Changer d'édition

Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?
International 17.05.2020

Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?

Pour l'instant, seul un prototype est en service. Mais qui sait...

Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?

Pour l'instant, seul un prototype est en service. Mais qui sait...
Photo : AFP
International 17.05.2020

Prêts à passer dans le tunnel désinfectant?

Une société basée dans le Nord de la France, spécialisée dans le mobilier urbain, s'est lancée dans la fabrication de passages amovibles dans le but de lutter contre la propagation du coronavirus.

(AFP) - Nous nous sommes habitués aux gants, aux masques, au gel hydroalcoolique. Faudra-t-il bientôt en passer par le tunnel désinfectant avant d'entrer qui au bureau, qui dans un commerce, qui dans une administration. La société française Alineair en rêve, elle qui vient de mettre au point des portiques en acier galvanisé, où personnes et objets passent avant de ressortir désinfectés deux mètres plus tard...

Le secret tient dans un système «de brumisation par solution hydrogénée», explique Pierre Nicoletti, gérant de la société qui compte une quinzaine de salariés. La désinfection se fait «en quelques secondes» à hauteur «d'au moins 50%». Pour l'heure, «il existe un prototype et 400 tunnels sont en cours de fabrication dans l'usine à Tourcoing», assure le chef d'entreprise confiant dans son invention. Les premières livraisons devraient avoir lieu d'ici «moins d'un mois», et les commandes émanent principalement de «centrales d'achats». 

«Quand il y a eu le Covid, je voyais des personnes nettoyer les chariots avec des chiffons... Là, la machine le fait toute seule et les gens psychologiquement sont un peu rassurés», a expliqué le dirigeant. Alineair a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de deux millions d'euros, elle devrait sans doute faire mieux et remercier la pandémie d'avoir boosté ses affaires.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Déjà 66.000 appels sur la hotline covid
Au pic de la crise (et des peurs), la ligne de consultation sur le coronavirus a reçu jusqu'à 1.700 appels par jour. A compter de samedi, et compte tenu de la régression de l'épidémie, l'accueil téléphonique réduit ses horaires.
L'Uni aide à prévoir le sort des patients covid-19
Des chercheurs chinois et de l'université luxembourgeoise ont développé un modèle permettant d’évaluer la gravité du covid-19, selon les patients. Une méthode qui vise ainsi à améliorer leur traitement et augmenter leurs chances de survie.
Les soldes n'attendent plus qu'un feu vert
Le ministère des Classes moyennes devra vite trancher pour savoir si les prochains soldes peuvent être avancés, maintenus aux dates initiales, élargis ou... annulés. Pour l'heure, les commerces sont dans l'attente d'une réponse.
02.01.13 soldes solden winterschlussverkauf luxemburg, photo. Marc Wilwert
Des ménages plus économes mais confiants
Si la crise sanitaire ne semble pas avoir infecté l'optimisme de la population, les résidents luxembourgeois se disent plus économes qu'auparavant. Ces enseignements ressortent de la dernière enquête réalisée sur un panel de 500 personnes par TNS Ilres.
Lokales, Corona: Geschäfte und Friseure öffnen wieder - Massnahmen und Vorbereitungen in der Belle Etoile, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort