Changer d'édition

(FILES) In this file photo taken on December 31, 2019 people celebrate as they watch the traditional New Year's fireworks at Copacabana Beach in Rio de Janeiro, Brazil. - The city of Rio de Janeiro announced on December 4, 2021 it suspended its New Year's celebrations after the emergence of the omicron variant of coronavirus in Brazil, a measure taken by most of the state capitals of the country. (Photo by DANIEL RAMALHO / AFP)
Brèves International 06.12.2021

(AFP) - La ville de Rio de Janeiro ne célébrera pas le Nouvel An avec les habituelles festivités en raison de l'arrivée au Brésil du nouveau variant Omicron, ont annoncé les autorités municipales. Cette décision fait craindre une possible annulation du célèbre carnaval, qui devrait se dérouler du 25 février au 1er mars, déjà annulé l'an dernier en raison de l'épidémie de Covid-19.

«Nous allons annuler la célébration officielle du Nouvel An», des festivités qui réunissent habituellement sur la plage de Copacabana, avec musique et feux d'artifice, quelque trois millions de personnes, a déclaré «avec tristesse» le maire de la ville, Eduardo Paes, sur Twitter.

Pour l'instant, le Brésil compte six cas confirmés de personnes contaminées par le variant Omicron, deux à Brasilia, un à Porto Alegre et trois à Sao Paulo, qui a également annulé vendredi ses célébrations de Nouvel An. Une vingtaine d'autres capitales provinciales (sur 27 en tout) ont pris la même décision.

Ces nouvelles restrictions font peser des doutes sur l'organisation du carnaval au Brésil, notamment sur celui de Rio, l'une des plus grosses fêtes de la planète. «Nous sommes à trois mois du carnaval (...). Je me fie toujours à la science. Espérons que nous n'aurons pas à également annuler le carnaval», avait commenté Eduardo Paes au cours d'une conférence de presse en fin de semaine.

Cela fait plusieurs semaines que le maire de la ville fait dépendre l'organisation du carnaval de la situation épidémiologique, qui s'est nettement améliorée grâce à la vaccination (63% des 213 millions de Brésiliens sont complètement vaccinés).

Avant-hier

Les Sages avaient été saisis par les élus de l'opposition pour trancher.
Brèves International 21.01.2022

(AFP) -  Le Conseil constitutionnel a validé la plupart des dispositions du projet de loi controversé instaurant le pass vaccinal en France, y compris les possibles vérifications d'identité par les cafetiers ou restaurateurs, au nom de l'objectif de «protection de la santé» face à l'épidémie de Covid-19. 

Les Sages, qui avaient été saisis par les oppositions, ont toutefois censuré la possibilité pour les organisateurs de meetings politiques de demander un pass sanitaire aux participants.

Les organisateurs pourront cependant prendre «toutes mesures de précaution sanitaire utiles, telles que la limitation du nombre de participants, la distribution de masques ou l'aération des salles», selon un communiqué.