Changer d'édition

Parité respectée aux commandes de l'UE
International 3 min. 02.07.2019 Cet article est archivé

Parité respectée aux commandes de l'UE

Ursula von der Leyen sera la première femme à présider la Commission européenne.

Parité respectée aux commandes de l'UE

Ursula von der Leyen sera la première femme à présider la Commission européenne.
Photo : AP
International 3 min. 02.07.2019 Cet article est archivé

Parité respectée aux commandes de l'UE

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Mardi soir, les chefs d'Etat européens ont désigné l'Allemande Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission; la Française Christine Lagarde à la Banque centrale; le Belge Charles Michel à la tête du Conseil européen et l'Espagnol Josep Borrel devient chef de la diplomatie.

(PJ avec AFP) - Deux femmes, deux hommes, ont été choisis ce 2 juillet 2019 au terme d'un éprouvant sommet européen à Bruxelles pour les nouveaux postes clés de l'Europe. Trois d'entre eux sont originaires de pays fondateurs de l'UE.

«C'est fait!» Dans la soirée, le Premier ministre Xavier Bettel, a tweeté le résultat de deux jours de négociations:

Ursula von der Leyen

À la présidence de la Commission, l'Allemande Ursula von der Leyen, 60 ans. Proche de la chancelière Angela Merkel, elle fut un temps désignée comme sa dauphine potentielle.

Ursula von der Leyen est francophile, appréciée par Paris notamment en raison d'une bonne coopération sur les questions de défense franco-allemande.

Ici aux côtés de Viviane Reding, l'Allemande von der Leyen démontrait déjà de grandes capacités. Et ce alors qu'elle n'a débuté la politique qu'à 40 ans passés...
Ici aux côtés de Viviane Reding, l'Allemande von der Leyen démontrait déjà de grandes capacités. Et ce alors qu'elle n'a débuté la politique qu'à 40 ans passés...
Photo : REUTERS

Son bilan au ministère de la Défense, qu'elle occupe depuis près de six ans, est néanmoins controversé. Mais pour nombre d'Allemands, elle reste « Röschen » (NDLR : petite rose), cette mère de famille de sept enfants qui a décidé de se lancer sur le tard en politique. 

À 43 ans, elle brigue son premier mandat local, sous les couleurs de la CDU. Quatre ans plus tard, repérée par Angela Merkel, elle devient ministre de la Santé.

Charles Michel 

Xavier Bettel et Charles Michel entretiennent des rapports cordiaux. Ils l'avaient encore démontré en avril 2019 lors du Benelux Sommet organisé au Grand-Duché.
Xavier Bettel et Charles Michel entretiennent des rapports cordiaux. Ils l'avaient encore démontré en avril 2019 lors du Benelux Sommet organisé au Grand-Duché.
Photo: Chris Karaba

A la présidence du Conseil européen, Charles Michel, actuel Premier ministre belge, est un libéral francophone. Le quadragénaire (43 ans) a rapidement gravi les échelons, après une arrivée précoce en politique dans l'ombre de son père, l'ex-commissaire européen Louis Michel. Il obtient son premier poste gouvernemental à 24 ans, lorsqu'il devient en 2000 ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique au sein du gouvernement de la Région wallonne. 

Bon néerlandophone, il a accepté il y a cinq ans de gouverner en coalition avec la N-VA (nationalistes flamands); un parti qui prône dans ses statuts l'indépendance de la Flandre. Xavier Bettel n'a pas tardé à féliciter via twitter son homologue belge, voisin et bon ami, Charles Michel.

Christine Lagarde

Ici en compagnie de Pierre Gramegna, Christine Lagarde était venue au Luxembourg en 2015 en sa qualité de directrice générale du FMI.
Ici en compagnie de Pierre Gramegna, Christine Lagarde était venue au Luxembourg en 2015 en sa qualité de directrice générale du FMI.
Photo : Guy Jallay

Pour la présidence de la Banque centrale européenne, la Française Christine Lagarde a été retenue. Ancienne championne de natation synchronisée, cette avocate de 63 ans , devenue banquière, a déjà brisé bien des plafonds de verre.

Elle fut la première femme ministre des Finances en France, première femme à diriger le FMI, première femme à diriger une grande firme américaine d'avocats...

Dame de caractère, certaines de ses positions ont fait débat. Comme ce jour de 2016 où elle estimait que la crise des migrants pouvait compromettre l'espace Schengen.

Josep Borrell 

Josep Borrell, 72 ans, revient au premier plan de la scène européenne. Il avait déjà rebondi il y a quinze ans en prenant la présidence du parlement européen.
Josep Borrell, 72 ans, revient au premier plan de la scène européenne. Il avait déjà rebondi il y a quinze ans en prenant la présidence du parlement européen.
Photo: AFP

Au poste de chef de la diplomatie européenne, le socialiste espagnol Josep Borrell est un Catalan fermement anti-indépendantiste. Peu adepte de la langue de bois, même à 72 ans, Borrell a été très actif ces derniers mois sur le dossier vénézuélien. Il s'est montré régulièrement critique de l'administration Trump. 

Borrell est en couple avec l'ancienne ministre (actuelle présidente du parti socialiste espagnol), Cristina Narbona. Avant de retrouver la politique l'an dernier, M. Borrell avait été membre du conseil d'administration du groupe d'énergie Abengoa. À ce titre, il a écopé en 2018 d'une amende de 30.000 euros pour délit d'initié après avoir vendu des actions de la société, peu avant qu'elle annonce se diriger vers le dépôt de bilan.


Sur le même sujet

«Nous ne sommes pas à la recherche de la nouvelle star»
Au troisième jour du sommet européen exceptionnel consacré à la nomination des plus hauts responsables de l'UE, une solution semble émerger. Solution qui impliquerait trois femmes. Pour Xavier Bettel, la recherche «du consensus le plus large» fait figure de priorité.
Prime Minister of Luxembourg Xavier Bettel arrives for a European Union leaders summit in Brussels, on July 2, 2019. - European Union leaders meet in Brussels on July 2 for the third straight day of talks aimed at defusing fresh power struggles in a bid to fill the bloc's top jobs. The 28 EU leaders who will meet from 11 am (0900 GMT) face a new landscape following the May elections in which the dominant political forces lost some of their clout. (Photo by Bertrand GUAY / AFP)
Le casting idéal devrait être ficelé ce mardi
Après l'échec de leur nuit de marchandages, les 28 de l'UE doivent tomber d'accord mardi sur leur nouvelle équipe dirigeante, pour éviter de prêter le flanc aux attaques des populistes en offrant l'image d'une Europe sans gouvernail.
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel (L) speaks to the press as he arrives for an European Council Summit at The Europa Building in Brussels, on June 30, 2019. - Deadlocked EU leaders meet for a rare weekend summit seeking to fill senior European positions and settle a battle that has split key allies France and Germany. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)