Changer d'édition

Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme
International 01.03.2021 Cet article est archivé

Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme

Nicolas Sarkozy a de nouveau rendez-vous devant les juges, le 17 mars, dans l'affaire Bygmalion sur le financement de sa campagne présidentielle 2012.

Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme

Nicolas Sarkozy a de nouveau rendez-vous devant les juges, le 17 mars, dans l'affaire Bygmalion sur le financement de sa campagne présidentielle 2012.
Photo : AFP
International 01.03.2021 Cet article est archivé

Nicolas Sarkozy condamné à de la prison ferme

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'ex-président français a écopé, lundi, d'une peine de trois ans de prison dont un ferme pour corruption et trafic d'influence. Ce dernier a fait immédiatement appel de ce jugement.

«Ils avaient parfaitement conscience du caractère frauduleux de leurs agissements.» C'est par ces mots que la présidente de la 32e chambre a annoncé le verdict sanctionnant Nicolas Sarkozy et son ancien avocat, Thierry Herzog, dans l'affaire dite des écoutes ce lundi. Une affaire, née en 2014 d'interceptions téléphoniques. Le tribunal correctionnel a estimé qu'un «pacte de corruption» avait été conclu entre l'ex-président aujourd'hui âgé de 66 ans, Me Thierry Herzog et l'ancien haut magistrat Gilbert Azibert, également condamnés à trois ans de prison dont un ferme.


FILE - This Friday, May 4, 2012 file photo shows France's then President  and conservative candidate for re-election in 2012, Nicolas Sarkozy as he delivers a speech in Sables d'Ollonne, western France. Sarkozy went before a judge on Thursday, Nov.22, 2012 to respond to suspicions he illegally accepted donations from France's richest woman to fund his 2007 election campaign. The judge in Bordeaux could decide whether the 57-year-old conservative, a polarizing figure who often faced criticism for cozy ties to the rich, will be charged with taking advantage of the 90-year-old L'Oreal heiress, Liliane Bettencourt. Sarkozy has consistently denied all allegations.(AP Photo/Michel Euler, File)
Nicolas Sarkozy devient le best-seller de l'été
L'ouvrage de l'ex-président français, «Le temps des tempêtes», caracole en tête des ventes de livres pour la troisième semaine consécutive.

L'ancien chef de l'Etat (2007-2012) était accusé d'avoir tenté d'obtenir auprès de Gilbert Azibert des informations concernant une procédure le mettant en cause, et cela en échange d'une nomination à un poste à Monaco. L'ancien locataire de l'Elysée voulait alors faire annuler la saisie de ses agendas présidentiels après avoir obtenu un non-lieu dans l'affaire Bettencourt. Gilbert Azibert, avocat général dans une chambre civile, n'intervenait pas directement dans ce dossier mais il a selon le tribunal joué de ses relations.

Il y a neuf ans, Jacques Chirac avait été le premier ex-président de la République à être condamné. Cette fois, il s'agissait de sanctionner le politique pour la création d'emplois fictifs à l'époque où il n'était encore que maire de Paris.

Devant le tribunal, les avocats de l'ex-leader des Républicains avaient fait valoir qu'in fine, Nicolas Sarkozy n'avait pas eu gain de cause devant la Cour de cassation et que Gilbert Azibert n'avait jamais eu de poste à Monaco. Selon la loi, il n'est cependant pas nécessaire que la contrepartie ait été obtenue, ni que l'influence soit réelle, pour caractériser les délits de corruption et de trafic d'influence.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'ancien chef de l'Etat français a été reconnu jeudi coupable de financement illégal pour sa campagne présidentielle de 2012. L'ex-président a immédiatement fait appel de ce jugement.
(FILES) This file photo taken on taken on November 20, 2016 in Paris shows former French president Nicolas Sarkozy - Nicolas Sarkozy was convicted on September 30, 2021 of illegal campaign financing in the second trial of the so-called Bygmalion case. (Photo by IAN LANGSDON / POOL / AFP)
Deuil national, messe à Saint-Sulpice et inhumation dans la stricte intimité: la France fait ses adieux ce lundi à Jacques Chirac auquel des milliers de personnes ont rendu hommage aux Invalides tout ce week-end.
Plus de 7.000 personnes sont venues rendre hommage à l'ancien président de la République française ce dimanche.