Changer d'édition

Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme
International 4 min. 18.11.2020

Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme

Selon l'OMS, 48 vaccins se trouvent en essais cliniques sur l'homme.

Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme

Selon l'OMS, 48 vaccins se trouvent en essais cliniques sur l'homme.
Photo: AFP
International 4 min. 18.11.2020

Onze vaccins en dernière phase d'essai sur l'homme

Pour faire face au covid-19, 48 candidats vaccins sont actuellement en essais cliniques. Mais seuls onze sont entrés dans la phase trois, la dernière avant l'homologation des autorités, selon l'Organisation mondiale de la santé.

(AFP) - Qui remportera la course au vaccin ? Pour l'heure, 48 se trouvent en essais cliniques sur l'homme. Parmi eux, onze sont entrés dans la phase 3, la dernière avant l'homologation des autorités, selon l'Organisation mondiale de la santé. Entre ARN messager, «vecteur viral» ou protéine recombinante, tous n'utilisent néanmoins pas les mêmes technologies pour arriver à offrir une immunité au covid-19.

«L'ARN messager», à la pointe

Ce sont à l'heure actuelle les vaccins potentiels qui semblent les plus avancés, utilisant une technologie ultra-innovante. Elle consiste à injecter dans nos cellules des brins d'instructions génétiques appelées ARN messager, pour leur faire fabriquer des protéines ou «antigènes» spécifiques du coronavirus. Ces protéines vont être livrées au système immunitaire, qui va alors produire des anticorps. 


(FILES) This file photo taken on April 29, 2020 shows an engineer showing an experimental vaccine for the Covid-19 coronavirus that was tested at the Quality Control Laboratory at the Sinovac Biotech facilities in Beijing. (Photo by Nicolas ASFOURI / AFP) / TO GO WITH STORY virus-�pid�mie-sant�-vaccins-Chine by Ludovic Ehret
Moderna surenchérit avec un vaccin efficace «à 94,5%»
Une semaine seulement après le laboratoire Pfizer, la société de biotechnologie américaine a annoncé lundi avoir élaboré une formule permettant de réduire drastiquement le risque de contracter le covid-19.

Pfizer

Le géant américain et son partenaire allemand BioNTech s'apprêtent à demander à l'Agence américaine du médicament une autorisation d'utilisation d'urgence, pour un vaccin qui pourrait être disponible avant la fin de l'année. Les sociétés ont présenté il y a quelques jours des résultats intermédiaires de la phase 3 montrant une efficacité à «plus de 90%» chez les participants.  

Moderna

La société de biotechnologie américaine a annoncé lundi que son vaccin était efficace à 94,5%, elle compte en fabriquer 20 millions de doses d'ici à la fin de l'année. - La technologie du virus inactivé, bien connue: plusieurs vaccins misent sur cette technologie: les agents infectieux du SARS-CoV-2 sont traités chimiquement ou par la chaleur pour perdre leur nocivité, tout en gardant leur capacité de provoquer une réponse immunitaire. C'est la forme la plus traditionnelle de vaccination. 

Sinovac

La biotech chinoise a démarré un essai de phase trois pour le «CoronaVac» sur des milliers de volontaires, notamment au Brésil. 

Sinopharm

Un autre laboratoire chinois a de son côté lancé deux projets de vaccins avec des instituts de recherche chinois. La Chine prévoit d'être en capacité d'ici à la fin de l'année de produire 610 millions de doses par an de plusieurs vaccins contre le covid-19, et a déjà donné le feu vert à une utilisation d'urgence de certains d'entre eux. 

Bharat biotech 

La société indienne Bharat biotech a pour sa part lancé en novembre le recrutement de près de 26.000 personnes pour son «COVAXIN» développé avec le soutien du gouvernement indien, et mise sur un vaccin disponible au premier semestre 2021. 


This illustration picture taken in a studio in Paris on November 16, 2020, shows a syringe and a vial with the logo of US biotech firm Moderna. - Moderna on November 16, 2020 announced its experimental vaccine against Covid-19 was almost 95 percent effective, marking a second major breakthrough in the quest to end the pandemic. (Photo by JOEL SAGET / AFP)
Entre espoir d'un vaccin et multiplication des restrictions
Malgré les annonces des laboratoires qui s'enchaînent, l'épidémie continue sa course dans plusieurs pays, notamment en Europe où des mesures continuent d'être prises pour tenter d'endiguer le virus.

Des vaccins à vecteurs viraux

Les vaccins à «vecteur viral» utilisent comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter une partie du virus responsable du covid-19. Le virus modifié pénètre dans les cellules des personnes vaccinées, qui fabriquent alors une protéine typique du Sars-Cov-2, éduquant leur système immunitaire à le reconnaître. 

AstraZeneca et Oxford

Le groupe anglo-suédois, et l'université d'Oxford: leur vaccin utilise comme vecteur viral un adénovirus. Les résultats de l'essai sont attendus pour cette année. 

Johnson & Johnson

L'américain a lancé deux essais cliniques de son candidat composé d'un adénovirus modifié, l'un mono-dose, l'autre sur deux doses. A travers le monde, 90.000 participants vont y prendre part au total. Résultats attendus au premier trimestre 2021. 

CanSino Biological

La société chinoise a développé «Ad5-nCoV», conjointement avec l'armée, un vaccin à base d'adénovirus. Les essais de phase 3 sont lancés au Mexique, en Russie et au Pakistan. 

Spoutnik V

Développé par le Centre de recherches en épidémiologie Gamaleïa, avec le ministère russe de la Défense, il repose sur l'utilisation de deux vecteurs viraux, deux adénovirus. Les Russes ont annoncé il y a quelques jours une efficacité à 92%. Toutefois, l'institut Gamaleïa est accusé de rompre avec les protocoles habituels pour accélérer le processus scientifique. Plusieurs hauts responsables russes ont annoncé avoir déjà été vaccinés au Spoutnik V. 


(FILES) In this file photo Dr. Nita Patel, Director of Antibody discovery and Vaccine development, lifts a vial with a potential coronavirus, COVID-19, vaccine at Novavax labs in Gaithersburg, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - New York Governor Andrew Cuomo said September 24, 2020 his state will conduct its own verification of any federally approved vaccination, citing concerns that the vetting process is overly politicized. "Frankly, I'm not going to trust the federal government's opinion," the Democratic state leader told journalists. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
420.000 vaccins anti-covid pour le Luxembourg
C'est le quota minimal que le Grand-Duché pourra obtenir sur le marché d'achat passé en commun avec la Commission européenne. Mais le ministère de la Santé pourra demander un surplus, si besoin.

Un vaccin à protéine recombinante 

Novavax

La biotech américaine développe un vaccin dit «sous-unitaire» recombinant. Le coronavirus possède à sa surface des pointes (des protéines virales) pour entrer en contact avec les cellules à infecter. Ces protéines peuvent être reproduites et présentées ensuite au système immunitaire pour le faire réagir. Novavax a lancé en septembre son essai de phase 3 au Royaume-Uni, et doit démarrer fin novembre un essai aux Etats-Unis. Des données préliminaires sont attendues au premier trimestre 2021.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Un vaccin anti-covid efficace à «90%»
Un sérum développé par les laboratoires Pfizer et BioNtech apporte une preuve d'efficacité inégalée à ce jour, selon une annonce lundi de ces groupes pharmaceutiques. Mais cet espoir doit encore être confirmé, alors que le virus a déjà causé la mort de 1,2 million de personnes à travers le monde.
420.000 vaccins anti-covid pour le Luxembourg
C'est le quota minimal que le Grand-Duché pourra obtenir sur le marché d'achat passé en commun avec la Commission européenne. Mais le ministère de la Santé pourra demander un surplus, si besoin.
(FILES) In this file photo Dr. Nita Patel, Director of Antibody discovery and Vaccine development, lifts a vial with a potential coronavirus, COVID-19, vaccine at Novavax labs in Gaithersburg, Maryland on March 20, 2020, one of the labs developing a vaccine for the coronavirus, COVID-19. - New York Governor Andrew Cuomo said September 24, 2020 his state will conduct its own verification of any federally approved vaccination, citing concerns that the vetting process is overly politicized. "Frankly, I'm not going to trust the federal government's opinion," the Democratic state leader told journalists. (Photo by ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)
Coup d'arrêt dans la recherche d'un vaccin
Alors que le coronavirus a fait près de 900.000 morts dans le monde - dont un tiers en Amérique latine -, les essais cliniques d'un des vaccins expérimentaux les plus avancés contre le covid-19, développé par Oxford et AstraZeneca, ont été suspendus dans la nuit de mardi à mercredi.
KEY BISCAYNE, FLORIDA - SEPTEMBER 03: Enbal Sabag, a Nurse Practitioner, wears personal protection equipment as she administers a flu vaccination to Noel Janzen at the CVS pharmacy and MinuteClinic on September 03, 2020 in Key Biscayne, Florida. Flu shots are available at the nearly 10,000 CVS pharmacies and approximately 100 MinuteClinic locations across the country. Heath experts say getting the flu shot this year is important because the dangers of having COVID-19 and the flu simultaneously are still unknown.   Joe Raedle/Getty Images/AFP
== FOR NEWSPAPERS, INTERNET, TELCOS & TELEVISION USE ONLY ==