Changer d'édition

Recrudescence «inquiétante» des cas de covid
International 2 min. 25.09.2020

Recrudescence «inquiétante» des cas de covid

Selon Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé, il s'agit de prendre des mesures sanitaires adéquates pour éviter que la deuxième vague de covid-19 n'impacte durement l'UE.

Recrudescence «inquiétante» des cas de covid

Selon Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé, il s'agit de prendre des mesures sanitaires adéquates pour éviter que la deuxième vague de covid-19 n'impacte durement l'UE.
Photo: AFP
International 2 min. 25.09.2020

Recrudescence «inquiétante» des cas de covid

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Confirmé par un nouveau rapport de la Commission, la hausse du nombre de nouvelles infections ces dernières semaines pousse l'exécutif européen à classer le Grand-Duché dans les pays en situation jugée «préoccupante».

A en croire Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé, les Etats membres de l'UE vivraient «un moment décisif». Celui d'une «hausse inquiétante» du nombre de nouveaux cas enregistrés qui serait, dans certains pays, «plus élevé que lors du pic de la crise en mars». Un constat basé sur la dernière étude du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) qui recense une progression nette du nombre de nouvelles infections.

«Tous les États membres doivent être prêts à déployer des mesures, immédiatement, aux premiers signes de nouveaux foyers de contagion potentiels», assure la commissaire chypriote en rappelant les recommandations émises, à savoir l'accélération des campagnes de tests, la limitation des contacts des populations où de nouveaux foyers d'infection ont été détectés ou bien encore prévoir des capacités suffisantes dans les unités de soins intensifs.


Grenziwwergang zu Stengefort  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Séjourner moins de 48 heures en Belgique reste possible
Si les autorités belges ont décidé mercredi soir de classer à nouveau le Luxembourg en «zone rouge», le ministère des Affaires étrangères précise ce jeudi les modalités de ce nouveau cadre. Les travailleurs frontaliers sont exemptés de ces restrictions.

Objectif principal: «éviter une situation dans laquelle les gouvernements n’auraient d’autre choix que d’imposer des confinements généralisés» qui seraient «néfastes pour notre santé mentale, nos économies, le bien-être et l’éducation de nos enfants et nos vies professionnelles et quotidiennes». Sept pays de l'UE se trouvent dans le viseur de la Commission - Bulgarie, Croatie, Espagne, Hongrie, Malte, Roumanie et République tchèque -, puisque suscitant «une grande inquiétude».

Le Luxembourg, tout comme la Belgique et la France, figure dans une situation considérée comme «préoccupante», puisque présentant un nombre de cas plus élevé et détectés suite à un nombre plus importants de tests réalisés. Ces pays présentent toutefois «un risque moyen de propagation du virus», selon l'ECDC. L'Allemagne, elle, figure dans le troisième groupe de pays où le risque est jugé «faible».


Illustration, Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Un dépistage national plus «structuré, ciblé, flexible»
Si la première phase revêtait encore un caractère expérimental, la deuxième partie du «large scale testing» entend tirer des leçons de ces derniers mois. Désormais, la stratégie mise en place pour lutter contre le covid-19 s'appuiera sur une toute nouvelle stratégie.

Parmi les données mises en avant par l'agence européenne figure la circulation du virus parmi les jeunes populations. Alors que les 15-49 ans sont moins susceptibles de tomber gravement malades, «44 % de ceux qui sont tombés dans la catégorie des maladies graves au cours du mois écoulé appartiennent à ce groupe d'âge», assure le Dr Andrea Ammon, directeur de l'ECDC. Une évolution du mode de transmission qui suscite les inquiétudes, puisque «la contamination croissante dans ce groupe d'âge pourrait également se faire vers les groupes plus vulnérables de notre population», a-t-elle déclaré. 

Jeudi, le Premier ministre Xavier Bettel (DP) indiquait poursuivre la stratégie mise en oeuvre au Grand-Duché, malgré la moyenne de 60 cas recensés quotidiennement depuis le début du mois de septembre. Pour expliquer ce phénomène, Paulette Lenert (LSAP), ministre de la Santé, faisait état de la reprise de l'activité après les vacances, conformément aux prévisions de la Task Force Covid-19. A noter que cette dernière présente, ce vendredi, aux côtés de Claude Meisch (DP), ministre de l'Education nationale, le nouveau dispositif sanitaire qui sera mis en oeuvre au sein des écoles.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Toujours plus de tests, mais davantage ciblés
La stratégie luxembourgeoise de lutte contre le covid-19 est montrée en exemple et la ministre de la Santé Paulette Lenert a réaffirmé, ce vendredi, les principes qui guident l'action du gouvernement. Dans la lutte contre le virus, il ciblera encore davantage les familles et les secteurs d'activité.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
L'optimisme prudent de Paulette Lenert
De la patience et des efforts, c'est le message envoyé à la population par la ministre de la Santé lors de son point presse qui s'est tenu ce vendredi à la veille du long week-end pascal.
Politik, Corona-Virus, Pressekonferenz Xavier Bettel Paulette Lenert, , Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort