Changer d'édition

Paris: La France recueillie pour un hommage "national et solennel" aux victimes du 13 novembre
International 12 1 2 min. 27.11.2015 Cet article est archivé

Paris: La France recueillie pour un hommage "national et solennel" aux victimes du 13 novembre

La cour des Invalides vendredi 27 novembre 2015

Paris: La France recueillie pour un hommage "national et solennel" aux victimes du 13 novembre

La cour des Invalides vendredi 27 novembre 2015
AFP
International 12 1 2 min. 27.11.2015 Cet article est archivé

Paris: La France recueillie pour un hommage "national et solennel" aux victimes du 13 novembre

Deux semaines jour pour jour après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la France rend un hommage "national et solennel", vendredi aux Invalides, aux 130 morts et quelque 350 blessés dénombrés lors de ces attaques jihadistes.

(AFP) - Deux semaines jour pour jour après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la France rend un hommage "national et solennel", vendredi aux Invalides, aux 130 morts et quelque 350 blessés dénombrés lors de ces attaques jihadistes.

François Hollande préside cet hommage, de retour de Moscou où il a poursuivi jeudi une offensive diplomatique visant à renforcer la coalition militaire internationale contre le groupe Etat islamique (EI), qui a revendiqué ces attentats.

Plus de 2.000 personnes étaient dans la cour d'honneur de l'Hôtel national des Invalides pour cette cérémonie, à commencer par les familles des victimes et des blessés. L'Elysée a souhaité une cérémonie de près d'une heure, "sobre, grave et solennelle".

Le président de la République a fait son entrée aux Invalides à 10H30 précises. Après les honneurs militaires et une Marseillaise, les noms des 130 personnes tuées dans les attentats ont été égrenés, leurs photos projetées sur les écrans géants.  

Les noms des victimes, un par un

La cantatrice Natalie Dessay a ensuite entonné "Perlimpinpin", la chanson de Barbara, accompagnée au piano par Alexandre Tharaud.

Puis les noms des victimes décédées ont été lus un par un, dans un silence glacial et de plomb, l'un des moments les plus bouleversants.

Les chanteuses Yaël Naïm, Camélia Jordana et Nolwenn Leroy ont interprété "Quand on n'a que l'amour" de Jacques Brel en début de cérémonie: un moment suspendu que vous pouvez revivre en vidéo:  

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

"Un cause folle, un Dieu trahi"

Le président François Hollande a dénoncé dans ses premiers mots "une horde d'assassins" ayant agi "au nom d'une cause folle et d'un Dieu trahi".

"Dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté, une horde d'assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines au nom d'une cause folle et d'un Dieu trahi.

François Hollande a promis "solennellement" que la France mettrait "tout en oeuvre" pour "détruire l'armée des fanatiques" des responsables des attentats de Paris, revendiqués par le groupe Etat islamique.

Le chef de l'Etat a également promis que "la France restera(it) elle-même, telle que les disparus l'avaient aimée, et telle qu'ils auraient voulu qu'elle demeure".

Sut Twitter, les messages de solidarité pleuvent avec le hashtag #hommagenational:



Sur le même sujet