Suite au communiqué du parquet

Les réactions des syndicats aux premiers éléments de l'enquête

Le système ETCS est un système de sécurité qui a été adopté par tous les pays membres de l'UE mais dont la mise en oeuvre tarde trop, dénoncent les syndicats.
Le système ETCS est un système de sécurité qui a été adopté par tous les pays membres de l'UE mais dont la mise en oeuvre tarde trop, dénoncent les syndicats.
Archives LW/Serge Waldbillig

(AF) - Des syndicats ont réagi suite à la communication par le parquet des résultats de l'enquête préliminaire, laquelle ne constitue qu'une première étape des informations sur les causes de l'accident ferroviaire du 14 février dernier qui avait coûté la vie à un conducteur de train luxembourgeois. Il ne s'agit que de la lecture des boîtes noires, pour le moment.

Syprolux et FNCTTFEL, syndicats de cheminots luxembourgeois, appellent leurs collègues à ne pas se laisser gagner par la panique dans leur travail quotidien.

Ils attendent le rapport complet de l'enquête et des experts, mais appellent à ce que le seul système de sécurité ETCS soit employé aussi par les pays voisins. Les deux syndicats luxembourgeois se disent prêts à faire pression sur les responsables politiques afin d'en accélérer la mise en œuvre. Le système ETCS est un système de sécurité ferroviaire qui doit, à terme, être employé par tous les pays européens. Actuellement, la plupart des pays membres utilisent tous des systèmes différents, mais compatibles.

Côté français, l'Intersyndicale (CGT, Sud Rail et CFDT) « constate que les garanties vantées par les dirigeants SNCF pour la reprise prématurée des circulations sont démenties par ce premier rapport officiel des enquêteurs indépendants » car le système de sécurité employé en France, Memor 2+ était activé et, d'après le communiqué du parquet, n'a pas fonctionné correctement.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.