Changer d'édition

Plus de 473.000 morts dans le monde
International 2 min. 24.06.2020

Plus de 473.000 morts dans le monde

Plus de 9.161.460 cas de covid-19 ont été diagnostiqués dans le monde depuis le début de la pandémie.

Plus de 473.000 morts dans le monde

Plus de 9.161.460 cas de covid-19 ont été diagnostiqués dans le monde depuis le début de la pandémie.
Photo: AFP
International 2 min. 24.06.2020

Plus de 473.000 morts dans le monde

Si la vie reprend peu à peu son cours au Luxembourg, le covid-19 continue de faire des victimes. Alors que la situation aux Etats-Unis est jugée «préoccupante», en Europe, certains pays font le choix de reconfiner localement.

(ASdN avec AFP) - Si l'état de crise prend fin au Luxembourg, le virus n'a lui pas dit son dernier mot. Depuis le début de la pandémie, plus de 9.161.460 cas de covid-19 ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Selon un dernier bilan établi par l'AFP, au moins 473.475 personnes sont décédées du virus dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l'apparition de la maladie en décembre. 

Avec 121.176 décès, les États-Unis restent le pays le plus touché. Les autorités sanitaires américaines se sont inquiétées mardi d'une poussée «préoccupante» de l'épidémie. Aux Caraïbes et en Amérique latine, actuel épicentre de l'épidémie, le bilan a dépassé mardi les 100.000 morts, dont plus de la moitié au Brésil. Au Pérou, plus de 200 policiers sont quant à eux morts du coronavirus et plus de 15.000 ont été contaminés en tentant de faire respecter le confinement. 

Reconfinements locaux

En Europe, si la vie reprend peu à peu au Luxembourg, l'Allemagne a de son côté annoncé mardi un reconfinement à l'échelle locale qui concerne plus de 600.000 personnes face à l'éruption d'un important foyer de contamination parti du plus grand abattoir d'Europe. Le confinement de la région de Lisbonne a également été partiellement rétabli. 

En Asie où la Corée du Sud a reconnu faire face depuis mi-mai à «une deuxième vague» de contaminations. Le pays doit faire face à de nouveaux cas, entre 35 et 50 par jour, essentiellement à Séoul et ses environs. 

Déconfinement prudent

En Italie, les autorités médicales s'inquiètent d'une possible seconde vague. En Espagne, la Catalogne est revenue sur sa décision d'autoriser la réouverture des discothèques, n'autorisant à danser que les personnes se connaissant déjà, et seulement dans des restaurants ou des hôtels.   

A l'inverse, en Europe, les Anglais vont retrouver pubs, coiffeurs et musées : le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé une nouvelle étape du déconfinement le 4 juillet. 


A staff member of the health authorities of the southern federal state of Baden-Wuerttemberg demonstrates on a negative sample the test for the coronavirus SARS-CoV-2, in a laboratory in Stuttgart, southern Germany, on March 2, 2020. - The death toll from the new coronavirus epidemic surpassed 3,000 on Monday, March 2, 2020, as more people died in China, Iran and the US and Europe raised its state of alert. EU president Ursula von der Leyen said the European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) had increased its risk assessment for Europeans after Italy's outbreak doubled in 48 hours. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière
Plutôt lente au démarrage, la campagne de tests à grande échelle lancée le 27 mai a déjà permis de tester plus de 55.000 personnes, avec un taux de participation de 50%. L'objectif reste de détecter et de briser rapidement les chaînes d'infection.

Quant aux destinations de vacances, elles resteront limitées cette année. Les touristes de 12 pays européens jugés «sûrs» seront de nouveau les bienvenus en Finlande à compter du mois de juillet, a annoncé Helsinki, qui n'inclut pas la France, la Belgique ou l'Espagne dans cette liste pour l'instant. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les lois covid adoptées avec la seule majorité
La loi transposant une partie des décisions sanitaires contre la pandémie de covid-19, prises lors de l'état de crise, a été validée lundi grâce aux voix des députés DP, LSAP et Déi Gréng. Le CSV et l'ADR ont voté contre, tandis que déi Lénk et Piraten se sont abstenus.
8.3.IPO / Chambre des Députes , Krautmarkt / Abgeordnetenkammer Foto:Guy Jallay
Les hôpitaux s'associent dans la lutte contre l'épidémie
Une asbl composée des présidents des quatre groupes hospitaliers se propose d'élaborer un concept d'infrastructure pour la gestion des pandémies au Luxembourg. Elle aurait aussi pour objet de gérer le «stock national», c'est-à-dire le matériel indispensable en période de crise sanitaire.
Lokales, CHL Centre, Centre Hospitalier de Luxembourg, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'application de traçage séduit dix millions d'Allemands
Plus de 11% de la population allemande a déjà téléchargé l'appli «Corona warn-app» depuis le début de la semaine. Une annonce faite ce vendredi par l'Institut Robert Koch, l'organisme qui lutte contre les maladies infectieuses en république fédérale.
Se remettre du covid-19, un combat en solitaire
Diagnostiqué positif au virus, Jacques Woeffler, 70 ans, est resté 35 jours dans le coma. Réveillé de ce long cauchemar, il raconte son parcours, loin de ses proches, pour retrouver sa vie d'avant.
Jacques Woeffler ist 70 Jahre alt und hatte bereits einige Vorerkrankungen. Mitte März wurde bei ihm eine Infizierung mit dem Corona-Virus festgestellt. Der Mann aus Düdelingen lag daraufhin 35 Tage im Koma auf der Intensivstation. Nach insgesamt sieben Wochen im Rehazenter darf er nun bald wieder nach Hause.
«Un vaccin contre le coronavirus dans les six mois»
Alors que l’épidémie de pneumonie virale se répand à travers le monde, le spécialiste du département infection et immunologie du Luxembourg Institute of Health conserve un optimisme mesuré. Le professeur Claude P. Muller répond aux questions que tout le monde se pose.