Changer d'édition

Nicolas Schmit sous le feu des questions
International 3 min. 01.10.2019 Cet article est archivé

Nicolas Schmit sous le feu des questions

Diplomate de formation, Nicolas Schmit a longtemps rêvé des hautes sphères de l'UE. Il n'est plus qu'à une marche.

Nicolas Schmit sous le feu des questions

Diplomate de formation, Nicolas Schmit a longtemps rêvé des hautes sphères de l'UE. Il n'est plus qu'à une marche.
Photo: Chris Karaba
International 3 min. 01.10.2019 Cet article est archivé

Nicolas Schmit sous le feu des questions

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Désigné commissaire européen à l'Emploi, le politicien luxembourgeois (LSAP) va être évalué par quatre commissions du Parlement. Un grand oral de trois heures prévu ce mardi 1er octobre pour valider sa nomination.

«Consciencieusement». Voilà comment Nicolas Schmit (LSAP) qualifie sa préparation au rendez-vous de ce mardi 1er octobre devant le Parlement européen, à Strasbourg. Il est vrai qu'entre 9h et 12h, le député européen franchira le dernier obstacle le séparant de sa désignation officielle comme commissaire européen à l'Emploi. «C'est comme l'ultime épreuve donnant droit à un diplôme», s'amuse le Luxembourgeois.

A 65 ans, le socialiste a donc bien préparé les choses. «Avec la direction générale, j'ai pris le temps de découvrir et approfondir l'ensemble des dossiers dont -si tout va bien- j'aurais la charge à compter du 1er novembre.» Tout cela sans avoir encore de contact avec celle qui l'a précédé à ce poste, la Belge Marianne Thyssen

Un exercice de trois heures

En tout cas, lui qui a longtemps rêvé à intégrer les plus hautes sphères de l'UE n'est plus qu'à une marche de ce graal politique. De 1990 à 1992, le socialiste avait d'ailleurs pris le poste de conseiller à la Représentation permanente du Luxembourg auprès de l’Union à Bruxelles et participé aux travaux de la Conférence intergouvernementale menant au Traité de Maastricht. 


Interview Arbeitsminister Nicolas Schmit, Luxembourg, 18 Janvier 2017. Chris Karaba
Nicolas Schmit hérite de l'Emploi
Ursula von der Leyen, désignée à la tête de la Commission européenne, a choisi l'ancien ministre du Travail (LSAP) comme commissaire européen pour l'Emploi.

Assurant prendre «très au sérieux» l'exercice qui l'attend, Nicolas Schmit sait déjà que les trois heures face à d'autres parlementaires se diviseront en deux temps: une introduction d'une quinzaine de minutes puis une série d'une trentaine d'interrogations. 

Un interrogatoire pouvant porter sur de nombreux sujets de son portefeuille, et en plusieurs langues. 

En plus de la commission Emploi et Affaires sociales, directement en lien avec son portefeuille, l'ancien ministre du Travail sera également sous le feu des questions des commissions Économie, Femmes et Culture. «Pour cette dernière, c'est parce que mon champ d'intervention intègre le volet d'échanges d'étudiants Erasmus qui est du ressort de la Culture», indique en élève appliqué le candidat «ému mais pas impressionné».

Vers un salaire minimum équitable

Le plus intéressant, au cours de cet échange, sera de noter les propositions avancées par le diplomate de formation. La future présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a fixé la feuille de route à chacun de ses 26 commissaires, l'Emploi est une priorité affichée par celle qui succédera à Jean-Claude Juncker dans un mois jour pour jour. 

Pour le Luxembourgeois, Ursula von der Leyen a insisté pour qu'il réfléchisse à l'instauration d'un salaire minimum équitable et de se mobiliser «en faveur de l’amélioration des conditions de travail des travailleurs de plate-forme».

«J'ai la chance que ma désignation n'ait pas suscité de vagues, l'audition devrait donc être plus tendre que pour d'autres», estime Nicolas Schmit. Manière délicate d'évoquer notamment le trouble ayant suivi le choix du Grec Margaritis Schinas aux fonctions de commissaire européen à la «Protection du mode de vie européen». Ou encore le blocage par le Parlement des candidats hongrois et roumain, en raison de conflits d'intérêts présumés.

Et le probable commissaire européen de conclure: «La présidente nous a donné 100 jours pour avancer des idées sur les questions sociales. C'est court mais motivant». Le socialiste sachant très bien qu'il est attendu pour présenter des initiatives en vue d'une harmonisation du salaire minimum pour toute l'Union européenne. Un obstacle bien plus délicat, finalement, que l'oral de ce 1er octobre. «Croyez-vous ?», ironise-t-il.


Sur le même sujet

Le salaire minimum européen sur les rails
Nicolas Schmit, le commissaire européen à l’Emploi, révélera sa proposition de dispositif minimal commun sur les salaires le 14 janvier. Les négociations avec les partenaires sociaux et les Etats membres pourront alors commencer.
Hearing of Nicolas Schmit
La Commission von der Leyen enfin au complet
L'exécutif européen arrive au bout de ses peines après un parcours semé d'embûches avec la confirmation, lundi, du dernier de ses 27 commissaires, qui lui permet d'espérer entrer en fonction le 1er décembre.


Ursula von der Leyen
Première explication de texte pour von der Leyen
La présidente de la nouvelle Commission européenne a déploré, lundi, la controverse sur sa décision de créer des commissariats aux questions migratoires et à la protection du mode de vie européen.
European Commission President German Ursula von der Leyen gives a press conference to announce the names of the new European commissioners, on September 10, 2019 at the European Commission in Brussels. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
Nicolas Schmit honoré mais qui le remplacera?
Lorsqu'il sera officiellement nommé au poste-clef de commissaire européen à l'Emploi à Bruxelles, l'ancien ministre du Travail, Nicolas Schmit (LSAP), va déclencher une cascade de nouvelles nominations au Luxembourg.
Nicolas Schmit va maintenant devoir passer une audition devant la commission du Parlement européen pour devenir commissaire.
Nicolas Schmit hérite de l'Emploi
Ursula von der Leyen, désignée à la tête de la Commission européenne, a choisi l'ancien ministre du Travail (LSAP) comme commissaire européen pour l'Emploi.
Interview Arbeitsminister Nicolas Schmit, Luxembourg, 18 Janvier 2017. Chris Karaba
Nicolas Schmit certain d'être à la Commission
Le seul candidat luxembourgeois au poste de commissaire européen se veut confiant et assure qu'il sera nommé dans les prochaines semaines à la Commission européenne aux côtés d'Ursula von der Leyen.
13.6. IPO / Min du Travail / ITV Nicolas Schmit , Loi Compte-Epargnes Temps Foto:Guy Jallay