Changer d'édition

Pour mars, l'UE promet quatre millions de vaccins en plus
International 2 min. 10.03.2021 Cet article est archivé

Pour mars, l'UE promet quatre millions de vaccins en plus

A lui seul, le centre Victor-Hugo (en service depuis le 28 décembre) a déjà délivré 14.495 doses de vaccin anti-covid.

Pour mars, l'UE promet quatre millions de vaccins en plus

A lui seul, le centre Victor-Hugo (en service depuis le 28 décembre) a déjà délivré 14.495 doses de vaccin anti-covid.
Photo : AFP
International 2 min. 10.03.2021 Cet article est archivé

Pour mars, l'UE promet quatre millions de vaccins en plus

Et toutes ces doses anti-covid proviendront de BioNTech/Pfizer. L'annonce de ce surcroît de livraisons a été faite, mercredi, par la présidente de la Commission européenne.

(pj avec AFP) - Alors que tous les Etats membres sont lancés dans la course à la vaccination anti-covid, Ursula von der Leyen vient de signer un accord avec le laboratoire BioNTech-Pfizer pour la fourniture de quatre millions de doses supplémentaires de son vaccin aux pays de l'UE. Et, parole de présidente de la Commission européenne, ces doses seront disponibles «avant la fin du mois» en plus des livraisons déjà prévues, et distribuées au prorata de la population des Etats membres. Soit 5.600 doses de plus attendues pour le Luxembourg.


Pas de vaccin prioritaire pour les sans-abris
La condition sociale des personnes n'entre pas en compte dans le rang d'accès au vaccin anti-covid. Le ministère de la Santé souhaitant toujours ne s'appuyer que sur l'état de santé et l'âge des potentiels bénéficiaires.

«Cela aidera les États membres dans leurs efforts pour maîtriser la propagation des nouveaux variants» du virus et contribuera «à rétablir la libre circulation des biens et des personnes», s'est félicitée Mme von der Leyen. La Commission se dit préoccupée par plusieurs «points chauds» dans l'UE en matière de contaminations, comme «le Tyrol en Autriche, Nice et la Moselle en France, Bolzano en Italie et certaines parties de la Bavière et de la Saxe en Allemagne».

L'information arrive alors qu'au Grand-Duché, accord a été donné pour que la formule anti-covid développée par AstraZeneca soit possiblement accordée à tout volontaire à la vaccination, quel que soit son âge. La campagne vaccinale luxembourgeoise ayant déjà permis d'administrer 47.515 doses (14.277 personnes ayant reçu les deux doses préconisées).

La Commission avait annoncé début février attendre la livraison d'environ 55 millions de doses en mars. Ce chiffre reste d'actualité, sachant que l'Union table sur une montée en puissance des livraisons de vaccins au deuxième trimestre 2021, avec 300 millions de doses, soit 100 millions par mois en moyenne. Des estimations qui ont été dévoilées, lundi dans la presse allemande, par Ursula von der Leyen elle-même.

AstraZeneca s'est engagé à livrer 180 millions de doses aux Européens au deuxième trimestre, tandis que Pfizer-BioNTech doit en fournir au moins 75 millions selon un accord additionnel signé avec Bruxelles, en plus de volumes non connus figurant dans le premier contrat. Les chiffres pour Moderna ne sont pas connus.  

Trois vaccins ont déjà été approuvés par l'UE (Pfizer, Moderna et AstraZeneca) et celui de Johnson & Johnson devrait recevoir courant mars le feu vert de Bruxelles.


Sur le même sujet

Pour l'institution de santé, l'ancien ministre Henri Grethen a bien bénéficié d'une «vaccination précoce». Mais la direction entend faire savoir que son intention n'était en aucun cas de «priver ni les résidents ni d'autres de leur droit à la vaccination».
A medical worker fills a syringe from a vial of the British-Swedish AstraZeneca/Oxford vaccine during a vaccination campaign on March 9, 2021 at the National Museum of Science and Technology Leonardo Da Vinci, which is currently hosting the anti-Covid vaccination campaign with Multimedica in Milan. (Photo by Miguel MEDINA / AFP)
La condition sociale des personnes n'entre pas en compte dans le rang d'accès au vaccin anti-covid. Le ministère de la Santé souhaitant toujours ne s'appuyer que sur l'état de santé et l'âge des potentiels bénéficiaires.
Deux mois après avoir reçu une première injection anti-covid sous les yeux des journalistes, Catarina Fernandes, infirmière au CHL, témoigne de son expérience et revient sur la gestion de la pandémie au sein du service du Centre national des maladies infectieuses.
Lokales, Erste Impfungen, Pfizer, Covid-19, Coronavirus, Catarina Fernandes, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'organisation internationale de lutte contre le crime a démantelé un réseau de contrefaçon en Chine, et participé à la saisie de 2.400 doses en Afrique du Sud. En tout, 83 personnes ont été interpellées.
CORRECTION / Discarded vials of the Pfizer-BioNtech COVID-19 vaccine are seen at the Clalit Health Services in the Palestinian neighbourhood of Beit Hanina, in the Israeli-annexed east Jerusalem on March 2, 2021. (Photo by AHMAD GHARABLI / AFP) / �The erroneous mention[s] appearing in the metadata of this photo by AHMAD GHARABLI has been modified in AFP systems in the following manner: [March 2] instead of [March 3]. Please immediately remove the erroneous mention from all your online services and delete it from your servers. If you have been authorized by AFP to distribute it to third parties, please ensure that the same actions are carried out by them. Failure to promptly comply with these instructions will entail liability on your part for any continued or post notification usage. Therefore we thank you very much for all your attention and prompt action. We are sorry for the inconvenience this notification may cause and remain at your disposal for any further information you may require.�