90,9 millions d'euros.

Ce chamboulement, synthétisé dans une note de la Commission, est dû à une modification du calcul du PNB, entrée en vigueur en septembre. Eurostat a demandé aux Etats membres d'intégrer la recherche et développement mais aussi les revenus d'activités illégales dans leur comptabilité, notamment le trafic de drogue et la prostitution, comme l'explique l'équipe des Décodeurs du site lemonde.fr.

Certains avaient déjà intégré ces données, d'autres ont vu leur richesse nationale gonfler, dont le Royaume-Uni.

Le Luxembourg, plus important contributeur par habitant

"La Grande-Bretagne ne paiera pas les 2 milliards d'euros à quiconque le 1er décembre et nous rejetons le montant de ce paiement. Nous allons nous battre par tous les moyens possibles", a déclaré le Premier ministre britannique devant son Parlement lundi.

"Si le Royaume-Uni le verse pas sa contribution le 1er décembre, la Commission européenne, par courrier, demandera la raison de ce retard et attendra la réponse. A un certain moment, elle commencera à imposer des amendes", a averti le commissaire au Budget, Jacek Dominik.

En 2013, le Grand-Duché était le 23e plus important contributeur, devant Lettonie, Croatie, Estonie, Chypre et Malte. Mais, rapporté au nombre d'habitants, c'est le Luxembourg qui contribuait le plus avec 578 euros par habitants, loin devant la Belgique, la France (333 euros), l'Allemagne (324 euros) ou encore le Royaume-Uni (douzième, avec 227 euros).


Sur le même sujet

56.000 milliards : c'est la somme cumulée des patrimoines privés des Européens en 2013, un record selon une étude de la banque Julius Baer. Dans cette perspective européenne, c'est au Luxembourg que le niveau moyen de fortune par adulte est le plus élevé.