Changer d'édition

Quatre options retenues pour l'A31 bis
International 05.07.2018 Cet article est archivé

Quatre options retenues pour l'A31 bis

Quatre options retenues pour l'A31 bis

Photo: Maurice Fick
International 05.07.2018 Cet article est archivé

Quatre options retenues pour l'A31 bis

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Les débats sur l'A31 bis se poursuivent, près de deux ans après la validation de sa création par le gouvernement français. Une consultation publique aura lieu fin septembre prochain pour soumettre quatre options de tracé sur ce sillon transfrontalier.

Selon des informations de nos confrères de France Bleu Lorraine, après cinq comités de pilotage et de nombreux débats, le préfet de la région, Jean-Lux Marx a donc tranché et validé quatre scénarios possibles pour l'A31 bis, et notamment pour le contournement de la ville de Thionville:

  1. un tronçon "historique" traversant la ville de Florange,
  2. une portion longeant la Moselle avant de contourner Thionville par l'ouest,
  3. une section située plus au sud que la traversée actuelle de Thionville
  4. un axe entre l'A30 et la zone portuaire pour, là aussi, traverser Thionville par l'ouest

Rappelons que l'Etat français a donné son feu vert à la création de l'A31 bis afin de désengorger cette autoroute empruntée quotidiennement par 80.000 voitures et pas moins de 12.000 poids lourds.

Un péage devrait également y voir le jour puisque le recours à la concession a été retenu pour l'ensemble des aménagements autoroutiers de cet axe.


A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren
Le Luxembourg ne financera pas l'A31 bis
Si l'A31 bis a bien été validée par l'Etat français il y a quelques mois, se pose la question de l'investissement. Le Luxembourg est-il prêt à cofinancer ce projet de plus d'1.4 milliard d'euros? Il semblerait bien que non.

Fin 2017, de nombreuses communes situées à proximité de l'A31 qui mène vers le Luxembourg avaient donné l'alerte, face à la création d'un tel sillon payant.

En effet, le flux de frontaliers ne cesse d'augmenter et les automobilistes n'hésitent plus désormais à emprunter le réseau secondaire pour éviter les embouteillages - et sans doute à terme, pour éviter de devoir payer un péage.

La consultation publique où seront soumises les quatre propositions de tracé ci-dessus débutera à la fin du mois de septembre et doit durer entre deux et trois mois, rapporte France Bleu Lorraine.

Un bilan sera dressé au début de l'année 2019 et aboutira peut-être à une éventuelle déclaration d'utilité publique d'ici 2021.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si l'A31 bis a bien été validée par l'Etat français il y a quelques mois, se pose la question de l'investissement. Le Luxembourg est-il prêt à cofinancer ce projet de plus d'1.4 milliard d'euros? Il semblerait bien que non.
A31 Metz Thionville Luxembourg, Peage, Foto Lex Kleren