Changer d'édition

Pour ouvrir un «nouveau chapitre» après le Brexit
International 01.03.2017 Cet article est archivé
Le «Livre Blanc» de Juncker

Pour ouvrir un «nouveau chapitre» après le Brexit

Jean-Claude Juncker: «Une Europe unie à 27 doit prendre en main son destin et élaborer une vision pour son propre avenir».
Le «Livre Blanc» de Juncker

Pour ouvrir un «nouveau chapitre» après le Brexit

Jean-Claude Juncker: «Une Europe unie à 27 doit prendre en main son destin et élaborer une vision pour son propre avenir».
Photo: AFP
International 01.03.2017 Cet article est archivé
Le «Livre Blanc» de Juncker

Pour ouvrir un «nouveau chapitre» après le Brexit

Maurice FICK
Maurice FICK
Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a publié mercredi ses pistes de réformes pour que l'UE ouvre un «nouveau chapitre» de son histoire après le Brexit, exhortant les dirigeants des 27 à faire preuve «d'unité et de leadership».

(AFP) – Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a publié mercredi ses pistes de réformes pour que l'UE ouvre un «nouveau chapitre» de son histoire après le Brexit, exhortant les dirigeants des 27 à faire preuve «d'unité et de leadership».

Le sommet européen prévu à Rome le 25 mars, pour les 60 ans du traité fondateur du projet européen, «doit marquer le début d'un nouveau chapitre», a estimé M. Juncker, dans un «Livre Blanc» d'une trentaine de pages, listant des scénarios d'avenir pour l'Europe.

«Une Europe unie à 27 doit prendre en main son destin et élaborer une vision pour son propre avenir», a ajouté M. Juncker en présentant ce Livre Blanc, une «contribution» à la préparation du sommet de Rome.

Cinq pistes proposées

Le président de l'exécutif européen y énumère cinq pistes, correspondant à différents niveaux d'intégration, et appelle les dirigeants européens à se positionner clairement.

L'une des pistes suggère que l'Europe se «recentre» sur le marché unique, pour tenir compte du fait que les 27 «ne sont pas capables de trouver un terrain d'entente dans un nombre croissant de domaines».

Une autre propose au contraire de «faire beaucoup plus ensemble», en élargissant les partages de compétences entre les 27 et en accélérant les prises de décisions de l'UE.

Entre les deux, des voies intermédiaires sont tracées, comme celle d'une Europe à plusieurs vitesses, «où ceux qui veulent plus font plus» ensemble, dans des domaines comme la défense où la gouvernance de la zone euro, sans être bloqués par les plus réticents.

La Commission a choisi de ne pas détailler à ce stade chacun des scénarios, souhaitant dans un premier temps susciter le débat, qu'elle souhaite voir aboutir d'ici les élections européennes de juin 2019.

«Le Livre Blanc présente les principaux défis et opportunités pour l'Europe dans la décennie à venir», a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué. «C'est le début d'un processus, pas la fin, et j'espère que nous aurons maintenant un débat large et honnête», a dit M. Juncker.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a plaidé mardi pour que l'Union européenne, déjà poids lourd économique, renforce son aura politique sur la scène internationale, lors de son dernier discours sur l'état de l'Union devant les eurodéputés à Strasbourg.
Embellie économique, unité affichée: le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a dévoilé mercredi à Strasbourg un programme ambitieux et son propre scénario pour l'avenir d'une Union qui a «à nouveau le vent en poupe».
Le «sixième scénario» de Jean-Claude Juncker se base sur trois principes de base: liberté, égalité de droits, Etat de droit.
Les dirigeants européens ont affirmé samedi à Rome leur volonté de se remobiliser, 60 ans jour pour jour après la signature du traité fondateur de leur Union, aujourd'hui menacée, y compris par le divorce décidé par le Royaume-Uni.
Beim "March for Europe" in Brüssel ist die Stimmung eine andere.
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a plaidé jeudi pour une Europe à plusieurs vitesses, face à la crise qui ébranle les 28 après le vote britannique en faveur du Brexit.
«Je crois qu'il faut s'imaginer le continent en cercles concentriques», a expliqué le chef de la Commission.
«Cessez de m'insulter!», s'est exclamé lundi devant le Parlement européen le président de la Commission Jean-Claude Juncker, à l'intention des élus europhobes qui ont déposé contre lui une motion de censure après les révélations sur le scandale LuxLeaks.
«Cessez de m'insulter!», s'est exclamé lundi devant le Parlement européen le président de la Commission Jean-Claude Juncker, à l'intention des élus europhobes qui ont déposé contre lui une motion de censure après les révélations sur le scandale LuxLeaks.
Après la défaite de Cameron contre Juncker
La bataille perdue de David Cameron contre Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne accroît le risque que les Britanniques décident de sortir de l'UE.
Jean-Claude Juncker et David Cameron assistant à un sommet de l'UE à Bruxelles, le 28 octobre 2010