Changer d'édition

En France, le pass sanitaire s'impose au travail
International 3 min. 30.08.2021
Prévention covid

En France, le pass sanitaire s'impose au travail

Les salariés en contact avec le public devront donc se plier à la même obligation que leurs clients.
Prévention covid

En France, le pass sanitaire s'impose au travail

Les salariés en contact avec le public devront donc se plier à la même obligation que leurs clients.
Photo : AFP
International 3 min. 30.08.2021
Prévention covid

En France, le pass sanitaire s'impose au travail

A compter de ce 30 août, le pass sanitaire devient obligatoire au travail pour les salariés en contact avec le public dans les restaurants, cinémas, musées ou encore les trains grandes lignes.

(AFP) - Après tout, les clients devaient déjà montrer patte blanche avant d'entrer dans un restaurant, un bar, une salle de cinéma et autres musées. Désormais, celles et ceux qu'ils croiseront dans ces lieux devront pouvoir prouver à leur employeur qu'ils sont soit testés (négatifs), guéris du covid ou vaccinés. Un dispositif en place dans toute la France, jusqu'au 15 novembre.


COVIDcheck.lu - certificate, COVID-Zertifikat, EU Digital Covid Certificate, covid check.lu - Foto: John Schmit
Déjà 276.000 téléchargements pour CovidCheck
L'outil de vérification de l'authenticité et de la validité d'un certificat covid a été mis en place voilà un peu plus de deux mois. Salles de spectacles, boutiques, restaurants, théâtres, bars, stades l'ont vite adopté.

Cette obligation de contrôle du pass sanitaire concernera aussi les bénévoles intervenant dans tous «les lieux, établissements, services ou événements» listés par le ministère du Travail, notamment les bars, théâtres, cars ou avions interrégionaux, parcs d'attractions, zoos, foires et certains centres commerciaux. À partir du 30 septembre, les salariés mineurs, y compris les apprentis, devront aussi être à jour. Au total, plus de deux millions de salariés seront concernés par cette obligation.

Les employés dépourvus de ce sésame pourront soit prendre des congés, soit télétravailler, soit être affectés à un poste ne nécessitant pas de pass ou être suspendus sans solde.

«Comme il y a beaucoup de Français vaccinés, vous avez une proportion à peu près équivalente dans les entreprises», note Benoît Serre, vice-président de l'Association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH). «Si au bout de plusieurs semaines», certains salariés «ne sont toujours pas sous pass sanitaire», l'entreprise «rentrera dans un système de suspension du contrat de travail», ce qui est «une décision lourde», a-t-il souligné sur Franceinfo.

Selon la direction générale de la Santé dimanche, plus de 48 millions de Français ont reçu au moins une dose (71,8% de la population totale) et plus de 43,5 millions (64,6%) bénéficient d'un schéma vaccinal complet.

Le pass sanitaire obligatoire pour certains salariés s'appliquera notamment à la SNCF. «On estime que 70% des salariés concernés par le pass sanitaire sont vaccinés», a indiqué une porte-parole du groupe ferroviaire. «Nous serons capables d'assurer 100% du plan de transport dans les prochaines semaines», a-t-elle ajouté.


A staff member flashes a QR code of a suporter's Covid-19 health pass before the start of the French L1 football match between Stade Rennais Football Club and RC Lens at The Roazhon Park Stadium in Rennes, northwestern France on August 8, 2021. (Photo by JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Un «covid pass» parfois exigé en Belgique
Les organisateurs des spectacles et des événements de plus de 1.500 spectateurs ont désormais la possibilité d’exiger un «covid safe ticket».

L'obligation de pass sanitaire s'applique aux contrôleurs et agents de la sûreté ferroviaire opérant dans les TGV, trains Intercités et trains internationaux au départ de la France, mais aussi aux salariés d'entreprises sous-traitantes chargés du nettoyage ou du service de restauration à bord. Un total de «plus de 5.000 salariés», selon la SNCF.

Mais cette étape est vivement critiquée aux Galeries Lafayette, boulevard Haussmann à Paris, où le syndicat SUD a appelé à une grève illimitée à partir de lundi. Le syndicat craint «des suspensions de contrats et des licenciements». Mais tous les syndicats français ne sont pas du même avis sur cette nouvelle obligation.

Cet été, si la CFDT avait approuvé le texte issu des débats parlementaires sur la loi sanitaire, la CGT avait dénoncé la possibilité de suspension des contrats de travail, y voyant une «sanction totalement inédite et disproportionnée». Une «sanction lourde», avait jugé FO.


Sur le même sujet

Le ministre du Travail luxembourgeois, Dan Kersch, ne s'oppose pas à une mesure de contrôle de la situation sanitaire des salariés. Un pas qui pourrait être franchi dès le 18 octobre prochain.
Les lieux où il est obligatoire, son fonctionnement, les professionnels concernés, ... découvrez les principaux points à connaître sur le dispositif déployé ce lundi dans l'Hexagone pour limiter les nouvelles infections.